Skip to navigation – Site map

Bouffons et clowns sacrés de l’Himālaya

Sacred Jesters and Clowns in the Himālaya
Gérard Toffin
p. 97-131

Abstracts

The populations of the Himalayan regions do not neatly dissociate the comic from the sacred. Five main categories of clowns and tricksters take part in ceremonial life and in collective festivals : jesters/magicians, Brahmins or Hindu ascetics, Tibetan atsara clowns, shamanic jesters and personified demons. These comic characters are closely related to supernatural powers. They are equivocal, ambiguous figures, at once frightening and enticing, who overturn roles and stir up the winds of liberty. They frighten away evil spirits, placate divinities and oversee fertility rituals. These representations are among the most erudite aspects of the religious realm.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2022.
Read it

Outline

Les bouffons/faiseurs de tours (tricksters) himālayens
Les clowns brāhmanes et ascètes hindous
Divins fripons et bouffons sacrés tibétains, atsara
Les bouffons chamaniques
Les démons personnifiés
Conclusion

Text / first lines

« L’esprit de bouffonnerie est le seul qui autorise certaines audaces. »

Jean Cocteau,
Les Mariés de la Tour Eiffel,
(Paris, Gallimard, 1926)

Dans La Pensée sauvage, Claude Lévi-Strauss oppose le jeu au rite en ces termes : « Le jeu, affirme-t‑il, apparaît (…) comme disjonctif : il aboutit à la création d’un écart différentiel entre des joueurs individuels, ou à des camps, que rien ne désignait au départ comme inégaux. Pourtant, à la fin de la partie, ils se distingueront en gagnants et perdants. De façon symétrique et inverse, le rituel est conjonctif, car il institue une union (on peut dire ici une communion), ou, en tout cas, une relation organique, entre deux groupes (…) qui étaient dissociés au départ (…). Dans le cas du jeu, la symétrie est préordonnée (…). L’asymétrie, elle, est engendrée (…). Dans le cas du rituel on pose une asymétrie préconçue entre profane et sacré, fidèles et officiants, morts et vivants, initiés et non-initiés, etc., et le « jeu » consiste à faire passer ...

Top of page

References

Bibliographical reference

Gérard Toffin, « Bouffons et clowns sacrés de l’Himālaya », Revue de l’histoire des religions, 1 | 2018, 97-131.

Electronic reference

Gérard Toffin, « Bouffons et clowns sacrés de l’Himālaya », Revue de l’histoire des religions [Online], 1 | 2018, Online since 01 March 2020, connection on 18 February 2020. URL : http://journals.openedition.org/rhr/8846 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rhr.8846

Top of page

About the author

Gérard Toffin

Centre national de la recherche scientifique
gtoffin@vjf.cnrs.fr

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • OpenEdition Journals