Navigation – Plan du site
Dossier - Conflits de vérité à l'école

Présenter, interroger, éviter, dépasser le conflit de « vérités »

Éducation civique et « vérités » controversées en Irlande du Nord
Presenting, interrogating, avoiding and transcending conflicting “truths”. Civic education and controversial “truths” in Northern Ireland
Presentar, interrogar, evitar, superar el conflicto de “verdades”. Educación cívica y “verdades” controvertidas en Irlanda del Norte
Helen Hanna
Traduction de Eva Loechner
p. 113-122

Résumés

Cet article examine l’enseignement des « vérités » à travers l’éducation civique dans l’État post-conflit d’Irlande du Nord. En s’appuyant sur une recherche conduite auprès d’enseignants, de formateurs d’enseignants et de décideurs, il s’intéresse aux choix qui sont faits de remettre en question, d’éviter ou d’accepter certaines « vérités », dans un pays où les divers récits qui sont élaborés au sujet des différences ethno-nationales présentes et passées continuent d’être controversés. En s’appuyant sur la réglementation internationale en matière de droit à l’éducation, l’article suggère que, lorsqu’il s’agit de choisir comment aborder les vérités dans les cours d’éducation civique, le droit des jeunes à décider pour eux-mêmes devrait servir de principe directeur : après tout, les jeunes sont les décisionnaires de demain et ce sont eux qui hériteront de la société traversée de conflits que nous leur laissons.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2020.

Plan

Questions clés pour l’éducation civique dans l’Irlande du Nord post-conflit
Droits des jeunes en matière d’éducation : implication, non-discrimination et liberté d’expression
Présenter et accepter des vérités diverses
La remise en question des vérités chez les décideurs et les formateurs d’enseignants
Quand des élèves sont confrontés à des enseignants qui évitent « les vérités »
Le rôle des enseignants et le droit des jeunes à négocier des « vérités »

Aperçu du texte

Questions clés pour l’éducation civique dans l’Irlande du Nord post-conflit

L’éducation civique à l’école dans des sociétés multiculturelles offre la possibilité d’aborder de façon critique les différences, divisions et inégalités liées à la religion, à la politique, à l’ethnicité ou aux récits historiques (Niens, O’Connor et Smith, 2013). En revanche, lorsqu’il s’agit d’aborder la diversité des « vérités » qui peuvent coexister (pacifiquement ou non) dans une société affectée par des conflits ethniques ou nationaux, la capacité et la volonté des éducateurs de se confronter à ces « vérités » est variable. C’est le cas en Irlande du Nord, un petit pays d’1,8 million d’habitants, qui, entre les années 1960 et les années 1990, a connu des périodes de conflit politique intense et qui, même depuis l’accord de paix de 1998 (l’Accord du Vendredi saint), continue d’être confronté à des divisions et des impasses politiques (Mitchell, 2015). Afin de contextualiser la situation du pays, l’ident...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Helen Hanna, « Présenter, interroger, éviter, dépasser le conflit de « vérités » », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 77 | 2018, 113-122.

Référence électronique

Helen Hanna, « Présenter, interroger, éviter, dépasser le conflit de « vérités » », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 77 | 2018, mis en ligne le 30 avril 2020, consulté le 20 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/ries/6148 ; DOI : 10.4000/ries.6148

Haut de page

Auteur

Helen Hanna

Helen Hanna est maître de conférences et chercheuse en éducation à Leeds Trinity University, Royaume-Uni. Elle a soutenu son doctorat au Centre for Shared Education de Queens University, Belfast. Ses centres d’intérêt pour l’enseignement et la recherche ont une dimension internationale et se rattachent au champ de l’inclusion éducative, en particulier pour les apprenants issus de minorités ethniques et nationales, provenant de familles immigrées ou présentant des besoins éducatifs spécifiques et des handicaps. Ses projets de recherche portent notamment sur l’inclusion de groupes minoritaires dans l’éducation civique, dans des sociétés divisées comme celle d’Irlande du Nord et d’Israël ; sur la façon dont les enfants issus de famille immigrées conçoivent l’inclusion à travers l’usage de méthodes visuelles créatives dans les écoles primaires en Angleterre et en Afrique du Sud ; sur les pratiques inclusives pour les étudiants noirs, asiatiques, issus d’autres minorités ethniques ou réfugiés dans l’enseignement supérieur au Kenya, au Canada et au Royaume-Uni ; et sur les questions de diversité et d’inclusion telles qu’elles sont conçues par les enseignants chinois éduqués au Royaume-Uni. Courriel : h.hanna@leedstrinity.ac.uk

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page