Navigation – Plan du site

Anges, réforme et désenchantement du monde dans l’Angleterre moderne

Notes critiques
Angels, Reform and the Disenchantment of the World in Early Modern England
Antoine Mazurek
p. 507-529
Référence(s) :

À propos des trois ouvrages suivants : Joad Raymond, Milton’s angels. The early modern imagination, Oxford, Oxford University Press, 2010, xviii-465 p., 23 cm, 30 £, ISBN 978‑0-19‑956050‑9 ; Joad Raymond (éd.), Conversations with angels. Essays towards a history of spiritual communication, 1100‑1700, New York, Palgrave Macmillan, 2011, xiii-349, 23 cm, 116 €, ISBN 978‑0-230‑55203‑6 ; Laura Sangha, Angels and belief in England, 1480‑1700, Londres, Pickering & Chatto, 2012, ix-265 p., 24 cm, 95 £, ISBN 978‑1-84893‑145‑9.

Résumés

Plusieurs ouvrages récents proposent une étude de la présence des anges dans l’Angleterre des xvie et xviie siècles. Combinant une approche en termes d’histoire sociale et culturelle, ils ont l’ambition d’inscrire les anges dans l’ensemble de la culture anglaise. Ce faisant, la définition même de l’objet « ange » est revisitée et la question du désenchantement, dont la pertinence demeure une préoccupation majeure de l’historiographie anglo-saxonne des réformes, est soumise à un nouvel examen.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

L’historiographie de la réforme anglaise et la question du désenchantement
Les anges entre rupture et continuité : substitution, résidu, accommodation, adaptation
L’ange dans la culture protestante anglaise du xviie siècle
Désenchantement, réenchantement : angélologie protestante et angélologie catholique

Aperçu du début du texte

Dans le chapitre 34 du Léviathan, Thomas Hobbes analyse la signification dans l’Écriture des termes esprit, ange et inspiration. Sa lecture de la Bible l’amène à confirmer ce que le raisonnement naturel avait déjà mis en évidence :

En examinant la signification du mot ange dans l’Ancien Testament, et la nature des rêves et des visions qui surgissent en nous selon les voies ordinaires de la nature, je fus porté à faire mienne l’opinion selon laquelle les anges ne sont rien que les apparitions surnaturelles des fantaisies de l’imagination, suscitées par l’opération spéciale extraordinaire de Dieu par où il fait connaître sa présence et communique ses commandements au genre humain, et surtout à son propre peuple.

Hobbes admet ensuite la réalité substantielle des anges dans le récit du Nouveau Testament mais avec beaucoup de circonspection : le lecteur est donc largement conforté dans la conviction que les anges ne sont que des illusions dérivées de la sensation et que le terme a dans la ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Antoine Mazurek, « Anges, réforme et désenchantement du monde dans l’Angleterre moderne », Revue de l’histoire des religions, 3 | 2018, 507-529.

Référence électronique

Antoine Mazurek, « Anges, réforme et désenchantement du monde dans l’Angleterre moderne », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 3 | 2018, mis en ligne le 01 septembre 2020, consulté le 16 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rhr/8964 ; DOI : 10.4000/rhr.8964

Haut de page

Auteur

Antoine Mazurek

Centre d’étude en sciences sociales du religieux, Paris
antoine_mazurek[at]yahoo.it

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals