Navigation – Plan du site

AccueilNuméros90Dossier - Travailler en collabora...Visées collaboratives et obstacle...

Dossier - Travailler en collaboration à l’école

Visées collaboratives et obstacles institutionnels : les cas de la Suisse et du Québec

Collaborative aims and institutional barriers: Switzerland and Quebec
Enfoques colaborativos y obstáculos institucionales: los casos de Suiza y de Quebec
Louis LeVasseur et Frédérique Giuliani
p. 117-126

Résumés

Depuis la fin des années 1990, dans plusieurs pays de l’OCDE, l’inclusion dans les classes ordinaires d’élèves qui ont des difficultés d’apprentissage et de comportement a complexifié le travail des enseignants. La collaboration doit amener les agents scolaires à s’entraider afin de soutenir ces élèves, mais également les enseignants qui en sont responsables. Cependant, en raison de facteurs institutionnels liés à l’organisation du travail, à des modalités d’intervention différentes auprès des élèves et à une division du travail de plus en plus accentuée entre enseignants, directeurs et directrices d’établissement et professionnels non enseignants, la collaboration ne va pas nécessairement de soi.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2024.

Plan

La collaboration à l’épreuve du pluralisme
Le cas du Québec
Injonction à la collaboration et portrait de la division du travail en éducation parmi les PNE
La difficile organisation du travail en équipes multidisciplinaires
D’un modèle professionnel « occupationnel » ou de métier à un modèle professionnel organisationnel
Le cas du canton de Genève
Une collaboration prescrite
La tension entre autonomie et contrôle
Des idéologies, des savoirs en tension
Identité professionnelle et identité institutionnelle

Aperçu du texte

La question de la collaboration entre agents scolaires date de plusieurs décennies et peut être entrevue dans diverses perspectives. Des recommandations institutionnelles et scientifiques reliées aux « communautés de pratique » ou « communautés d’apprentissage professionnelles » font de la concertation entre agents scolaires, de leur engagement dans un cadre démocratique, de la poursuite d’objectifs communs et de leur cohésion des conditions de la réussite scolaire des élèves. Une approche managériale de l’éducation vise à consolider les rapports entre les membres de l’équipe-école par l’élaboration de projets communs mobilisateurs. Une conception de la professionnalité enseignante insiste également sur l’établissement de rapports de plus en plus soutenus entre enseignants et s’oppose ainsi au modèle professionnel de l’enseignant isolé dans le cadre étroit de la classe.

Ces différentes perspectives sur la collaboration reposent sur une vision normative du travail en milieu scolaire q...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Louis LeVasseur et Frédérique Giuliani, « Visées collaboratives et obstacles institutionnels : les cas de la Suisse et du Québec »Revue internationale d’éducation de Sèvres, 90 | 2022, 117-126.

Référence électronique

Louis LeVasseur et Frédérique Giuliani, « Visées collaboratives et obstacles institutionnels : les cas de la Suisse et du Québec »Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 90 | septembre 2022, mis en ligne le 01 septembre 2024, consulté le 07 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/ries/12929 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ries.12929

Haut de page

Auteurs

Louis LeVasseur

Louis LeVasseur est professeur titulaire à la faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval (Québec) et chercheur au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE). Sociologue de l’éducation, ses travaux portent sur la division du travail éducatif, les politiques d’éducation, le curriculum, l’éducation dans le contexte de la modernité et l’histoire de l’éducation au Québec. Il a publié, avec Maurice Tardif, La division du travail éducatif aux Presses universitaires de France et aux éditions Vozes en Amérique du Sud, en collaboration avec Romuald Normand (2010), Les politiques de restructuration des professions de l’éducation chez Springer (2018), Vozes (2019) et aux Presses de l’Université Laval (2020). Courriel : Louis.Levasseur[at]fse.ulaval.ca

Articles du même auteur

Frédérique Giuliani

Frédérique Giuliani est sociologue, maître d’enseignement et de recherche au sein de la section des sciences de l’éducation de l’université de Genève. Elle étudie les institutions éducatives sous l’angle de leur mise en œuvre au travers de contextes, de situations et de régimes d’engagement dans lesquels sont activés des finalités, des missions, des référentiels à la fois pluriels et paradoxaux. De ce point de vue elle s’intéresse plus particulièrement aux situations de collaboration entre des acteurs appartenant à différents mondes professionnels, ou à différents mondes sociaux (les familles, les élèves, les enfants). Courriel : frederique.giuliani[at]unige.ch

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo France Education international
  • Logo ERIH PLUS | NSD
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search