Navigation – Plan du site
Dossier

Introduction

Michel Denise, Martine Guerchon et Michel Massacret
p. 17-18

Texte intégral

1La réflexion sur les savoirs et sur leur mode de transmission est au cœur du débat sur l’éducation. La « distance », intégrée comme variable du processus de transmission, est génératrice de dispositifs de plus en plus complexes qui prennent une place accrue dans le champ de l’aide au développement et dans la formation tout au long de la vie. Dans les deux cas, il s’agit souvent de choix opérés par les pays du Nord, les bailleurs de fonds ou les entreprises pressés par l’explosion des demandes de formation : la formation à distance y apparaît soit comme instrument d’une réponse aux besoins d’une éducation de base pour tous (réponses à des manques structurels ou prise en compte d’aspects géographiques), soit comme vecteur de la souplesse requise par un apprentissage à vie (développement personnel et social sous toutes ses formes et dans des contextes formels ou informels).

2Le débat se nourrit de rapports d’expériences, d’évaluations de dispositifs ou d’analyses d’impact. Il bénéficie d’éclairages économiques et enrichit les études d’ingénierie. Il demeure cependant trop souvent encore l’objet de ses concepteurs ou acteurs. Il mérite d’être appréhendé de façon plus large.

  • 1 Formation ouverte et à distance.

3Afin d’éclairer les choix en cours, d’apprécier les investissements financiers et technologiques, il paraît indispensable de s’interroger sur le cadre intellectuel et marchand dans lequel la FOAD1 s’impose, celui d’une nouvelle industrie de la connaissance qui a ses publics cibles, ses terrains de prédilection, ses coûts mais aussi ses exclus du mode de consommation proposé et ses risques de dérive vers la standardisation de produits.

4Il convient aussi d’interroger les dispositifs dans les exigences qui leur sont propres pour qu’ils soient ou deviennent un véritable outil au service du développement : gestion des apprenants connectés, qualité des ressources, guidage, évaluation, éléments d’un plan d’ensemble cohérent et adapté.

5Ces choix de techniques et de procédures prennent sens dans une comparaison avec les dispositifs standards utilisés en présentiel. Ainsi, le rapport entre connaissances et compétences est affecté par le canal, la forme et le temps de la prestation : la logique de l’action, potentiellement forte en présentiel, gage de l’appropriation, court le risque d’être gommée et l’accompagnement de formation, proposé comme un service après-vente, ne peut être compensatoire qu’à certaines conditions.

6De même, les aspects pédagogiques liés à la prise en compte de la distance dans la conception de ressources adaptées ou dans le suivi gagnent à être abordés d’un point de vue sociologique. Le dossier cherche à montrer en quoi se trouve valorisé un apprentissage coopératif, inducteur d’un partage de savoirs.

7Parce que la FOAD, loin d’être statique, innove chaque jour, la variété des contributions et la diversité de profils des auteurs permet de considérer dans leur gestation, les réponses qui s’inventent pour assurer une adéquation plus forte avec les besoins de formation et de développement.

8Le dossier se propose de les confronter. Il donne les moyens d’apprécier le jeu complexe d’influences qui motive les choix actuellement à l’œuvre dans le champ de la formation.

9Il prend en compte les facteurs contextuels (aspects sociologiques et pédagogiques) et les diverses dimensions de la FOAD (outil au service de l’aide au développement, élément de réponse à la formation tout au long de la vie). Il éclaire les arbitrages opérés entre les lois du marché, qui tendent à imposer des contenus et des vecteurs, et les volontés régionales d’organiser et de gérer une formation propre à impulser et à accompagner un développement choisi.

Haut de page

Notes

1 Formation ouverte et à distance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Denise, Martine Guerchon et Michel Massacret, « Introduction », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 23 | 1999, 17-18.

Référence électronique

Michel Denise, Martine Guerchon et Michel Massacret, « Introduction », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 23 | 1999, mis en ligne le 23 septembre 2002, consulté le 26 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/ries/2710

Haut de page

Auteurs

Michel Denise

Articles du même auteur

Martine Guerchon

Michel Massacret

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page