Navigation – Plan du site
Retour sur Pierre Bourdieu

Quatre principes transversaux pour mettre Bourdieu au travail

Loïc Wacquant
Traduction de Léa Drouet
p. 19-33

Résumés

Cet article met en lumière quatre principes transversaux qui animent la pratique de recherche de Pierre Bourdieu et qui peuvent utilement guider l’investigation sur n’importe quel front empirique : l’impératif bachelardien de rupture et de vigilance épistémologiques ; l’instruction wébérienne enjoignant d’effectuer la triple historicisation de l’agent (habitus), du monde (l’espace social, dont le champ n’est qu’un sous-type) et des catégories de l’analyste (réflexivité épistémique) ; l’invitation leibnizienne-durkheimienne à déployer le mode de raisonnement topologique pour débusquer les correspondances mutuelles entre espace symbolique, espace social et espace physique ; et le moment Cassirer, qui nous exhorte à reconnaître l’efficace constitutive des structures symboliques. Je signale également trois pièges que les explorateurs bourdieusiens du monde social devraient tout particulièrement veiller à éviter : la fétichisation des concepts, la tentation de « parler le bourdieusien » sans engager les opérations de recherche que stipulent les notions développées par Bourdieu, et l’imposition forcée de son cadre théorique en bloc quand il serait plus productif de l’utiliser en « pièces détachées », moyennant une transposition. Ces principes guidant la construction de l’objet ne sont pas des slogans théoriques mais de véritables bleus pratiques pour l’investigation anthropologique. C’est donc la mimesis et non l’exégèse qui devrait guider les chercheurs en sciences sociales désireux de s’appuyer sur la machinerie scientifique et l’héritage de Pierre Bourdieu, pour les réviser comme pour les défier.

Haut de page

Dédicace

Dédié à Mathieu Hilgers, avec affection et admiration

Texte intégral

Je voudrais remercier les étudiants et collègues qui ont enduré mon « Bourdieu boot-camp » à Berkeley ces vingt dernières années, et en particulier le dernier groupe auquel j’ai été incapable de communiquer avec éloquence ma nouvelle compréhension de l’infrastructure théorique de Bourdieu. Ils m’ont incité à continuer de creuser et sauvé de l’illusion réconfortante qui voudrait que l’on parvienne un jour à saisir de façon définitive sa pensée. Je remercie également Rogers Brubaker, Megan Comfort, Chris Herring, Victor Lund Shammas et David Showalter pour les commentaires incisifs et productifs sur les versions successives du présent texte.

  • 1 Tom MEDVETZ et Jeffrey SALLAZ (s.l.d.), The Oxford Handbook of Pierre Bourdieu, New York, Oxford Un (...)
  • 2 Helena WEBSTER, Bourdieu for Architects, Londres, Routledge, 2010; Nikolaus FOGLE, The Spatial Logi (...)

1Il y a bien des façons de « découper » Bourdieu pour l’utiliser dans n’importe quel domaine d’investigation, et il existe déjà nombre d’introductions standardisées et de synthèses routinisées de ses principaux écrits à l’usage des chercheurs spécialisés par thèmes, de l’éducation aux organisations en passant par la religion et les intellectuels (pour reprendre la thématique du Oxford Handbook of Pierre Bourdieu1), ou encore pour ceux qui se consacrent à l’étude de l’espace et de la ville, dernière frontière majeure en date dans les domaines d’étude inspirés de Bourdieu2. Ces capsules pédagogiques de ses principales théories (toujours limitées à quelques publications majeures traduites dans la langue de l’auteur) font généralement l’impasse sur la majorité du corpus bourdieusien, souffrent de biais et d’œillères disciplinaires prévisibles et n’indiquent guère comment traduire ces théories en protocoles et en actes de recherche pratiques. C’est ce à quoi le présent article entend remédier.

  • 3 Loïc WACQUANT, « Marginality, Ethnicity and Penality in the Neoliberal City : An Analytic Cartograp (...)

2J’ai livré ailleurs un argumentaire détaillé sur la manière de déployer et de distribuer l’habitus, l’espace social, le champ bureaucratique et le pouvoir symbolique dans une analyse comparative du nexus triadique de la marginalité, de l’ethnicité et de la pénalité dans la ville néolibérale3. J’ai esquissé une cartographie de la division du travail analytique entre ces concepts et indiqué comment ils peuvent servir à clarifier des catégories restées vagues (comme le ghetto) et à forger de nouveaux concepts (stigmatisation territoriale et marginalité avancée, confine- ment punitif et paternalisme libéral, hyperincarcération et sociodicée négative) qui sont autant d’outils pour une sociologie comparée de la genèse inachevée du précariat post-industriel et de la régulation pénale de la pauvreté à l’ère de l’insécurité sociale diffuse et de la construction du Léviathan néolibéral. Je voudrais développer ici cet argument sur la structure et l’expérience urbaines afin de mettre en lumière quatre principes transversaux qui sous-tendent et animent la pratique de la recherche de Bourdieu.

  • 4 Pierre BOURDIEU, Choses dites, Paris, Minuit, 1986, p. 13-52.

3Ces principes sont susceptibles d’échapper à l’attention du lecteur pressé et de l’enquêteur débordé désireux de déployer Bourdieu sur le front urbain, mais ils peuvent utilement guider la recherche sur la ville comme dans tout autre domaine, mieux que l’exégèse de tel ou tel écrit de Bourdieu ostensiblement pertinent. Il s’agit d’un point particulièrement important, dans la mesure où le socio- logue français a expressément rejeté les démarcations conventionnelles entre disciplines et entre spécialités ; de fait, il considérait ces démarcations, définies en fonction d’objets concrets dotés de pertinence phénoménologique ou d’un intérêt civique, comme un obstacle majeur au développement d’une science sociale historique unifiée4.

  • 5 Un échantillon de convenance fournit le florilège suivant : Bourdieu a été lié à Marcel Mauss et à (...)

4Par souci de concision mnémotechnique, j’attacherai ces principes à cinq auteurs qui constituent les piliers centraux de la pensée de Bourdieu : Bachelard, Weber, Leibniz et Durkheim, et Cassirer. Le fait que ce ne soient pas les « suspects habituels » mentionnés dans les présentations standardisées ou les discussions autorisées sur Bourdieu est révélateur du fossé béant qui sépare l’inspiration réelle et la constitution interne de son travail de son image académique, fruit de décennies de lectures tronquées ou mystifiées inspirées par un théoréticisme hors de propos5. Je signalerai également trois pièges corrélatifs que les explorateurs bourdieusiens de tel ou tel secteur du monde social devraient veiller à éviter : la fétichisation des concepts (qui arrête la recherche là où elle devrait démarrer), la tentation de « parler le bourdieusien » parce que c’est la langue académique du jour, et l’imposition forcée de son cadre théorique en bloc lorsqu’il est plus productif de l’utiliser en « pièces détachées » moyennant une transposition.

Le moment Bachelard

  • 6 Loïc WACQUANT, « Scrutinizing the Street: Poverty, Morality, and the Pitfalls of Urban Ethnography  (...)
  • 7 Pierre BOURDIEU, Jean-Claude CHAMBOREDON et Jean-Claude PASSERON, Le Métier de sociologue. Préala- (...)

5Rompre avec le sens commun (qui se décline sous trois formes : ordinaire, poli- tique et scientifique) afin de questionner les catégories d’analyse courantes, de déconstruire les problématiques préfabriquées et de forger des concepts analytiques robustes élaborés par et pour l’analyse empirique, qui englobent les notions indigènes mais s’en démarquent clairement6. Il s’agit là d’une application directe de l’impératif de rupture et de vigilance épistémologiques, soit l’enseigne- ment principal de l’« épistémologie historique », cette philosophie de la science développée par Gaston Bachelard et Georges Canguilhem, les mentors de Bour- dieu, que ce dernier a transplantée des sciences de la nature et de la vie aux sciences sociales7.

  • 8 Louis ALTHUSSER, Étienne BALIBAR, Roger ESTABLET, Pierre MACHEREY et Jacques RANCIÈRE, Lire Le Capi (...)
  • 9 Dans L’Activité rationaliste de la physique contemporaine (Paris, PUF, 1951, p. 9-10), Gaston BACHE (...)
  • 10 Loïc WACQUANT, « A Sociological Workshop in Action: Actes de la recherche en sciences sociales », p (...)
  • 11 Gaston BACHELARD, Le Matérialisme rationnel, Paris, PUF, 1953, p. 207.

