Navigation – Plan du site
Dossier - Conflits de vérité à l'école

Des professeurs (d’histoire) confrontés à des dénégations aux Pays-Bas

Analyse de situations de classe et formation des enseignants
(History) teachers confronted with denials in the Netherlands. Analysis of classroom situations and teacher training
Profesores (de historia) confrontados a las denegaciones en los Países Bajos. Análisis de situaciones en el aula y formación de los docentes
Bjorn Wansink et Geerte Savenije
Traduction de Eva Loechner
p. 49-58

Résumés

Aux Pays-Bas, de nombreux enseignants, notamment ceux d’histoire et de sciences sociales, estiment qu’il est difficile d’aborder certains sujets comme la religion, l’égalité ou l’immigration car ils risquent de se retrouver confrontés à des points de vue contradictoires et de déclencher de fortes réactions émotionnelles chez les élèves. L’article suggère tout d’abord que l’incertitude épistémologique est au cœur de la discipline historique. Puis il examine les facteurs qui peuvent contraindre ou inciter les enseignants à rechercher une pluralité de perspectives dans leur cours, en s’intéressant plus particulièrement à l’enseignement des sujets historiques controversés. À partir d’une étude de cas, dans laquelle un enseignant est confronté à la « vérité alternative » d’un élève, il propose un modèle qui permet de situer et problématiser les réactions des professeurs d’histoire, lorsqu’ils sont confrontés à des points de vue contradictoires en classe.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2020.

Plan

Approches de la connaissance historique
Enseigner différentes perspectives
Sujets historiques controversés aux Pays-Bas
Les réactions des enseignants face à des perspectives contradictoires
Quadrant 1 : désamorçage
Quadrant 2 : présentation d’un contre-récit
Quadrant 3 : tout le monde a raison ; relativisme
Quadrant 4 : questionnement et argumentation
Réactions des enseignants

Aperçu du texte

Aux Pays-Bas, comme dans de nombreux autres pays, la ségrégation et la polarisation ont augmenté au sein de la société. Ces tendances deviennent également manifestes à l’école. Les adolescents semblent vivre dans des mondes séparés et, souvent, ne pas avoir la capacité ou le désir d’admettre le point de vue d’autrui. En conséquence, de nombreux enseignants estiment qu’il est difficile d’aborder des sujets controversés comme la religion, l’égalité, ou l’immigration. Les professeurs d’histoire et de sciences sociales, en particulier, se retrouvent confrontés à des points de vue contradictoires dans leurs classes, et ils enseignent des sujets susceptibles de déclencher de fortes réactions émotionnelles chez les élèves. Afin de fournir un cadre à cet article, nous suggèrerons tout d’abord que l’incertitude épistémologique est au cœur de la discipline historique. Dans un deuxième temps, nous examinerons les facteurs qui peuvent contraindre ou inciter les enseignants à rechercher une plur...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bjorn Wansink et Geerte Savenije, « Des professeurs (d’histoire) confrontés à des dénégations aux Pays-Bas », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 77 | 2018, 49-58.

Référence électronique

Bjorn Wansink et Geerte Savenije, « Des professeurs (d’histoire) confrontés à des dénégations aux Pays-Bas », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 77 | 2018, mis en ligne le 30 avril 2020, consulté le 14 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/ries/6127 ; DOI : 10.4000/ries.6127

Haut de page

Auteurs

Bjorn Wansink

Bjorn Wansink est titulaire d’un master en histoire et d’un doctorat en sciences sociales. Il est actuellement professeur assistant au département d’éducation de la faculté des sciences sociales et du comportement de l’Université d’Utrecht. En tant qu’expert, il participe au Conseil de l’Europe au projet intergouvernemental « Éducation à la diversité et à la démocratie : enseigner l’histoire dans l’Europe contemporaine ». Ses travaux portent sur la diversité culturelle, la pensée critique, les questions controversées, l’épistémologie et l’histoire. Il a publié dans des revues tells que Teacher and Teaching Education, The Journal of Curriculum Studies, Research in Social Education, International Journal of Educational Research. Courriel : B.G.J.Wansink@uu.nl

Geerte Savenije

Geerte Savenije est professeur assistante en didactique de l’histoire à l’Institut de recherche sur l’éducation et le développement de l’enfant à l’Université d’Amsterdam. Ses travaux de recherche portent, entre autres, sur la mise en perspective historique, l’identification, les sujets sensibles dans l’enseignement de l’histoire et l’apprentissage dans les musées et les sites historiques. Elle a collaboré au projet européen COST IS1205 « Dynamiques sociales et psychologiques des représentations historiques dans l’Union européenne élargie », un réseau de socio-psychologues, d’historiens et de chercheurs en éducation. En parallèle de ses activités de recherche, elle est formatrice et participe à la supervision et à l’animation de communautés de formation professionnelle avec des enseignants du secondaire. Courriel : G.M.Savenije@uva.nl

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page