Navigation – Plan du site

Hagnon et Brasidas à Amphipolis : chronique d’une « fin de culte » annoncée ?

Hagnon and Brasidas in Amphipolis: Chronicle of a “cultic expulsion” Foretold?
Karin Mackowiak
p. 311-328

Résumés

L’histoire d’Hagnon et de Brasidas à Amphipolis rapportée par Thucydide dans son Histoire de la Guerre du Péloponnèse (V, 11, 1) mérite une approche nouvelle qui allie aux réflexions déjà proposées par les historiens des arguments d’histoire des religions. L’expulsion de l’œciste athénien, Hagnon, bénéficiaire déjà de son vivant de toutes les garanties d’un culte, ne s’explique pas uniquement par des paramètres politiques : des facteurs sociaux, psychologiques, imaginaires et religieux interviennent qui mettent en lumière un type d’éviction cultuelle à la fois logique et complexe. Les événements de – 422 à Amphipolis méritent d’être éclairés sous l’angle de dynamiques cultuelles particulièrement actives en Grèce au cours du dernier tiers du ve s. av. J.-C.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Retour sur la dimension politique de l’événement : Évidences et réticences
L’intervention de facteurs imaginaires et religieux : Les mutations des formes d’héroïsation à l’époque classique
Un bilan : Les arcanes d’un dynamique cultuelle… banale ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

En Grèce ancienne, l’univers des héros fondateurs participe au phénomène de fin des cultes. Le tyran Clisthène de Sicyone ne mit-il pas volontairement un terme, à la fin de l’époque archaïque, aux honneurs accordés dans sa cité à Adraste, en le remplaçant par Mélanippe (Hérodote, Histoires, V, 67) ? Ce cas d’école ne doit cependant pas occulter le fait que le phénomène de fin des cultes est aussi peu documenté qu’il est ambigu, et ce même dans les sources littéraires connues. Or, il se trouve une source remarquable et fort discutée par les chercheurs, qui permet d’illustrer ce propos, dans le domaine de l’héroïsme fondateur : le paragraphe 11,1 du livre V de l’Histoire de la guerre du Péloponnèse de Thucydide.

Ce passage raconte de manière inopinée et détaillée ce qui paraît être a priori une fin de culte particulièrement rapide durant l’époque classique : à Amphipolis, en Thrace, durant l’été – 422, les habitants décident d’expulser l’œciste de la cité, Hagnon, pour le remplacer par...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Karin Mackowiak, « Hagnon et Brasidas à Amphipolis : chronique d’une « fin de culte » annoncée ? », Revue de l’histoire des religions, 2 | 2018, 311-328.

Référence électronique

Karin Mackowiak, « Hagnon et Brasidas à Amphipolis : chronique d’une « fin de culte » annoncée ? », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 2 | 2018, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 25 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rhr/8910 ; DOI : 10.4000/rhr.8910

Haut de page

Auteur

Karin Mackowiak

Université de Bourgogne – Franche-Comté, Besançon
karin.mackowiak[at]univ-fcomte.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals