Navigation – Plan du site
ATELIER 2. COMPRENDRE LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES ÉDUCATIVES : NOUVEAUX ÉCLAIRAGES

De l’évidence mondiale à sa transposition dans les pratiques locales : l’expérience latino-américaine

Javier González
Traduction de Hélène Bréant et Marie-José Sanselme
Cet article est une traduction de :
Translating global evidence into local practice: The Latin American experience

Résumés

L’Amérique latine fait face à des défis urgents dans le domaine de l’éducation. Afin de réussir à les relever, elle doit s’attaquer – entre autres problèmes – aux résultats insuffisants et inégalitaires en matière d’apprentissage, au faible niveau des enseignants et à un financement public inadéquat. Faire bon usage des preuves scientifiques rassemblées à l’échelle mondiale est essentiel pour réduire ces écarts en peu de temps. En outre, la recherche universitaire devrait être un vecteur d’innovations susceptibles de proposer un usage efficient et efficace de moyens publics limités. Dans ce contexte, dix ministères de l’éducation et la Banque interaméricaine de développement ont fondé Summa, le premier laboratoire régional d’innovation et de recherche en éducation pour l’Amérique latine et les Caraïbes. L’objectif de Summa est de synthétiser les preuves recueillies à l’échelle mondiale, de les inscrire dans les contextes locaux, de susciter des recherches pertinentes à travers ses réseaux de chercheurs et de promouvoir leur dissémination et leur utilisation par les gouvernements, les établissements scolaires et les enseignants. Cet exposé présentera les principales réussites ainsi que les principaux défis rencontrés dans cette entreprise de transposition de preuves réunies à l’échelle mondiale en pratiques locales.

Haut de page

Texte intégral

1Cet exposé présentera l’expérience latino-américaine (réussites, difficultés et défis) à travers l’étude du cas de Summa, un pôle régional qui promeut l’utilisation des résultats de la recherche afin d’orienter et d’améliorer les politiques éducatives au niveau macro tout comme les pratiques pédagogiques à l’échelon de l’établissement (niveau micro).

L’expérience latino-américaine : SUMMA, une étude de cas

2Il est urgent de promouvoir des solutions nouvelles et efficaces pour améliorer la qualité des apprentissages et favoriser davantage d’inclusion et d’équité dans les systèmes éducatifs latino-américains. Dans ce contexte, la Banque interaméricaine de développement (BIAD) a soutenu la création de Summa, avec les ministères de l’éducation du Brésil, du Chili, de Colombie, de l’Équateur, du Guatemala, du Honduras, du Mexique, de Panama, du Pérou et de l’Uruguay, ainsi que la Fundación Chile. Depuis sa création, Summa, Laboratoire régional d’innovation et de recherche en éducation pour l’Amérique latine et les Caraïbes, s’est donné pour mission de contribuer à accroître la qualité, l’équité et l’inclusion des systèmes éducatifs de la région, et ce en améliorant le processus décisionnel en matière de politiques et de pratiques éducatives s’appuyant sur des preuves scientifiques. À cette fin, Summa travaille sur les axes suivants : (a) générer du savoir et des preuves grâce à des recherches de pointe sur des questions clés en matière de politiques éducatives ; (b) doper l’innovation en éducation en promouvant des pratiques innovantes ayant fait la preuve de leur efficacité ; (c) stimuler la collaboration et l’échange de savoirs entre décideurs politiques, universitaires, innovateurs, chefs d’établissements et enseignants.

3SUMMA a développé un modèle intégré qui favorise la mobilisation des preuves, à travers une stratégie constituée de trois dimensions qui interagissent de manière vertueuse et continue :

  1. systématisation des preuves à travers la collecte, la classification et la synthèse des connaissances, des bonnes pratiques et des innovations réelles ;

  2. génération de connaissances et d’innovations sur des thématiques prioritaires pour la région ;

  3. dissémination et généralisation et, grâce à des rapports sur des politiques, la mise au point d’orientations pour la mise en œuvre d’interventions efficaces, et une collaboration avec les différents acteurs clés des systèmes éducatifs (ministères, agences d’évaluation de la qualité, universités, innovateurs, chefs d’établissement et enseignants).

4Les travaux menés jusqu’à présent dans les dimensions mentionnées supra cherchent à contribuer à l’innovation en éducation dans la région, et envisagent les évolutions suivantes.

Systématisation de la preuve

Cartographie des innovations éducatives

550 initiatives en matière d’innovation en éducation sont mises à la disposition de la communauté éducative et des décideurs. Ces innovations sont sélectionnées suite à l’évaluation de plus de 1 700 exemples mis en évidence dans le monde. Cette carte identifie, décrit et diffuse chacune de ces expériences en vue de son adaptation à l’échelon local. Elle a été développée avec les partenaires suivants : WISE, Center for Education Innovation (CEI), Education Endowment Foundation (EEF), Fundación Telefónica, Centre pour la Recherche et l’Innovation dans l’Enseignement (CERI-OCDE), Global Education Innovation Initiative – Harvard University, Innovations for Poverty Action (IPA).

Plateforme des pratiques éducatives

6Une boîte à outils fait la synthèse des preuves issues de la recherche universitaire mondiale sur l’efficacité de 33 pratiques pédagogiques à l’échelon de l’établissement. Elle rassemble plus de 10 000 études différentes à travers 200 méta-analyses de résultats de recherche internationaux. En outre, elle contient plus de 250 études de qualité menées en Amérique latine afin de contextualiser cette synthèse. L’objectif est de transformer les pratiques d’enseignement en classe afin d’améliorer la qualité, l’équité et l’inclusion dans les systèmes éducatifs. Elle a été développée en partenariat avec la Education Endowment Foundation.

