Navigation – Plan du site
ATELIER 4. RÉFORMER L’ÉCOLE POUR UN ACCÈS PLUS ÉQUITABLE À L’ÉDUCATION

Les collèges de proximité en Côte d’Ivoire

Neighbourhood lower secondary schools in Ivory Coast
Kouyate Idrissa

Résumés

La Côte d’Ivoire s’est engagée, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, dans un ambitieux programme de construction de petits collèges ruraux, dits « de proximité » (moins de 5 km de trajet), afin de répondre à la croissance rapide des effectifs en 6ème et de réduire les inégalités villes-campagnes. La loi instituant la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans (2015) fait du collège le cycle terminal de l’école de base et induit une réforme profonde, dont les collèges de proximité sont le laboratoire et la préfiguration.

Haut de page

Texte intégral

Contexte et objectifs

  • 1 MENETFP / DSPS / SDSP (2018).

1Après une décennie de crise apparaît en Côte d’Ivoire une forte demande sociale des familles pour l’accès au collège, notamment dans les zones rurales. Le gouvernement a encouragé cette massification rapide de l’accès au collège (150 000 élèves entrent au collège en 2005/2006 ; 300 000 élèves en 2014)1, à travers diverses mesures : 1) l’abaissement en 2011 du seuil d’admission en 6ème à 10/20 (85 points) ; 2) l’adoption en 2015 de la loi sur la scolarisation obligatoire jusqu’à 16 ans ; 3) le développement des collèges de proximité (deux classes par niveau, de la 6ème à la 3ème, tenues par dix enseignants bivalents) qui visent à :

  • réduire les disparités sociales, géographiques et de genre en adaptant l’offre au milieu rural et favoriser l’accueil des filles ;

  • assurer la qualité de la formation, améliorer le niveau des acquisitions et l’efficacité interne du système éducatif (taux de redoublement et d’abandon assez élevés)

  • respecter les contraintes budgétaires.

Processus de préparation et résultats : mécanisme de décision, type de concertation, contraintes

Mise en place d’un groupe de travail

2En 2011, un groupe de travail constitué de personnels du ministère de l’éducation nationale et de l’École normale supérieure (ENS) a été mis en place afin d’élaborer :

  • une définition du format du collège de proximité (ciblage, capacités, infrastructures, ressources humaines, matériel didactique) ; 

  • la constitution des blocs pédagogiques pour l’enseignement bivalent ;

  • la stratégie de recrutement et la formation des professeurs bivalents.

  • 2 Ministères de la fonction publique et de la réforme administrative ; de l’économie et des finances  (...)
  • 3 École normale supérieure ; Institut national de la jeunesse et des sports ; Institut national des a (...)

Activités du groupe de travail
2012/2013
. Affinement du projet des blocs de disciplines et des stratégies de formation des enseignants bivalents avec l’ensemble des parties prenantes (groupe de travail, ENS, cabinet du ministre, Inspection générale, directions Centrales, enseignants).
Juillet 2013. Validation des blocs de disciplines, des volumes horaires, du mode de recrutement, de la formation et du statut des enseignants bivalents. Fixation des critères de ciblage des sites de construction, avec les acteurs clés : primature, ministères concernés2, institutions de formations initiales3, préfets, syndicats d’enseignants du primaire et du secondaire.
27 novembre 2013. Adoption en Conseil des ministres d’une communication relative à la création de collèges de proximité avec des enseignants bivalents.
Septembre 2013. Campagnes d’informations et de sensibilisation de l’ensemble de la communauté éducative (parents d’élèves, maires, Assemblée des régions et districts de Côte d’Ivoire).
24 avril 2017. Arrêté ministériel n° 0043/MENETFP/Cab portant création, organisation et fonctionnement des collèges de proximité.

Résultats

Caractéristiques des collèges de proximité

3Un collège de proximité est un collège de petite unité proche de la communauté (moins de 5 km de trajet). Son aire de recrutement couvre deux à trois écoles primaires (deux à trois villages), totalisant au moins 90 élèves en CM2. Afin de réduire les disparités de genre, les collèges de proximité visent en priorité les circonscriptions dites les plus défavorisées et privilégient les zones rurales. Les collèges « base2 » comptent deux salles de classes par niveau, de la 6ème à la 3ème et accueillent un effectif de 320 élèves (soit quarante par classe), encadrés par dix enseignants bivalents et cinq personnels administratifs et d’encadrement ( un collège classique « base 2 » compte 18 enseignants monovalents et huit personnels administratifs et d’encadrement). Le volume hebdomadaire par élève est de 25 à 27 h et par enseignant de 21 h. Le volume horaire par discipline est inchangé. L’anglais est la seule langue étrangère. Les cinq blocs de disciplines sont les suivants :

Blocs

Disciplines

Discipline d’entrée

1

Histoire – Géographie

Français

Histoire ou géographie

2

Français

Éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté

Français

3

Anglais

Éducation physique et sportive

Anglais

4

Mathématiques

Technologies de l’information et de la communication à l’école

Mathématiques

5

Sciences de la vie et de la terre

Physique-Chimie

Sciences de la vie et de la terre ou physique-chimie

Recrutement et formation des enseignants bivalents

4Depuis 2014, l’ENS forme des professeurs bivalents pour les collèges en quatre semestres (dont trois à l’ENS, suivis d’un stage dans un établissement scolaire). Le recrutement se fait sur concours organisé par le ministère de la fonction publique et ouvert en priorité aux instituteurs ordinaires, titulaires de la licence 2 dans l’une des disciplines enseignées au collège ; le concours est également ouvert aux étudiants titulaires de la licence 2. Les instituteurs recrutés passent de la catégorie B3 à la catégorie A3 (emploi de professeur de collège).

Construction des infrastructures

5La localisation des sites est effectuée par la direction de la planification et des statistiques, les directions régionales de l’éducation nationale et les préfets, qui sensibilisent et mobilisent les communautés bénéficiaires, avec l’appui des ONG. Les marchés de travaux sont attribués aux entreprises de construction après un appel d’offres centralisé.

Évaluation des apprentissages

  • 4 Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) : Organisation internation (...)

6L’évaluation des apprentissages est conduite selon trois modalités : les évaluations formatives ; l’examen BEPC en fin de 3ème ; les tests standardisés ou évaluation des acquis scolaires (une évaluation a été conduite en 2017-2018 ; le ministère envisage de soumettre les élèves de 5ème à l’évaluation PISA en 2021). Les évaluations des acquis ont indiqué clairement une faible maîtrise du français par une proportion importante d’enfants admis en 6ème. Des dispositions sont prises dans les collèges pour faire face au faible niveau de lecture, de compréhension et de calcul des nouveaux entrants en classe de 6ème et des renforcements de capacités des enseignants et des encadreurs pédagogiques sont mis en œuvre, aussi bien au niveau du collège que dans l’enseignement primaire, avec l’appui des partenaires techniques et financiers4.

Leçons apprises de la politique du collège de proximité

Points forts

7L’appui des partenaires techniques et financiers a permis la construction de 49 collèges, et la planification de 300 collèges supplémentaires (2020-2025).

8L’adhésion des communautés et collectivités est forte : construction et mise à disposition de logements pour le personnel ; construction d’une centaine de collèges de proximité supplémentaires.

9La participation des filles rurales progresse dans les collèges (dans les quarante collèges construits par le Contrat de désendettement et de développement (C2D), 3 380 filles pour un effectif de 8 063 élèves, soit 41,91 %, un taux se rapprochant de la moyenne nationale de 43 % en 2018 (MENETFP / DSPS / SDSP (2018)).

Points faibles

10L’on constate quelques points faibles, que le ministère s’engage à corriger, à savoir :

  • le faible niveau en français des élèves issus des écoles rurales ;

  • une insuffisance de logements adéquats pour le personnel administratif et pédagogique dans certaines localités ;

  • l’absence de construction de cantine scolaire dans le concept de collège de proximité ;

  • l’absence de bibliothèques et de documentation et matériel pédagogique pour les sciences.

Défis à relever dans le cadre du déploiement programmé des collèges de proximité

Déploiement des collèges de proximité et défi de la qualité

11La pression démographique en Côte d’Ivoire reste forte : les statistiques démographiques anticipent pour 2025 un nombre important d’enfants accédant au CM2 (classe d’âge des 11 ans), soit près de 610 000 élèves. Cela nécessite de construire 1 840 collèges de proximité en dix ans et de former près de 20 000 enseignants bivalents en adaptant les modalités de formation pour faire face aux besoins des établissements publics et privés. Un système de prêt-location des manuels scolaires pour les élèves de collège, dénommé « Bourse nationale du manuel scolaire (Bonamas) est à l’étude.

Réforme globale du collège en Côte d’Ivoire et appui du CIEP

12La mise en œuvre de la Politique de la scolarisation obligatoire (loi 2015-635 du 17 septembre 2015 instituant la scolarisation obligatoire pour les enfants de 6 à 16 ans) induit une réforme profonde engagée avec l’appui du Centre international d’études pédagogiques (CIEP) depuis 2017.

13Le collège devra désormais permettre à tous les jeunes achevant l’école primaire soit de poursuivre leur scolarité au lycée ou dans la formation professionnelle, soit d’entrer dans la vie active munis des compétences qui feront d’eux des adultes responsables et des citoyens éclairés et actifs. Suite à la phase de diagnostic réalisée en 2017, neuf groupes de travail inter-directions (et, dans certains cas, interministériels) ont été constitués avec pour thématiques :

  • la définition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture ;

  • la nouvelle certification des acquis à la fin du collège ;

  • la gestion des flux tout long de la scolarité ;

  • la nouvelle politique de l’orientation ;

  • la rénovation des curricula ;

  • l’adaptation des pratiques pédagogiques ;

  • les référentiels des métiers du collège ;

  • la rénovation de la formation des professeurs de collège et des personnels d’encadrement ;

  • le pilotage de la qualité des enseignements et de la performance des établissements.

