Navigation – Plan du site

AccueilNuméros94Actualité internationaleRessources en ligneLe harcèlement en milieu scolaire

Actualité internationale
Ressources en ligne

Le harcèlement en milieu scolaire

Haydée Maga
p. 12-16

Entrées d’index

Palabras claves:

acoso escolar, violencia
Haut de page

Texte intégral

  • 1  UNICEF (2018). Une leçon quotidienne. Mettre fin à la violence à l’école. https://dgxy.link/jxKJa
  • 2  UNESCO (2017). Violence et harcèlement à l’école. Rapport sur la situation dans le monde. https:// (...)

1La lutte contre le harcèlement à l’école, qui touche chaque année 246 millions d’élèves de tous âges, partout dans le monde, constitue un enjeu éducatif majeur. Selon l’Unicef1, plus d’un élève sur trois âgé de 13 à 15 ans est victime de harcèlement, ce qui en fait la forme de violence la plus répandue dans les établissements scolaires. Le cyberharcèlement est également un phénomène croissant, qui toucherait de 5 à 21 % des enfants et adolescents2, les filles y étant plus exposées que les garçons.

2Le harcèlement en milieu scolaire (school bullying en anglais, mobbing dans les pays scandinaves), auquel certains préfèrent le terme d’« intimidation », frappe les élèves à la fois dans et hors de l’école, souvent insidieusement, avec des conséquences dramatiques pour leur santé et pour leur éducation. Sa définition repose sur trois caractéristiques : un rapport de force et de domination (violence verbale, physique ou psychologique) entre un ou plusieurs élèves et une ou plusieurs victimes ; la répétition dans le temps ; l’isolement de la victime.

3Après avoir dressé un état des lieux du harcèlement scolaire dans le monde – sa prévalence, ses différents aspects et son impact –, cet article présente des évaluations de politiques nationales et expose les principales recommandations émises par les instances internationales. Il propose enfin quelques exemples d’initiatives nationales et régionales de prévention et de lutte contre le harcèlement à l’école, évaluées scientifiquement et reconnues pour leur efficacité.

4Sitographie arrêtée le 3 novembre 2023.

État des lieux au niveau international

Harcèlement scolaire : quelle est l’ampleur du problème ?

5L’enquête Pisa a collecté pour la première fois en 2015 des données sur l’exposition des élèves au harcèlement. En moyenne, dans les pays de l’OCDE, environ un élève sur cinq se trouve souvent exposé à des actes de harcèlement. Le harcèlement peut avoir une incidence négative sur la réussite scolaire. Les établissements où la prévalence du harcèlement est forte selon les normes internationales obtiennent ainsi, en moyenne, un score en sciences inférieur de 47 points à celui des établissements où le harcèlement est moins fréquent. Le rapport pointe en outre les conséquences durables du harcèlement sur le bien-être des élèves.
https://dgxy.link/​CXiGT

Violence et harcèlement à l’école. Rapport sur la situation dans le monde

6Ce rapport de l’Unesco synthétise les données les plus récentes sur la nature, l’ampleur et l’impact de la violence et du harcèlement à l’école. Il montre que le harcèlement naît de rapports de force inégaux, souvent renforcés par les stéréotypes et les normes liées au genre, l’orientation sexuelle et d’autres facteurs de marginalisation (pauvreté, identité ethnique, langue).
https://dgxy.link/​y2JIt

LGBTIQ+ youth: Bullying and violence at school

7Selon le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, 45 % des jeunes lesbiennes, gays, bisexuels et trans (LGBT) déclarent avoir été victimes d’intimidation à l’école. En Afrique subsaharienne, 35 % d’entre eux déclarent ne jamais se sentir en sécurité dans leur établissement scolaire. Ces jeunes sont particulièrement touchés par le cyberharcèlement (70 % en Chine, 58 % à Singapour et 53 % en Inde).
https://dgxy.link/​w9BrE

Évaluation de politiques nationales et recommandations internationales

Au-delà des chiffres : en finir avec la violence et le harcèlement à l’école

8Cette publication de l’Unesco analyse les caractéristiques des réponses nationales efficaces, à partir d’études de cas issues de six pays qui sont parvenus à réduire la violence et le harcèlement dans leurs écoles – Eswatini, Italie, Jamaïque, Liban, Corée du Sud, Uruguay – et deux pays où la prévalence de ces phénomènes est faible depuis longtemps – Pays-Bas et Suède. Plusieurs facteurs peuvent limiter l’efficacité de ces réponses : le manque de données sur certains aspects spécifiques du harcèlement à l’école ainsi que sur les catégories d’élèves les plus vulnérables, la faible couverture géographique des interventions, le manque de suivi systématique du harcèlement et l’absence d’une évaluation rigoureuse de l’impact des programmes mis en œuvre.
https://dgxy.link/​hKKh1

