Navigation – Plan du site
ATELIER 2. COMPRENDRE LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES ÉDUCATIVES : NOUVEAUX ÉCLAIRAGES

Interventions scolaires expérimentales dans des conditions écologiques fondées sur des essais contrôlés en France

Marc Gurgand
Cet article est une traduction de :
Testing education interventions in ecological contexts with controlled trials in France

Résumés

La pertinence des interventions scolaires en situation écologique est difficile à anticiper du fait de la complexité des contextes scolaires et sociaux. Il est donc important d’expérimenter rigoureusement des interventions grandeur nature en faisant appel à des expériences randomisées de terrain. J’illustrerai la manière dont de simples interventions en direction des parents d’élèves, conçues par les autorités locales françaises, ont été expérimentées à grande échelle. Peu onéreuses, ces interventions consistent en des réunions collectives entre les parents et le principal du collège que fréquente leur enfant, et ont des effets significatifs sur le comportement et les choix d’orientation. Les résultats de ces expériences ont eu pour effet d’inciter à agir concrètement en direction des parents d’élèves. J’évoquerai également la manière dont la littérature actuelle est attentive aux questions de validité externe qui conditionnent la mesure dans laquelle une expérimentation donnée est riche d’enseignements hors du lieu où l’intervention a été menée.

Haut de page

Texte intégral

1La recherche en éducation produit quantité de théories, de principes et, parfois, de méthodes, qui sont en grande partie testés et validés empiriquement à petite échelle et dans des environnements très contrôlés. Cependant, leur pertinence en situation écologique, c’est-à-dire plongés dans le quotidien de la classe ou dans le contexte scolaire en général, est difficile à anticiper, du fait de la complexité de ces conditions. On sait depuis longtemps que des interventions peuvent échouer en-dehors des conditions de laboratoire dans lesquelles elles ont été validées – en psychologie, ce phénomène est appelé « la falaise de la mise en œuvre ». Il est donc important d’expérimenter des interventions rigoureuses grandeur nature, autant que faire se peut, ce que permettent les expériences randomisées de terrain.

2Dans cette présentation, je vais illustrer la manière dont des interventions simples auprès des parents, conçues par les autorités locales françaises sur la base d’une littérature scientifique issue d’études observationnelles, ont été testées à l’échelle de plusieurs centaines de classes.1 Ces interventions très peu onéreuses, respectivement menées en sixième et en troisième, consistent en des réunions collectives entre parents et chefs d’établissement, et ont des effets significatifs sur le comportement et les choix d’orientation. Le protocole de ces expériences aide à comprendre pourquoi l’on aboutit à des effets considérables malgré le fait que peu de parents – et pas toujours ceux qui en auraient le plus besoin – participent à ce type de réunion.

3J’expliquerai que les résultats de ces expériences ont eu pour effet d’inciter à agir concrètement en direction des parents d’élèves, même si tous les aspects des conclusions n’ont pas reçu la même attention sur le plan politique. Je discuterai aussi de la manière dont la littérature actuelle est attentive aux questions de validité externe qui conditionnent la mesure dans laquelle une expérimentation donnée est riche d’enseignements hors du lieu où l’intervention a été menée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marc Gurgand, « Interventions scolaires expérimentales dans des conditions écologiques fondées sur des essais contrôlés en France », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], Colloque 2019 : Conditions de réussite des réformes en éducation, mis en ligne le 11 juin 2019, consulté le 19 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ries/7402

Haut de page

Auteur

Marc Gurgand

Paris School of Economics / École normale supérieure / Centre national de la recherche scientifique (France)
Chargé de recherche au Centre national de la recherche scientifique, professeur titulaire à la PSE – École d’économie de Paris et à l’École normale supérieure. Il codirige le master « Politiques publiques et développement » et assume les fonctions de directeur scientifique de J-PAL Europe. Ses recherches, qui reposent principalement sur des expériences de terrain randomisées, ont trait aux politiques scolaires ainsi qu’aux politiques sociales et du travail. Il est président du comité scientifique du Plan d’investissement dans les compétences et membre de plusieurs conseils scientifiques, dont le Conseil national de l’évaluation du système scolaire (CNESCO), le Conseil scientifique de l’éducation nationale et le conseil scientifique de la Délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. gurgand@pse.ens.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page