Navigation – Plan du site
Actualité internationale
Le point sur l’actualité internationale en éducation

Les modalités de recrutement des enseignants-chercheurs marocains, un processus vraiment efficace ?

Tarik Hari
p. 16-18

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2021.

Plan

Une opération de grande envergure
Limites et zones d’ombre

Aperçu du texte

Le Maroc a entamé en 2016 une réforme importante de son système éducatif, qui vise notamment la rénovation des métiers de l’enseignement et de la formation. La Vision stratégique de la réforme 2015-2030préconise ainsi de mettre en place un programme d’action à court terme visant la formation et le recrutement de 15 000 enseignants-chercheurs à l’horizon 2030, afin de répondre aux besoins en cadres des structures de recherche, tant pour remplacer les départs à la retraite que pour stimuler la recherche dans les domaines prioritaires. Cette opération de grande envergure nécessite que, au préalable, soit questionnée la procédure actuelle de recrutement des enseignants-chercheurs. Est-elle efficace en termes de sélection des meilleurs profils ? Répond-elle aux exigences de la transparence ? Le pouvoir dont disposent les commissions de recrutement est-il suffisamment encadré ?

Une opération de grande envergure

En dépit de l’autonomie administrative et financière dont dispose l’Université, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Tarik Hari, « Les modalités de recrutement des enseignants-chercheurs marocains, un processus vraiment efficace ? », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 80 | 2019, 16-18.

Référence électronique

Tarik Hari, « Les modalités de recrutement des enseignants-chercheurs marocains, un processus vraiment efficace ? », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 80 | 2019, mis en ligne le 01 avril 2021, consulté le 24 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ries/8068 ; DOI : 10.4000/ries.8068

Haut de page

Auteur

Tarik Hari

Tarik Hari est docteur en sociologie et chercheur auprès de l’Instance nationale d’évaluation relevant du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Il est membre du Centre marocain des sciences sociales (CM2S) et de l’Interdisciplinary institute for social studies de l’Université Hassan II Casablanca. Ses recherches portent sur la sociologie de l’éducation et la sociologie économique. Courriel : tarikhari@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page