How to prevent and tackle bullying and school violence: Evidence and practices for strategies for inclusive and safe schools

9Ce rapport du réseau NESET porte sur les stratégies et pratiques les plus efficaces à mettre en œuvre pour prévenir le harcèlement et la violence dans les établissements scolaires de l’Union européenne. Certains éléments clés font le succès de ces interventions : le soutien aux parents, la formation des enseignants, une meilleure supervision dans les cours de récréation, la diffusion de vidéos sur les conséquences du harcèlement, les méthodes disciplinaires, le travail de groupe coopératif entre professionnels, la gestion et la réglementation appropriée des salles de classe et une politique globale contre le harcèlement à l’école. Une approche curriculaire de l’éducation sociale et émotionnelle constitue également un facteur de réussite important pour prévenir le harcèlement à l’école.
https://dgxy.link/​k6hpk

Recommandations du Comité scientifique sur la lutte contre le harcèlement et cyber-harcèlement de l’UNESCO

10Le comité scientifique de la Conférence internationale sur le harcèlement en milieu scolaire a publié en 2020 une série de recommandations visant à prévenir et à prendre en charge efficacement le harcèlement à l’école ainsi qu’un « Appel pour un code de bonnes pratiques sur internet afin de combattre le cyberharcèlement des mineurs ». Le comité préconise une approche globale et holistique de l’éducation. Il recommande d’établir un leadership fort et de créer un environnement scolaire sûr et positif sur les plans physique et émotionnel, où le bien-être des élèves est une priorité et où l’on respecte la diversité. Le comité suggère par ailleurs la mise en place de mécanismes de signalement pour les élèves touchés, ainsi que des services de soutien et de prise en charge. Il préconise également la participation de l’ensemble des acteurs de la communauté éducative, y compris les parents, ainsi qu’une collaboration entre le secteur de l’éducation et un large éventail de partenaires (santé, services sociaux, plateformes numériques, etc.).
https://dgxy.link/​gf0IY

Cyberbullying: An overview of research and policy in OECD countries

11Le cyberharcèlement constitue un défi politique prioritaire dans de nombreux pays de l’OCDE. Ces dernières années, les systèmes éducatifs y ont répondu de différentes manières : sensibilisation à la question, soutien aux élèves par le biais d’initiatives visant la sécurité sur Internet, mise en œuvre de politiques et parfois de lois pour lutter contre le cyberharcèlement. Certains programmes nationaux ciblent spécifiquement la cyberintimidation (Cyber Friendly Schools en Australie, Medienhelden en Allemagne, Online Pestkoppenstoppen aux Pays-Bas) ; d’autres pays ont fait le choix de développer des programmes globaux qui visent à lutter à la fois contre le harcèlement et le cyberharcèlement (NoTrap! en Italie, ViSC Social Competence Programme en Autriche par exemple).
https://dgxy.link/​mKEKU

Dispositifs nationaux et régionaux de prévention et de lutte contre le harcèlement

Olweus Bullying Prevention Program (OBPP)

12Développé au Colorado en 1993, le programme de prévention du harcèlement du psychologue Dan Olweus a été le premier programme de lutte contre l’intimidation mis en place à l’échelle de l’école (niveaux primaire et secondaire). Sa mise en œuvre a été évaluée à grande échelle et dans différents pays. L’OBPP a pour objectif de réduire les problèmes de harcèlement, de prévenir de nouveaux cas et d’améliorer les des relations entre les pairs. Il repose sur quatre principes, qui engagent les professionnels de l’établissement à : a) manifester une attitude chaleureuse et un intérêt positif envers les élèves ; b) poser des limites fermes aux comportements inacceptables ; c) avoir recours à des sanctions positives cohérentes pour saluer et renforcer les comportements appropriés et des sanctions négatives non physiques et non hostiles en cas d’infraction aux règles ; d) faire preuve d’autorité et donner le bon exemple.
https://dgxy.link/​cccaB

Fri for Mobberi (Danemark)

13Lancée en 2005 au Danemark et implantée depuis dans plusieurs pays comme l’Estonie, la Roumanie ou encore l’Islande, Fri For Mobberi (« libéré du harcèlement ») est une méthode de prévention du harcèlement scolaire par le biais du développement des compétences psychosociales et du vivre-ensemble. Le dispositif s’adresse aux enfants de 0 à 9 ans et s’articule autour de quatre valeurs fédératrices : la tolérance, le respect, la bienveillance et le courage. Le programme vise à favoriser un comportement positif des enfants dans leur rapport aux autres ainsi que le maintien d’un état de bien-être psychologique.
https://dgxy.link/​WlIQc