Génération de savoir et d’innovation

Les écosystèmes en recherche, développement et innovation dans l’éducation latino-américaine

7Une étude a été conduite par huit pays qui coopèrent en réseau avec Summa. Le but est de présenter un diagnostic et de formuler des propositions de politiques publiques pour encourager le développement de cadres institutionnels adéquats au niveau national pour la promotion de la recherche, du développement et de l’innovation en éducation. Les résultats de l’étude seront publiés sous la forme d’un ouvrage à paraître au premier semestre 2019. Elle a été développée en partenariat avec le Centro de Implementación de Políticas Públicas para la Equidad y el Crecimiento (CIPPEC), Argentine ; le Centro de Excelencia e Innovación en Políticas Educacionales (CEIPE) de la Fondation Getulio Vargas (Brésil) ; Educación2020 (Chili) ; Empresarios por la Educación (Colombie) ; Grupo Faro (Équateur) ; Crefal (Mexique) ; Pontificia Universidad Católica del Perú ; Universidad Católica del Uruguay.

Étude comparative de l’Unesco : le Rapport mondial de suivi sur l’éducation (GEM) 2020 sur l’inclusion en Amérique latine

8En 2020, une nouvelle édition du rapport GEM de l’Unesco sera publiée, qui mettra l’accent sur l’Amérique latine et les Caraïbes. Ce rapport régional sera le fruit d’un partenariat entre Summa et l’Unesco, et traitera de l’inclusion. Une attention particulière sera accordée aux groupes les plus en marge du système éducatif en prenant en compte les dimensions suivantes : vulnérabilité, zones rurales, genre, handicap, ethnicité, parcours migratoire, LGTBI, personnes privées de liberté et jeunes « NEET » (ni à l’école ni dans l’emploi ni en formation).

Laboratoire d’expérimentation et d’innovations sur le terrain

9Summa conçoit et met en œuvre des programmes éducatifs supplémentaires afin de piloter et d’évaluer l’impact de stratégies pédagogiques hautement efficientes. Ces stratégies sont identifiées à partir des preuves recueillies à l’échelle mondiale et adaptées, avec les communautés locales, aux conditions locales et à la culture territoriale. La mise en œuvre est assurée par les réseaux d’écoles. Cette composante vise à fournir des programmes efficients et contextualisés susceptibles d’être transposés et généralisés par chaque ministère de l’éducation. Ainsi, sur la période 2019-2024, SUMMA et ses partenaires institutionnels vont investir 4 milliards de dollars américains dans la création d’un réseau d’établissements scolaires pilotant des stratégies efficaces d’apprentissage collaboratif dans des quartiers à faibles ressources du nord du Chili.

Évaluations : suivi du processus et mesure d’impact

10Summa dispose d’une unité d’évaluation du suivi des processus et de l’impact de programmes éducatifs innovants. Cette unité fournit des informations relatives à l’efficience des interventions et génère des données pertinentes pour les décideurs.

Dissémination et généralisation

« CO+INCIDE »

11Summa a développé une plateforme virtuelle latino-américaine afin de favoriser une collaboration ayant une incidence sur les politiques éducatives. Elle cherche à encourager le développement d’un écosystème fertile entre acteurs publics, secteur privé et société civile, et ce afin d’accélérer l’amélioration de la qualité de l’éducation dans la région. Créée en 2018, cette plateforme comprend actuellement plus de 200 organisations membres d’Amérique latine et 500 praticiens et chercheurs de la région.

Séminaires et ateliers régionaux

12Depuis 2017, Summa a participé à plus de 21 séminaires dans différentes villes d’Amérique latine. Ces sessions ont traité des écarts en éducation qui subsistent en Amérique latine, des défis qu’ils suscitent et des stratégies à mettre en place pour y remédier au niveau des politiques publiques.

*
**

13L’exposé présentera les progrès enregistrés au cours des deux années d’existence de Summa, ainsi que les difficultés et défis rencontrés, afin de partager avec d’autres pays et régions du monde les leçons à en tirer.

Haut de page

Table des illustrations

Titre SUMMA
URL http://journals.openedition.org/ries/docannexe/image/7362/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 31k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Javier González, « De l’évidence mondiale à sa transposition dans les pratiques locales : l’expérience latino-américaine », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], Colloque 2019 : Conditions de réussite des réformes en éducation, mis en ligne le 11 juin 2019, consulté le 20 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ries/7362

Haut de page

Auteur

Javier González

Summa, Chili
Javier González est un économiste du développement, spécialiste des politiques éducatives, des inégalités et de la mobilité sociale. Il est directeur de SUMMA (www.summaedu.org), Affiliated Lecturer à l’Université de Cambridge et membre du comité consultatif du Rapport mondial de suivi de l’éducation (Rapport GEM) de l’Unesco. Il est aussi consultant senior auprès de l’Unesco, de la Banque mondiale et de la Banque interaméricaine de développement, conseiller en matière de politiques éducatives et d’innovation auprès du ministère chilien des finances, secrétaire exécutif du conseil des ministres chilien pour le développement de la formation du capital humain, directeur de la recherche à la Commission nationale Recherche et technologie (CONICYT) du ministère chilien de l’éducation. Il est titulaire d’un MA en sciences économiques ainsi que d’un doctorat en études sur le développement de l’Université de Cambridge. javier.gonzalez@summaedu.org

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page