Navigation – Plan du site

AccueilLa revueRecommandations aux auteur·es et ...

Recommandations aux auteur·es et coordinateur·es

Recommandations aux auteur·es

Tout article soumis pour publication éventuelle dans la Revue internationale des études du développement doit présenter un caractère scientifique et des conclusions originales relatives aux questions de développement.

Les articles retenus par la revue, rédigés en français, anglais ou espagnol, s’intéressent aux paradigmes et aux processus de développement, aux acteurs et aux processus socio-économiques, en analysent les rapports de force, ils en soulignent également la complexité, à partir d’études le plus souvent empiriques et offrent, par leur approche critique, un contrepoint à la production des institutions internationales.

Les auteur·es s’engagent à respecter la Charte éthique de la revue et à respecter les Consignes aux auteur·es et les normes de la Revue internationale des études du développement indiquées dans le présent document.

Envoi à la rédaction

Les résumés pour les dossiers thématiques sont envoyés comme spécifié dans les appels à contributions aux coordinateur·es et coordinatrices du dossier et à : revdev@univ-paris1.fr

Les articles proposés pour la rubrique Varia sont déposés sur : https://www.editorialmanager.com/revueried

Respect de l’anonymat

Le texte doit être anonymisé. Aucune indication (nom de l’auteur·e, affiliation, etc.) ne doit figurer dans le texte. Les références bibliographiques de l’auteur·e doivent être indiquées sous “Anonyme, date”.

L’auteur·e(e) ou les auteur·e(e)s s’assure(nt) que son(leur) texte ne permet pas de le(s) identifier à la lecture et que le fichier ne comprend pas de signature électronique :

dans Word pour Windows : onglet “Révision” > flèche sous “Suivi des modifications” > “Changer le nom d'utilisateur” > onglet “Général” > rubrique “Personnaliser votre copie de Microsoft Office” ;

dans Word pour Mac : Fichier > Propriétés > onglet “Résumé” > modifier “Auteur·e”.

Présentation du manuscrit

Le texte est adressé à la rédaction en version électronique au format Word, impérativement accompagné :

du titre en français et en anglais, de 70 signes maximum – lequel peut être complété d’un sous-titre ;

du résumé (en version française et anglaise, de moins de 800 signes espaces comprises sur un paragraphe par résumé) qui présente l’article, le cadre méthodologique, les questions soulevées et les résultats ;

de quatre ou cinq mots-clés en français et en anglais ;

du fichier joint.

L’article doit être dactylographié en double interligne, et doit compter environ 45 000 signes, espaces et notes comprises (environ 6 500 mots) – hors résumé et bibliographie.

Références bibliographiques

Les références bibliographiques sont :

signalées dans le texte, entre parenthèses (nom de l’auteur·e, année) ;

développées sous forme de liste alphabétique (limitée aux références citées dans le texte) en fin d’article, en respectant la norme adoptée par la revue à consulter en fin de document.

Structure de l’article

Le manuscrit respecte la hiérarchie des titres et l’ordre de présentation indiquée en fin de document.

Illustrations

Les illustrations sont réalisées en couleur ou en noir et blanc (niveaux de gris). Attention, l’usage de la couleur ne doit pas être signifiant pour la compréhension de l’illustration.

Chaque illustration doit être libre de droit, ou l'auteur·e doit avoir obtenu l'autorisation de reproduire l'illustration. L'illustration est accompagnée d'un titre et de la source.

Les tableaux sont insérés dans Word ou fournis séparément s'ils sont très longs, ainsi que les données brutes, et adaptés au format de la revue : 155 mm largeur x 240 mm hauteur ;

Les graphiques et cartes sont fournis séparément au format JPEG ou TIF et en haute définition : 300 dpi minimum. Les fichiers natifs seront demandés si l'article est publié.

Notes de bas de page

Les notes sont insérées en bas de page, selon une numérotation continue.

Les notes de bas de page doivent être réservées aux précisions particulières trop longues pour être insérées dans le texte.

Les notes de fin ne sont pas d’usage.

Fichier joint

Sur un fichier joint, l’auteur·e indique ses coordonnées complètes (courriel, téléphone, adresse postale), son rattachement institutionnel, sa fonction et sa discipline. Si le texte compte plusieurs auteur·es, chaque auteur·e apporte ces renseignements sur le fichier joint.

Seuls les articles complets et aux normes de la revue seront examinés.

Conditions de publication

Lorsque le manuscrit de la première version (V1) est complet, il est soumis à une lecture-filtre réalisée par le comité éditorial qui juge l’adéquation avec la ligne éditoriale et l’opportunité de le transmettre (toujours de façon anonyme) à deux personnes expertes sur la question, dont l’une au moins est extérieure à la revue.

La décision de publication est prise par le comité de rédaction.

La rédaction informe l’auteur·e de cette décision argumentée, selon trois possibilités :

Accepté sous réserve de remaniements plus ou moins importants ;

Soumission d’une nouvelle version - devant faire l’objet d’une nouvelle évaluation ;

Refus.

La rédaction se réserve le droit d’effectuer des modifications de forme.

La demande de rédaction d’une nouvelle version (V2, V3) n’implique aucun engagement quant à la publication de l’article.

L’acceptation d’un article n’implique aucun engagement quant à la date de parution, la programmation des numéros de la revue étant arrêtée longtemps à l’avance.

Seuls sont susceptibles de paraître des articles qui n’ont pas fait l’objet d’une publication ailleurs et qui ne sont pas en cours de soumission à d’autres revues. Les documents de travail, les documents publiés en ligne et les traductions d’articles déjà publiés en espagnol ou en anglais, non substantiellement modifiés, n’ont pas vocation à intégrer la revue.

À la suite de la notification d’accord de publication, un contrat de cession de droits d’auteur·e(e)s est co-signé, avant la parution du numéro, entre ces derniers-ères et les Éditions de la Sorbonne.

Fichiers à transmettre

Fichier joint

Ce fichier est intitulé : « Fichier joint-NOM DE L’AUTEUR·E » Il contient :

Titre article

Coordonnées et affiliation des auteur·es : fonction, discipline, rattachement institutionnel, thèmes de recherches, dernières publications.

Fichier article - ordre de présentation et hiérarchie des titres

Ce fichier est intitulé : « NOM DE L’AUTEUR·E-Titre de l’article »

Structure de l’article :

Titre article (français/anglais)

Résumés (français/anglais)= 800 signes

5 Mots clés (français/anglais)

Introduction

Titre 1

1.1. Titre

1.2. Titre

Titre 2

2.1. Titre

2.1.1. Titre

2.1.2. Titre

2.2. Titre

2.2.1. Titre

2.2.2. Titre

[…]

Conclusion

Bibliographie (saut de page)

Normes bibliographiques

Les normes bibliographiques de la Revue internationale des études du développement suivent le style APA.

Dans le texte courant

Indiquer le(s) nom(s) et l’année entre parenthèses (Nom, Année).

Pour un auteur·e (Green, 2014) (Alexander, 2018)

Pour deux auteur·es (Buur & Kyed, 2005)

Pour trois auteur·es et plus (Martin et al., 2020)

Pour deux références et plus : (Rabinowitz, 2019 ; Sapolsky, 2017)

Auteur·e collectif avec acronyme (Institut de recherche pour le développement [IRD], 2019) puis (IRD, 2019)

Auteur·e collectif sans acronyme : (The Oakland Institute, 2011)

Si du texte suit la référence, utiliser des virgules : (voir Koehler, 2016, pour plus de détails)

Si du texte précède la référence, utiliser un point-virgule pour séparer la citation du texte. Ne pas utiliser de parenthèses imbriquées.

En bibliographie

L’auteur·e indique toujours le DOI, s’il est disponible. Il s’agit d’un identifiant pérenne d’identification des ressources numériques.

Les références sont indiquées dans la typographie de la langue correspondante :

références en français : utiliser les guillemets français, mettre une espace insécable avant les signes de ponctuation : ; ? !

références en anglais : utiliser les guillemets anglais, ne pas mettre d’espace avant les signes de ponctuation : ; ? !, mettre des capitales aux mots des titres.

références en espagnol : utiliser les guillemets anglais, ne pas mettre d’espace avant les signes de ponctuation : ; ? !

Les références sont indiquées selon les modèles ci-dessous (style de référence : APA)

Ouvrage

Le Renard, A. (2019). Le privilège occidental. Travail, intimité et hiérarchies postcoloniales à Dubaï. Presses de Sciences Po.

Sevenhuijsen, S. (1998). Citizenship and the Ethics of Care. Routledge. https://doi.org/10.4324/9780203169384 Pérez Orozco, A. (2014). Subversión feminista de la economía. Traficante de sueños.

Ouvrage collectif

Montalieu, T., Brot, J., & Gérardin, H. (2017). Mobilité et soutenabilité du développement. Karthala.

Jabran, K., & Chauhan, B. S. (2019). Cotton Production (World Agriculture Series).Wiley. https://doi.org/10.1002/9781119385523

Esquivel, V., Faur, E., & Jelín, E. (Ed.) (2012). Las lógicas del cuidado infantil. Entre las familias, el Estado y el mercado. IDES/UNFPA/Unicef.

Chapitre dans ouvrage collectif

Kergoat, D. (2005). Rapports sociaux et division du travail entre les sexes. In Maruani, M. (Ed.), Femmes, genre et sociétés : l’état des savoirs (94-101). La Découverte.

Crompton, R., & Lyonette, C. (2010). Family, Class and Gender “Strategies” in Mothers’ Employment and Childcare. In Scott, J., Crompton, R., & Lyonette, C. (Eds.). Gender Inequalities in the 21st Century: New Barriers and Continuing Constraints (174-192). Edward Elgar.

Carrasco, C., Borderías, C. & Torns, T. (2011). Introducción. El trabajo de cuidados: antecedentes históricos y debates actuales. In Carrasco, C., Borderías, C. & Torns, T. (Eds.). El trabajo de cuidados : historia, teorías y política (13-95). Catarata.

Ouvrage collectif ou numéro de revue

Perrot, C.-H., & Fauvelle-Aymar, F.-X. (Eds.) (2003). Le retour des rois : les autorités traditionnelles et l’État en Afrique contemporaine. Karthala.

Borgeaud-Garciandía, N., Araujo Guimarães, N. & Hirata, H. (Eds). (2020). Care, inégalités et politiques aux Suds. Revue internationale des études du développement, 2(242).

Article de revue académique

Vidal, D. (2009). Une relation ancillaire à l’épreuve du droit : changements juridiques et domesticité féminine. Travail, genre et sociétés, 22(2), 97-113. https://doi.org/10.3917/tgs.022.0097

Grady, J. S., Her, M., Moreno, G., Perez, C., & Yelinek, J. (2019). Emotions in Storybooks: A Comparison of Storybooks that Represent Ethnic and Racial Groups in the United States. Psychology of Popular Media Culture, 8(3), 207-217. https://doi.org/10.1037/ppm0000185

Castelló, L. (2012). Trabajo de cuidado, género y clase social. Remedios desiguales a un problema común. Revista Sociología del Trabajo, 73, 24-41.

Article de presse

Dozier, C., & Dumoulin, S. (2019, septembre). La « bienveillance », cache-misère de la sélection sociale à l’école. Le Monde diplomatique. https://www.monde-diplomatique.fr/2019/09/DOZIER/60366

Ndinga-Kanga, M. (2019, May 7). Towards an Understanding of “Black Tax” and the Black Missing Middle. Daily Maverick. https://www.dailymaverick.co.za/article/2019-05-07-towards-an-understanding-of-black-tax-and-the- blackmissing-middle/

Paolini ? C. (2020, May 18). Cuidados invisibles : ¿de la crisis a la revolución ? El Pais. https://elpais.com/sociedad/2020/05/14/pienso_luego_actuo/1589447744_795006.html

Thèse

Younes, M. (2019). Le travail de survie, domestique et politique des femmes migrantes à Beyrouth dans le cadre du « système des sponsors ». Thèse de doctorat, Université de Paris 13.

Blake, R. (2015). Moral Motherhood: The politics of Care in a Western Cape Township in South Africa. PhD Thesis, University of Cape Town.

Carrasco, M. (2012). Políticas sociales en el Congreso de la Nación Argentina : 2002-2009. Tesis de Maestría. FLACSO. Sede Académica Argentina.

Congrès

Otayek, R. (2005). La décentralisation comme mode de redéfinition de la domination autoritaire ? Quelques réflexions à partir de situations africaines. Congrès de l’Association française de science politique. Lyon. 14-16 septembre.

Deffner, A., & Liouris, C. (2015). City Marketing: A Significant Planning Tool for Urban Development in a Globalised Economy. 45th Congress of the European Regional Science Association. Amsterdam. August 23-27.

Brieva, S. S. (2007). Dinámica de las relaciones socio-técnicas en la agricultura argentina, 1e Congreso Latinoamericano de Historia Económica. Montevideo. Diciembre 5-7.

Rapport gouvernemental

Narring, P., & Viora, M. (2020). Mutations économiques et développement des territoires. Penser la transformation économique des territoires au temps de la transition écologique. Conseil général de l’environnement et du développement durable. http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/012274-01_rapport_cle2667c4.pdf

Conseil national de sécurité alimentaire. (2015). Stratégie nationale de sécurité alimentaire et de résilience (SNSAR) 2015-2035. CNSA/République du Sénégal. http://extwprlegs1.fao.org/docs/pdf/Sen173610.pdf

National Cancer Institute. (2019). Taking time: Support for People with Cancer (NIH Publication No. 18-2059). U.S. Department of Health and Human Services, National Institutes of Health. https://www.cancer.gov/publications/patient-education/takingtime.pdf

Departamento Administrativo Nacional de Estadisticas. (2012). Tecnologías de la información y las comunicaciones. http://www.dane.gov.co

Information manquante

Lorsque l’année de publication manque : s.d.

Écrire (à paraître) lorsque la publication est en cours

Recommandations aux coordinateur·es

Critères préalables

Pour chaque coordination d’un dossier thématique :

La présence d’un ou plusieurs scientifiques issus des communautés des Suds est impérative.

La pluralité des rattachements (laboratoire de recherche, institution, etc.) est une condition impérative.

Le dossier est constitué d’articles originaux (ou en grande partie), non publiés, non soumis pour publication à une autre revue en parallèle.

La parité de genre, l’ouverture générationnelle, très importantes pour la revue, doivent être recherchées.

L’implication d’un professionnel du développement (ONG, association, institution internationale, expert, cadre de Ministère, journaliste, etc.) est possible.

La recherche d’un équilibre entre dimensions théoriques (concepts, approches, schéma conceptuel, problématisation, etc.) et empiriques (mise en contexte, collecte de données originales de terrain, descriptions fines, etc.).

L’analyse critique des cadres de réflexion, d’organisation de l’action et d’évaluation des actions menées « au nom du développement » est systématiquement recherchée.

Les coordinateur·es ne publient pas d’article dans le dossier qu’ils coordonnent, mais rédigent une introduction qui peut avoir le statut d’article (soumis à évaluation).

Envoi de la proposition de dossier

La proposition se construit à prenant appui sur la ligne éditoriale de la revue.

Elle comporte environ 2-3 pages (hors bibliographie), en interligne simple, et comprend les éléments suivants :

Titre ;

Noms des coordinateurs/trices, coordonnées, institutions de rattachement ;

Contextualisation du sujet sous forme d’un état rapide de la question abordée et des recherches actuelles sur le sujet, avec une discussion sur les thèses en présence ;

Argumentaire présentant le positionnement des coordinateur·es par rapport à ces travaux ;

Thématiques que les coordinateur·es souhaiteraient voir abordées et celles qui ont été récemment abordées par d’autres dossiers dans des revues parallèles ;

Cadrage des articles (disciplinaire / géographique / méthodologique / etc.) qui doit tenir compte de la dimension critique toujours privilégiée par la revue ;

La valeur ajoutée du dossier par rapport au débat, l’influence, la valorisation et les retombées (en identifiant des « cibles ») qui sont attendues ;

Des jalons bibliographiques pertinents et diversifiés.

Validation et diffusion de la proposition

La proposition d’AAC est étudiée par le comité de rédaction qui fait des propositions de réorientation, d’aménagements et de compléments afin d’améliorer la proposition, ainsi que d’auteur·es éventuels à mobiliser.

Si la proposition est retenue par le comité éditorial, elle donne lieu à un appel à contributions public, largement diffusé, qui sollicite des projets d’articles en 4 500 signes comprenant :

le titre ;

la question de recherche ;

le cadre théorique ;

le terrain étudié ;

les principaux résultats ;

des jalons bibliographiques (hors du décompte de signes).

Après diffusion de l’AAC dans les réseaux de la revue, et réception des propositions selon le calendrier de production convenu entre la revue et les coordinateur·es, les coordinateur·es sélectionnent une quinzaine de propositions d’articles et les présentent au comité de rédaction.

Après validation par ce dernier, les coordinateur·es proposent 3 évaluateurs par article retenu, et sollicitent, en soutien de la rédaction, les articles entièrement rédigés auprès des auteur·es.

Un numéro compte une dizaine de textes, dont le dossier thématique et les éventuelles rubriques complémentaires (Varia, Document).

Aucun des textes ne devra dépasser les 45 000 signes (environ 6 000 mots), espaces et notes incluses (hors résumé et bibliographie).

L’introduction, rédigée par les coordinateur·es, peut soit être soumise à évaluation et publiée sous le statut d’article, soit constituer un texte cadre.

Suivi du dossier

Avant la date limite d’envoi des résumés, le rôle des coordinateur·es est d’identifier des contributions pouvant donner lieu à des articles. Une annexe présentant des textes déjà disponibles peut être ajoutée à la proposition d’appel à contributions (actes de colloque, document de fin de projet, journée d’études). À titre d’exemple, les coordinateur·es peuvent s’adresser à un spécialiste connu, identifier une thèse en cours, aborder des organisateurs de colloques pour leur proposer de participer au dossier, etc.

Ces démarches n’engagent aucune garantie de publication par la revue dans la mesure où toutes les propositions feront l’objet d’une lecture filtre, puis d’une évaluation (voir infra).

À l’étape de sélection des propositions, les coordinateur·es présentent, au comité de rédaction, les articles retenus pour le dossier et justifient les choix opérés. Ils recherchent, avec le référent du comité, au minimum trois évaluateurs par texte retenu, dont au moins deux externes à la revue. Ils sont également dans la nécessité d’en trouver d’autres en cas de refus, de non-réponse, ou de 3° arbitrage décisif (si un avis est favorable et un second défavorable).

Avant l’envoi des articles version 1 (V1), et à l’occasion des versions successives (V2, V3, V4), les coordinateur·es apportent une aide à l’élaboration ou à la refonte du texte, en fonction des commentaires et suggestions des évaluateurs, dès lors qu’ils considèrent qu’un accompagnement scientifique s’avère judicieux.

À toutes les étapes de production du dossier, les coordinateur·es sont en relation étroite avec les différents personnels (référent·e issu·e du comité de rédaction ; rédaction en chef, assistant d’édition). Ils rendent compte de la bonne marche du dossier, de la tenue des délais et prennent en considération les observations émises par la revue en termes d’orientation, de conseil, de recadrage, voire d’arbitrage final, le choix final de publication des articles appartenant à la rédaction de la revue.

Ils veillent au bon équilibre des textes constitutifs du dossier, en termes d’ouverture thématique, géographique, institutionnel, générationnel, etc.

Les coordinateur·es sont responsables de la qualité des contributions fournies et s’engagent donc, si besoin, à finaliser, avec l’aide des auteur·es, chaque texte : un lissage rédactionnel final réalisé par leurs soins est souvent indispensable. Si l’auteur·e ne respecte pas les normes bibliographiques, les coordinateur·es se chargent de les normer selon les critères de la revue.

Les coordinateur·es sont invités à contribuer aux éléments Hors dossier du numéro, en proposant des textes pour les autres rubriques : Figures du développement, Documents, Analyses bibliographiques, ainsi qu’à la recherche iconographique pour la couverture (photo, peinture, collage) et fournissent quelques lignes de présentation du dossier pour l’éditeur.

Les coordinateur·es participent à la valorisation du numéro (journée d’étude pré-publication, événement de valorisation post-publication) et soutiennent la revue en envisageant un abonnement annuel de leur institution.

Pour tout échange par mail, les coordinateur·es mettent systématiquement en copie l’adresse revdev@univ-paris1.fr.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search