KiVa (Finlande)

14En Finlande, le programme KiVa, proposé depuis 2006, repose sur trois piliers : la prévention, l’intervention et le suivi. C’est le programme contre le harcèlement le plus étudié au monde. Adopté par 90 % des établissements scolaires du pays, il est également mis en œuvre aux quatre coins du monde (Italie, Pays-Bas, États-Unis, Nouvelle-Zélande, Estonie ou encore Belgique). Le programme KiVa concerne l’ensemble de la communauté scolaire et poursuit quatre objectifs : développer la conscience du rôle joué par le groupe face aux situations de harcèlement ; accroître l’empathie à l’égard des victimes ; développer les stratégies des élèves pour aider les victimes ; accroître les capacités des élèves à faire face aux situations de harcèlement. Adapté à la tranche d’âge des enfants, il s’organise autour de discussions, de jeux vidéo, de films et de jeux de rôles au cours desquels les élèves s’identifient à la victime, à l’agresseur et au témoin. Les activités s’adressent particulièrement aux élèves dits « neutres », c’est-à-dire témoins de situations de harcèlement.
https://dgxy.link/​OyVwK

pHARe (France)

15Le programme pHARe (programme de lutte contre le harcèlement à l’école), expérimenté depuis 2019, est un plan global de prévention et de traitement des situations de harcèlement entre élèves. Déployé depuis 2023 de l’école élémentaire au lycée, le programme mobilise l’ensemble des acteurs éducatifs. Il repose sur plusieurs piliers, parmi lesquels la mesure du climat scolaire, une implication des parents et des partenaires ou encore le suivi des impacts des actions menées. Plusieurs leviers de mobilisation des élèves et des équipes éducatives sont mis en place : une équipe ressource met en œuvre le protocole de prise en charge des situations de harcèlement ; une équipe programme organise dix heures d’apprentissage annuelles sur la prévention du harcèlement et le développement des compétences psychosociales pour les élèves ; des élèves ambassadeurs sont formés dans le second degré.
https://dgxy.link/​zfxwM

Connect with respect: Preventing gender-based violence in schools (Afrique de l’Est et australe)

  • 3UNESCO (2022), Analysis of experience and outcomes of Connect with Respect violence prevention pro (...)

16En Afrique de l’Est et australe, une boîte à outils conçue dans le cadre du programme Connect with Respect (CwR) aide les enseignants à prévenir la violence et le harcèlement fondés sur le genre en leur offrant un guide et une gamme d’activités à faire avec des élèves du secondaire inférieur (12-15 ans). Ces activités peuvent être intégrées à différentes matières, telles que l’alphabétisation, les études sociales, l’éducation civique et à la citoyenneté, la santé, les compétences de la vie et l’éducation à la sexualité. Une récente étude3 menée dans cinq pays (Zambie, Tanzanie, Eswatini, Thaïlande et Timor oriental) mettant à l’essai le programme CwR montre des résultats prometteurs : une réduction de la fréquence des formes verbales de harcèlement sexuel perpétré par des garçons à l’encontre des filles ; une réduction du nombre d’apprenants signalant des actes de harcèlement ; une meilleure connaissance, par les victimes de violence fondée sur le genre, des moyens de demander de l’aide et, dans l’ensemble, des relations plus respectueuses entre les élèves en classe.
https://dgxy.link/​2LASs

Haut de page

Notes

1  UNICEF (2018). Une leçon quotidienne. Mettre fin à la violence à l’école. https://dgxy.link/jxKJa

2  UNESCO (2017). Violence et harcèlement à l’école. Rapport sur la situation dans le monde. https://dgxy.link/y2JIt

3UNESCO (2022), Analysis of experience and outcomes of Connect with Respect violence prevention programme: A five country study. https://dgxy.link/ffMZh

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Haydée Maga, « Le harcèlement en milieu scolaire »Revue internationale d’éducation de Sèvres, 94 | 2023, 12-16.

Référence électronique

Haydée Maga, « Le harcèlement en milieu scolaire »Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 94 | décembre 2023, mis en ligne le 01 décembre 2023, consulté le 27 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/ries/14415 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ries.14415

Haut de page

Auteur

Haydée Maga

Haydée Maga est documentaliste au laboratoire d’innovation et de ressources en éducation (LIRE) de France Éducation International. Courriel : maga[at]france-education-international.fr

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search