Navigation – Plan du site
Dossier - Les grandes figures de l'éducation dans le monde

Des études islamiques aux sciences naturelles et rationnelles, l’ambition d’Averroès

Averroès’ ambition, from Islamic studies to the natural and rational sciences
De los estudios islámicos a las ciencias naturales y racionales: la ambición de Averroès
Romdhane Ben Mansour
p. 61-68

Résumés

Né en 1126 à Cordoue, Averroès a été formé aux sciences religieuses et littéraires de son époque, mais il élargit sa formation par l’étude des disciplines dites profanes. Son étude et ses commentaires de l’œuvre d’Aristote vont l’amener à concevoir un projet scientifique et éducatif important pour l’époque, basé sur deux principes : des critères et des méthodes scientifiques comme fondement des sciences ; des manières d’enseigner et d’apprendre les connaissances. Il va donc recommander de ne pas suivre à la lettre l’enseignement traditionnel préconisé en Andalousie, qui demande d’apprendre par cœur des principes théologiques, et de faire table rase des idées reçues, qui sont un obstacle à l’avènement de la certitude. Il faut au contraire s’adapter au niveau des élèves et enseigner les disciplines dans un certain ordre. De telles idées ne pouvaient guère être reçues dans son milieu mais ont ouvert la voie aux valeurs séculières occidentales et à la didactique moderne.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

La formation d’Averroès
Le système d’éducation en Andalousie
La réforme souhaitée par Averroès

Aperçu du texte

« Le signe du savoir, c’est de pouvoir enseigner »
Aristote, Métaphysique, A, 1, 981b

Philosophe, médecin, cadi et grand commentateur des textes philosophiques antiques, Averroès (Ibn Rushd) est né à Cordoue en 1126, l’an 520 de l’Hégire, dans une famille de juristes, et mort à Marrakech le 10 décembre 1198. Durant toute sa vie, il a été un défenseur inlassable de la philosophie aristotélicienne au sein de l’occident musulman qui était alors imprégné d’une orthodoxie théologique appelée asha’rite.

Averroès a très tôt conscience du fait que les principes ontologiques et épistémologiques du dogme asha’rite sont contraires aux principes de la philosophie naturelle de son maître Aristote. C’est pourquoi il va consacrer tous ses ouvrages et commentaires philosophiques à réfuter leurs discours, qu’il estime dialectiques et incapables d’amener l’homme à la certitude.

C’est alors l’époque du règne des Almohades et Averroès saisit l’occasion, lorsque l’émir Abū Ya’qūb Yūsuf lui demande d’expliqu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Romdhane Ben Mansour, « Des études islamiques aux sciences naturelles et rationnelles, l’ambition d’Averroès », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 79 | 2018, 61-68.

Référence électronique

Romdhane Ben Mansour, « Des études islamiques aux sciences naturelles et rationnelles, l’ambition d’Averroès », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 79 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 15 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/ries/7027 ; DOI : 10.4000/ries.7027

Haut de page

Auteur

Romdhane Ben Mansour

Romdhane Ben Mansour est né à Tunis en 1973. Professeur de philosophie médiévale à l’Institut supérieur des sciences humaines de l’Université Tunis I, il a publié Métaphysique et logique chez Averroès ; La Providence entre Aristote ; Alexandre d’Aphrodise et Averroès ; Le hasard et la nécessité chez Averroès ; Le commentaire du livre Lambda entre Averroès et W. D. Ross. Courriel : benmansourromdhan@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page