Skip to navigation – Site map
Dossier - La pédagogie universitaire

L’Université virtuelle du Sénégal, une réponse à la massification et aux inégalités d’accès à l’enseignement supérieur

The Virtual University of Senegal: A response to massification and inequalities of access to higher education
La Universidad virtual de Senegal : una respuesta ante la masificación y las desigualdades de acceso a la enseñanza superior
Abdourahmane Mbengue and Lionel Meinertzhagen
p. 93-102

Abstracts

Distance learning is recognized as a solution to meet the challenges of massification and inequality of access to higher education in sub-Saharan Africa. Created in 2013, the Virtual University of Senegal (Université virtuelle du Sénégal, UVS) has quickly become the first fully digital public university in French-speaking sub-Saharan Africa and the second largest university in Senegal in terms of student numbers. This article presents online training mechanisms, such as remote platforms (Moodle), virtual classrooms (Blackboard collaborate) and a network of open digital spaces (espaces numériques ouverts, ENOs) scattered across different parts of the country. It then analyses start-up difficulties and consequences for the perception of opinion, the initial lessons learned and the remedial measures taken for the rise of the UVS. The ambition is to make it an unmissable African player in digital university teaching.

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on April 2021.

Outline

Genèse de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS)
Qualité et équipement
Au cœur de la formation, les espaces numériques ouverts (ENO)
Composition d’un cours à distance
Difficultés de démarrage et conséquences sur la perception de l’opinion
Premières leçons tirées et mesures de remédiations prises pour la montée en puissance
Recrutement d’enseignants propres à l’UVS
Adaptation de l’approche pédagogique au contexte et au profil des étudiants
Introduction des soft skills
Diversification de l’offre de formations
Un taux de réussite encourageant
Principaux défis actuels et perspectives

First lines

Depuis deux décennies, on assiste à une montée en puissance de la formation à distance (FAD) dans l’enseignement supérieur en Afrique. Au Sénégal, plusieurs formations diplômantes de ce type ont été initiées par les établissements d’enseignement supérieur : à l’Université Cheikh Anta Diop, l’École des bibliothécaires archivistes et documentalistes (Ebad) a été la pionnière. Les facultés de lettres et sciences humaines, de sciences juridiques et politiques, des sciences et technologies de l’éducation (Fastef) lui ont rapidement emboîté le pas. À l’Université Gaston-Berger de Saint-Louis, l’UFR sciences juridiques et politiques et l’UFR sciences appliquées et technologies ont ensuite, elles aussi, proposé des cursus diplômants à distance. Ces formations étaient initialement ciblées et spécialisées, généralement de niveau licence 3 ou master, avec des effectifs réduits. À d’autres niveaux, plus ponctuellement, des initiatives de cours hybrides ont été initiées par des enseignants innov...

Top of page

References

Bibliographical reference

Abdourahmane Mbengue and Lionel Meinertzhagen, « L’Université virtuelle du Sénégal, une réponse à la massification et aux inégalités d’accès à l’enseignement supérieur », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 80 | 2019, 93-102.

Electronic reference

Abdourahmane Mbengue and Lionel Meinertzhagen, « L’Université virtuelle du Sénégal, une réponse à la massification et aux inégalités d’accès à l’enseignement supérieur », Revue internationale d’éducation de Sèvres [Online], 80 | 2019, Online since 01 April 2021, connection on 20 February 2020. URL : http://journals.openedition.org/ries/8249 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ries.8249

Top of page

About the authors

Abdourahmane Mbengue

Abdourahmane Mbengue est enseignant-chercheur à l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) et spécialiste en ingénierie techno-pédagogique. Responsable du master en sciences de l’éducation, du centre de certification au tutorat, et est le leader institutionnel du projet REAMOOC à l’UVS. Il est en outre expert formateur principal auprès de l’Agence universitaire de la francophonie depuis 2004 et de l’École polytechnique fédérale de Lausanne depuis 2018. À ce titre, il a accompagné de nombreuses universités du Sénégal et d’Afrique francophone pour la mise en œuvre opérationnelle de dispositifs de formation à distance ou de MOOC et de formation des enseignants à l’intégration du numérique dans les pratiques d’enseignement. Courriel : abdourahmane.mbengue@uvs.edu.sn

Lionel Meinertzhagen

Lionel Meinertzhagen est titulaire d’une maitrise en langues et littératures françaises et romanes de l’Université libre de Bruxelles (2009), et est actif dans le domaine de l’enseignement et de la formation (initiale et continue) depuis près de dix ans. Ingénieur de formation spécialisé en enseignements numérique et hybride, il s’intéresse à la transposition d’un savoir en un scénario pédagogique intégrant du digital ou à l’encadrement de projets de ce type. Depuis octobre 2018, il coordonne le projet REAMOOC, cofinancé par le programme Erasmus + de l’Union européenne, consistant en un renforcement des innovations pédagogiques dans l’enseignement supérieur africain. Courriel : Lionel.Meinertzhagen@ulb.ac.be

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page