14La deuxième phase s’achèvera par la préparation d’un plan d’action pour la réforme du collège avec un chronogramme, un budget et une répartition des financements. La troisième phase sera celle de la mise en œuvre proprement dite de la réforme. Il est prévu que le CIEP suive son démarrage pendant deux ans.

Haut de page

Bibliographie

FOFANA A. (2018) : « Collèges de proximité et performances scolaires des élèves en milieu rural : le cas de la DRENET-FP de Man », Les cahiers de l’ACAREF, vol. 1, n° 1, décembre, p. 102-119.

FOFANA A. (2014) : « Écoles rurales, vers des orientations nouvelles : l’exemple des écoles de proximité en Côte d’Ivoire », dans G. Fabre, A. Fournier, L. Sanogo : Regards scientifiques croisés sur le changement global et le développement – Langue, environnement, culture, Actes du Colloque international de Ouagadougou (8-10 mars 2012), Sciencesconf.org, p. 9-21. En ligne : [hal-00939897], consulté le 6 mars 2019.

GOUVERNEMENT DE CÔTE D’IVOIRE (2015) : Loi n° 2015-635 du 17 septembre 2015 portant modification de la loi n° 95-696 du 7 septembre 1995 relative à l’enseignement. En ligne : [https://bit.ly/2IUsBq4], consulté le 6 mars 2019.

KOUADIO A. O., AZOH F.-J., BONNEL M.-L., MAïGA S., N’DRI J. (2018) : « Les collèges de proximité en Côte d’ivoire au prisme de l’approche par les capabilités », Papiers de Recherche AFD, n° 2018-80, septembre. En ligne : [https://bit.ly/2GZJdek], consulté le 6 mars 2019.

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE – REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE / DIRECTION DES STRATEGIES, DE LA PLANIFICATION ET DES STATISTIQUES (MENETFP / DSPS / SDSP) (2018) : Statistiques scolaires de poche 2017-2018. En ligne : [https://bit.ly/2J4S4NA] consulté le 6 mars 2019.

Haut de page

Annexe

Annexe 1. Le collège moderne de Guiende, au nord-est de la Côte d’Ivoire, DREN de Bondoukou et département de Tanda.

Photos : Hamed Charles Ble, Cellule qualité suivi-évaluation et rapportage de l’UCP-C2D-EF.

Haut de page

Notes

1 MENETFP / DSPS / SDSP (2018).

2 Ministères de la fonction publique et de la réforme administrative ; de l’économie et des finances ; de l’éducation nationale et de l’enseignement technique ; de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ; de la promotion de la jeunesse, des sports et des loisirs ; de la culture et de la francophonie.

3 École normale supérieure ; Institut national de la jeunesse et des sports ; Institut national des arts et d’actions culturelles.

4 Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) : Organisation internationale de la francophonie (OIF) /Agence française de développement (AFD) ; Association des volontaires pour le service international (AVSI) : cette ONG créée en 1972 soutient un projet d’amélioration de la lecture pour 613 écoles dans sept directions régionales, à l’ouest et au nord du pays ; Projet d’amélioration des prestations de service dans l’éducation (PAPSE) : Banque mondiale ; Programme d’enseignement ciblé à l’ouest et au sud-ouest de la Côte d’Ivoire (PEC) et Programme d’amélioration de la lecture, de l’écriture et du calcul (PALEC) : « Transformer l’éducation dans les communautés du cacao » (TRECC) ; APPRENDRE -Accompagnement professionnel des enseignants (Agence Universitaire de la francophonie (AUF) sur financement Agence française de développement (AFD).

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/ries/docannexe/image/7615/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
URL http://journals.openedition.org/ries/docannexe/image/7615/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 16k
URL http://journals.openedition.org/ries/docannexe/image/7615/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 16k
URL http://journals.openedition.org/ries/docannexe/image/7615/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 20k
URL http://journals.openedition.org/ries/docannexe/image/7615/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 20k
URL http://journals.openedition.org/ries/docannexe/image/7615/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
Crédits Photos : Hamed Charles Ble, Cellule qualité suivi-évaluation et rapportage de l’UCP-C2D-EF.
URL http://journals.openedition.org/ries/docannexe/image/7615/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 59k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Kouyate Idrissa, « Les collèges de proximité en Côte d’Ivoire », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], Colloque 2019 : Conditions de réussite des réformes en éducation, mis en ligne le 11 juin 2019, consulté le 15 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ries/7615

Haut de page

Auteur

Kouyate Idrissa

Inspecteur général, ministère de l’éducation de Côte d’Ivoire
D’abord professeur certifié de sciences physiques (1982), puis conseiller pédagogique, inspecteur de l’enseignement secondaire de sciences physiques (2000), K. Idrissa a ensuite exercé les fonctions de chef de l’antenne de la pédagogie et de la formation continue dans la région de San Pédro, avant d’être nommé inspecteur général de l’éducation nationale et coordonnateur de la réforme du collège en Côte d’Ivoire. Il occupe en outre depuis 2011 le poste de directeur du Centre national de matériels scientifiques. Il est officier de l’ordre du Mérite de l’éducation nationale et commandeur dans l’ordre du Mérite de la fonction publique de Côte d’Ivoire.
idrisskouyate@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page