Navigation – Plan du site

À propos de Saeculum de Robert Markus

On Robert Markus’s Saeculum
Michel Senellart
p. 265-281

Résumés

Le livre de Robert Markus, Saeculum : History and Society in the Theology of St. Augustine publié en 1970, offre une interprétation remarquable de la conception augustinienne de la vie sociale. Comment les buts que poursuivent les hommes en société, selon Augustin, se rapportent-ils aux fins dernières de leur existence ? À rebours de la théologie impériale constantinienne, l’évêque d’Hippone n’aurait pas seulement désacralisé l’ordre politique établi. Il aurait surtout défini le saeculum comme la région du « chevauchement » (overlap) des deux cités, céleste et terrestre, pourtant exclusives l’une de l’autre dans leur réalité eschatologique, jetant ainsi les bases d’une représentation du politique comme espace autonome, neutre et pluraliste.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

La désacralisation de l’ordre social établi
Saeculum, pluralisme, autonomisation du politique
Espérance eschatologique et réformisme politique

Aperçu du début du texte

Robert Markus est l’auteur de trois grands livres : Saeculum : History and Society in the Theology of St. Augustine, The End of Ancient Christianity et Gregory the Great and his World, et de nombreux articles réunis pour la plupart dans deux recueils de varia, From Augustine to Gregory the Great et Sacred and Secular. La lecture du premier livre, qui nous occupe ici, devrait être complétée par celle d’un ouvrage plus récent : Christianity and the Secular, série de quatre conférences prononcées à l’Université de Notre-Dame (Indiana), dans le cadre des « Blessed Pope John XXIII Lecture Series in Theology and Culture », dans lequel il entreprend, à la fois, de clarifier sa thèse de 1970 et de répondre, chemin faisant, à un certain nombre d’objections qui lui avaient été adressées. La vie de Robert Markus (1924‑2010), né à Budapest d’une famille juive, est marquée par deux grands tournants, qui ont profondément influencé sa réflexion d’historien sur le christianisme des premiers siècles...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Senellart, « À propos de Saeculum de Robert Markus », Revue de l’histoire des religions, 2 | 2019, 265-281.

Référence électronique

Michel Senellart, « À propos de Saeculum de Robert Markus », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 2 | 2019, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 21 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/rhr/9805 ; DOI : 10.4000/rhr.9805

Haut de page

Auteur

Michel Senellart

École normale supérieure de Lyon
(Université de Lyon, UMR Triangle)
michel.senellart[at]ens-lyon.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals