Navigation – Plan du site

AccueilNuméros87Actualité internationaleRessources en ligneLes compétences de vie : une prio...

Actualité internationale
Ressources en ligne

Les compétences de vie : une priorité internationale

Hélène Beaucher
p. 12-16

Texte intégral

1Les deux dernières décennies ont vu l’émergence d’un mouvement mondial appelant à doter les apprenants de nouvelles compétences et savoir-faire pour affronter la complexité du monde. Si dans le cadre de l’initiative LSCE (Lifeskills and Citizenship Education) de l’Unicef, les compétences de vie sont définies comme « des compétences transférables qui permettent aux individus de faire face à la vie quotidienne, de progresser et de réussir à l’école, au travail et dans leur vie sociale », il n’y a pas de consensus sur ce que l’on entend par compétences de vie et il existe de nombreux termes qui ne sont pas nécessairement interchangeables pour les nommer : compétences du xxie siècle, « soft skills », compétences transversales, compétences transférables, compétences non académiques, compétences socio-émotionnelles, compétences générales…

2Dans cet article, nous proposons une sélection non exhaustive d’organisations internationales actrices dans ce domaine, avec un regard particulier sur les définitions et les cadres conceptuels, ainsi que des rapports sur la place des compétences de vie dans les politiques curriculaires et des exemples de politiques nationales.

Organisations internationales

Organisation mondiale de la santé (OMS)

3L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini en 1993 les compétences de vie comme « l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement ». Elle identifie dix principales compétences de vie : savoir prendre des décisions, savoir résoudre des problèmes, avoir une pensée créative, avoir une pensée critique, savoir communiquer efficacement, être habile dans les relations interpersonnelles, avoir conscience de soi, avoir de l’empathie, savoir gérer ses émotions, et savoir gérer son stress.
https://bit.ly/​3iAeYek

Commission européenne

4Avec la Recommandation du Conseil de 2018 relative aux compétences clés pour l’éducation et la formation tout au long de la vie (https://bit.ly/​3ivvJsm), « les compétences personnelles et sociales et la capacité d’apprendre à apprendre » ont été reconnues par l’Union européenne comme l’une des huit compétences clés pour l’apprentissage tout au long de la vie. Le Centre commun de recherche a développé le cadre conceptuel de référence LifeComp – compétences de vie, qui peut servir de base à l’élaboration de programmes et d’activités d’apprentissage. Il décrit neuf compétences transversales pouvant être acquises dans l’éducation formelle, informelle et non formelle et se répartissant en trois domaines : personnel (autorégulation, flexibilité, bien-être), social (empathie, communication, collaboration) ; apprendre à apprendre (esprit de croissance, esprit critique, gestion de l’apprentissage).
https://bit.ly/​3hPeNwB

Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE)

  • 1  Voir Minichello F. (2017). «  Compétences socio-émotionnelles  : recherches et initiatives  », Rev (...)
  • 2» Big Five  » ou modèle des cinq grands facteurs de personnalité empiriquement proposé par Lewis G (...)

5Les compétences sociales et émotionnelles1 aussi appelées compétences non cognitives, compétences non techniques ou compétences générales, sont celles qui entrent en jeu lorsqu’il s’agit d’atteindre des objectifs, de travailler avec d’autres et de gérer ses émotions. Organisé autour des traits de personnalité des « Big Five2», le cadre de l’OCDE pour les compétences sociales et émotionnelles décrit un ensemble de compétences sociales et émotionnelles liées à des résultats personnels et sociétaux positifs. ll a été conçu pour guider l’étude longitudinale en préparation sur le développement des compétences sociales et émotionnelles des enfants en milieu urbain. Par ailleurs, les enquêtes PISA de 2012 et 2018 mesurent respectivement les compétences des élèves en résolution individuelle de problèmes et en résolution collaborative de problèmes.
https://bit.ly/​3hThQnJ

Partenariat mondial pour l’éducation (PME)

6Le rapport 21st century skills: What potential role for the global partnership for education? A landscape review propose une étude des compétences du xxie siècle, c’est-à-dire « des capacités et des attributs qui peuvent être enseignés afin d’améliorer les façons de penser, d’apprendre, de travailler et de vivre dans le monde ». Elles comprennent notamment la lecture, l’écriture, le calcul, la maîtrise de l’information et des TIC, mais également la créativité et l’innovation, la pensée critique, la résolution de problèmes et la prise de décisions, la capacité d’apprendre à apprendre, la communication, la collaboration, les aptitudes à la vie quotidienne et à la gestion de carrière, la responsabilité et la citoyenneté. Des recherches indiquent que ces compétences améliorent la santé mentale, les aptitudes sociales, les résultats scolaires et la mobilité économique. Le PME pourrait mettre en place une concertation et un plaidoyer au niveau mondial, et mobiliser des financements pour aider les pays partenaires à réaliser leurs ambitions portant sur les compétences du xxie siècle.
https://bit.ly/​3xUx697

Initiatives

Banque interaméricaine de développement (BID)

7La BID a lancé en octobre 2019 la Coalición por las habilidades del siglo 21, afin d’encourager de nouvelles politiques éducatives en Amérique latine et aux Caraïbes par la promotion des compétences transversales (compétences numériques, cognitives, socio-émotionnelles, capacité de travailler en équipe, communication, créativité, pensée critique, résolution de problèmes, persévérance, résilience, tolérance, empathie et capacité à apprendre tout au long de la vie). Le rapport El futuro ya está aquí: habilidades transversales de América Latina y el Caribe en el siglo XXI montre que des initiatives dans les domaines des sports, de la musique et de l’éducation à la citoyenneté peuvent apprendre aux jeunes à être créatifs, à travailler en équipe ou à penser de manière critique.
https://clic-habilidades.iadb.org/​es/​habilidades

Unicef

  • 3  Ce modèle consolide et élargit le paradigme de l’apprentissage tout au long de la vie, développé e (...)

8L’Unicef pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord a lancé en 2015 l’initiative Life skills and citizenship education (LSCE), dont France Éducation international est un opérateur. LSCE vise à aider les pays de cette région à améliorer l’apprentissage et à mieux investir dans le développement individuel, social et économique. L’initiative propose un cadre conceptuel sur les compétences de vie, définies comme « des compétences transférables qui permettent aux individus de faire face à la vie quotidienne, de progresser et de réussir à l’école, au travail et dans leur vie sociale » et sur l’éducation à la citoyenneté, ainsi qu’un soutien technique aux pays pour sa mise en œuvre. Le modèle d’apprentissage3 comprend quatre dimensions interconnectées (apprendre à connaître, apprendre à faire, apprendre à être, apprendre à vivre ensemble) et douze compétences de vie.
https://uni.cf/​3fDPrjM

Politiques curriculaires

Brookings Institution

  • 4Skills for a Changing World : https://brook.gs/3yqoNCp ; Optimizing Assessment for All : https://b (...)

9Ce think tank américain conduit des recherches sur les compétences du xxie siècle, notamment dans le cadre de deux projets4. Le rapport Competencies for the 21st century: jurisdictional progress (2020) montre que les systèmes éducatifs du monde entier reconnaissent de plus en plus la nécessité d’enseigner à leurs élèves un nouvel ensemble de compétences telles que la créativité et la pensée critique, les compétences socio-émotionnelles, et la capacité d’« apprendre à apprendre ». L’intégration de ces dernières dans les systèmes des 22 pays, provinces et États d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Asie et du Pacifique examinés varie. Certains ont intégré ces compétences dans toutes les disciplines en tant que dimension supplémentaire de l’apprentissage, tandis que d’autres ont inclus ces compétences dans un programme d’études spécifique à une matière, comme la pensée critique en mathématiques et la créativité en art. La pensée critique et la créativité sont le plus fréquemment mentionnées.
https://brook.gs/​2UybbWT

Unesco

  • 5  Australie, Chine (Hong Kong, Shanghai), Corée, Inde, Japon, Malaisie, Mongolie, Philippines, Thaïl (...)

10Le Bureau régional de l’Unesco pour l’éducation en Asie et dans le Pacifique a publié depuis 2015 une série de rapports sur les « compétences transversales » (TVC) dans la région5, dont le cadre conceptuel couvre six domaines : la pensée critique et novatrice, les compétences interpersonnelles, les compétences intrapersonnelles, la citoyenneté mondiale, l’éducation aux médias et à l’information et « autres » (santé et valeurs religieuses). Les pays accordent une grande importance aux TVC dans leurs programmes d’enseignement. L’intégration de ces compétences est reconnue comme l’une des clés des réformes. Il s’agit soit d’une matière spécifique, soit d’un enseignement transversal dispensé dans les disciplines de base, soit d’activités extracurriculaires dispensées au sein de l’école. Les études soulignent toutes la nécessité d’harmoniser ces compétences à l’ensemble du système éducatif.
https://bit.ly/​3isqFEZ ; https://bit.ly/​3fIhaQi ; https://bit.ly/​3xuYLfS

Exemples de politiques nationales

Australie

11Le curriculum australien identifie sept « capacités générales », parmi lesquelles la lecture, l’écriture, le calcul, les compétences en matière de TIC, la pensée critique et créative, les compétences personnelles et sociales, le comportement éthique et la compréhension interculturelle. Ces dernières constituent l’ensemble des connaissances, des aptitudes, des comportements et des dispositions qui peuvent être développés et appliqués à l’ensemble du programme scolaire pour aider les élèves à devenir des apprenants efficaces, des individus confiants et créatifs et des citoyens actifs et informés. Les capacités générales sont intégrées dans les principales matières.
https://bit.ly/​3kGVh7w

Norvège

12La Norvège a récemment revu le curriculum de l’enseignement primaire et secondaire. Appliquée depuis l’automne 2020, la réforme concerne à la fois les filières générales et professionnelles. Elle introduit notamment trois thèmes interdisciplinaires : la démocratie et la citoyenneté, le développement durable, la santé et les compétences de vie. Cette dernière matière vise à développer chez les élèves des compétences qui favorisent une bonne santé physique et mentale et qui permettent de faire des choix de vie responsables. Elle concerne les choix de valeurs et l’importance du sens de la vie et des relations avec les autres. La pensée critique constitue un élément central de plusieurs matières.
https://bit.ly/​3BsP58T

Singapour

13Développé par le ministère de l’éducation de Singapour, le cadre pour les compétences du xxie siècle et les résultats des élèves (21CC) se concentre sur les valeurs fondamentales, les compétences sociales et émotionnelles et les compétences du xxie siècle qui sous-tendent l’éducation holistique nécessaire pour préparer avec succès les élèves à s’épanouir dans un monde de plus en plus globalisé. Il vise à ce que les élèves deviennent des personnes confiantes, des apprenants autonomes, des contributeurs actifs et des citoyens engagés. Le cadre 21CC est destiné à guider le développement des compétences du xxie siècle dans toutes les matières du curriculum national de Singapour. Les valeurs fondamentales de respect, de responsabilité, d’intégrité, d’attention, de résilience et d’harmonie sous-tendent le développement des compétences socio-émotionnelles et des compétences telles que la communication, l’éducation civique et la pensée critique.
https://bit.ly/​3rw8Qb9

Haut de page

Notes

1  Voir Minichello F. (2017). «  Compétences socio-émotionnelles  : recherches et initiatives  », Revue internationale d’éducation de Sèvres, no 76, p. 12-15. https://doi.org/10.4000/ries.6008

2» Big Five  » ou modèle des cinq grands facteurs de personnalité empiriquement proposé par Lewis Goldberg en 1981 puis développé par Costa et McCrae dans les années 1987-1992. Source  : Wikipédia (NdlR).

3  Ce modèle consolide et élargit le paradigme de l’apprentissage tout au long de la vie, développé en 1996 dans le rapport Delors intitulé L’éducation  : un trésor est caché dedans.

4Skills for a Changing World : https://brook.gs/3yqoNCp ; Optimizing Assessment for All : https://brook.gs/3xFCn3P

5  Australie, Chine (Hong Kong, Shanghai), Corée, Inde, Japon, Malaisie, Mongolie, Philippines, Thaïlande, Vietnam.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hélène Beaucher, « Les compétences de vie : une priorité internationale »Revue internationale d’éducation de Sèvres, 87 | 2021, 12-16.

Référence électronique

Hélène Beaucher, « Les compétences de vie : une priorité internationale »Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 87 | septembre 2021, mis en ligne le 01 septembre 2021, consulté le 25 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/ries/10724 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ries.10724

Haut de page

Auteur

Hélène Beaucher

Hélène Beaucher est documentaliste au centre de ressources et d’ingénierie documentaires de France Éducation International. Courriel : beaucher[at]france-education-international.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo France Education international
  • Logo ERIH PLUS | NSD
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search