Navigation – Plan du site
Dossier - Les privatisations de l’éducation

La privatisation par le marché dans l’éducation chilienne : concepts, politiques et conséquences

Privatization by the market in Chilean education: Concepts, policies and consequences
Privatización con lógica de mercado en la educación chilena: conceptos, políticas y consecuencias
Cristián Bellei
Traduction de Philippe Rabaté
p. 47-56

Résumés

La privatisation comme politique éducative peut renvoyer à des initiatives diverses et s’appliquer à des logiques et à des objectifs différents. Cet article propose une approche conceptuelle afin d’analyser ces politiques et démontre que la privatisation dans le cadre de politiques de marché éducatif est un cas particulier. L’exemple chilien est ensuite analysé comme un exemple paradigmatique de privatisation éducative sous une logique de marché, en décrivant les politiques qui y ont été menées, leurs effets au niveau des écoles et du système éducatif, et leurs conséquences sur le choix des écoles par les familles. L’article conclut par une réflexion sur l’extrême difficulté de renverser ce processus.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2021.

Plan

La privatisation en éducation : une approche conceptuelle des politiques éducatives
La privatisation de l’éducation chilienne par le biais du marché
Principales conséquences de la privatisation éducative via le marché au Chili
Dynamiques de l’offre
Dynamiques de la demande
Peut-on revenir en arrière sur le chemin de la privatisation par le biais du marché éducatif ?

Aperçu du texte

La privatisation en éducation : une approche conceptuelle des politiques éducatives

La notion de « privatisation » en éducation, en dépit de son apparente simplicité, renferme des complexités conceptuelles considérables ; de plus, les politiques de privatisation sont d’une grande diversité et peuvent renvoyer à différentes dimensions de l’éducation ; enfin, le débat public et académique sur la privatisation en éducation – qui comporte des connotations idéologiques fortes – est très souvent confus. Nous débuterons notre article par une brève conceptualisation sur ce sujet.

Si l’on suit la définition proposée par Belfield et Levin (2002), la privatisation est « le transfert d’activités, de biens et de responsabilités des organisations ou institutions publiques vers des individus ou des agents privés ». Elle diffère de celle proposée par Ball et Youdell (2007) sur au moins deux aspects essentiels. Tout d’abord, elle ne considère pas qu’« importer des idées, des techniques et des pratique...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cristián Bellei, « La privatisation par le marché dans l’éducation chilienne : concepts, politiques et conséquences », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 82 | 2019, 47-56.

Référence électronique

Cristián Bellei, « La privatisation par le marché dans l’éducation chilienne : concepts, politiques et conséquences », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 82 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2021, consulté le 21 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/ries/9090 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ries.9090

Haut de page

Auteur

Cristián Bellei

Cristián Bellei est chercheur associé au Center for Advanced Research in Education et professeur au département de sociologie de l’Université du Chili. Il est titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation obtenu à Harvard. Ses derniers ouvrages s’intitulent The Great Experiment: Market and Privatization of Chilean Education (2015, LOM) et Understanding School Segregation. Patterns, Causes and Consequences of Spatial Inequalities in Education (avec Xavier Bonal, 2018, Bloomsbury). Ses publications concernent les politiques éducatives et les questions de qualité et d’équité en éducation au Chili. Courriel : cbellei@ciae.uchile.cl

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page