6Une clarification s’impose ici : la rupture épistémologique de Bachelard n’est pas la coupure épistémologique d’Althusser, bien que celle-ci dérive ostensible- ment de celle-là. Pour Bachelard, et pour Bourdieu après lui, la science rompt avec le sens commun en se confrontant constamment au réel, et non en se réfugiant dans le royaume purifié d’une « pratique théorique » tautégorique8. De plus, la rupture est une activité pratique sans cesse réitérée et effectuée par le biais d’un enchaînement raisonné d’opérations techniques de recherche (élaboration conceptuelle, sélection du site ou des archives, conception du questionnaire, codage, etc.), et non par une sorte d’acte mental inaugural ou de pivot historique par lequel la science se séparerait subitement et pour toujours, comme par magie, de l’idéologie – ainsi la relecture par Althusser de la révélation épistémologique de Marx survenue en 1845 dans Pour Marx9. C’est pour souligner, à la suite de Bachelard, le « rôle primordial de l’instrumentation dans la connaissance approximative » produite par l’activité scientifique, que Bourdieu a donné ce titre étrange à la revue interdisciplinaire qu’il a fondée en 1975 et dirigée jusqu’à sa mort : Actes de la recherche en sciences sociales10. Enfin, les ruptures (pluriel) se produisent à l’intérieur de la science elle-même et alimentent le moteur du progrès : « Le progrès scientifique manifeste toujours une rupture, de perpétuelles ruptures, entre connaissance commune et connaissance scientifique, dès qu’on aborde une science évoluée, une science qui, du fait même de ces ruptures, porte la marque de la modernité11 ».

  • 12 Gaston BACHELARD (1938), La Formation de l’esprit scientifique. Contribution à une psychanalyse de (...)

7La rupture est un moment de l’investigation maintes fois répété qui est trop souvent ignoré ou escamoté sans autre forme de procès : de larges secteurs de la recherche sur la ville, par exemple, acceptent la terminologie, les questions et les préoccupations des dirigeants municipaux, des décideurs de politiques publiques, des journalistes ou de la mode académique (fixée en ce moment sur les phénomènes corrélés de « gentrification » et de ségrégation ethnique et sur le bourgeonnement d’industries culturelles dans les centres urbains), quand ils devraient plutôt détecter et neutraliser l’inconscient historique et les biais sociaux qu’ils contiennent en les intégrant à leur objet d’analyse. Bachelard nous met ainsi en garde : « L’esprit scientifique nous interdit d’avoir une opinion sur des questions que nous ne comprenons pas, sur des questions que nous ne savons pas formuler clairement. Avant tout, il faut savoir poser des problèmes12. »

Le moment Weber

  • 13 Pierre BOURDIEU, « Structuralism and Theory of Sociological Knowledge », Social Research, 1968, p.  (...)
  • 14 Pierre BOURDIEU, « With Weber, Against Weber » (2000), in Simon SUSEN et Bryan S. TURNER (s.l.d.), (...)
  • 15 Max WEBER, From Max Weber: Essays in Sociology, ouvrage dirigé et traduit par H. H. GERTH et C.-WRI (...)
  • 16 Pierre BOURDIEU, Méditations pascaliennes, Paris, Le Seuil, 1997.

8Effectuer la triple historicisation de l’agent (avec le concept d’habitus), du monde (via la notion d’espace social, dont le champ n’est qu’un sous-type), et des catégories et méthodes de l’analyste (réflexivité épistémique). Ce principe exprime la vision radicalement historiciste et agonistique de l’action, de la structure et de la connaissance sociales chez Bourdieu13, dont l’esprit et la méthode le rapprochent directement du travail de Max Weber – même si ce dernier restait attaché à un individualisme analytique totalement étranger au relationnalisme de Bourdieu. Pour nos deux auteurs, l’investigation sociale doit procéder d’un sens aigu de sa Wissenchaftslehre distinctive, une « théorie de la science » réflexive qui, avec la sociologie matérialiste des religions de Weber, a constitué le point d’entrée initial de Bourdieu dans le corpus wébérien au début de sa carrière et a orienté de façon décisive sa conversion de la philosophie aux sciences sociales14. Pour l’un comme pour l’autre, la domination imprègne la vie sociale, mais elle prend une multiplicité de formes irréductibles à une quelconque base économique qui impliquent toujours l’intercession d’une autorité symbolique informant la relation en question, ce qui amène Weber à se focaliser sur la légitimité15 et Bourdieu sur la production sociale de la doxa et les rouages de la méconnaissance16.

  • 17 Le rejet par Bourdieu de la théorie marxiste de l’histoire et de son imagerie de la base et de la s (...)
  • 18 Bourdieu a pu s’imprégner de cette tradition allemande de la philosophie historique dans les années (...)

9Voilà pourquoi c’est Weber, et non Marx, qui constitue ici le point d’ancrage de Bourdieu (nonobstant l’approche historique et relationnelle de ce dernier) : comme l’auteur de Wirtschaftund Gesellschaft, Bourdieu rejette le déterminisme économique, la recherche de fondements et la notion néo-hégélienne qui voudrait que l’histoire soit dotée d’une logique directionnelle17. Il s’inscrit pleinement dans la lignée néo-kantienne, pour laquelle la philosophie est tenue de commencer et de s’achever avec le « fait scientifique » (pour citer à nouveau Bachelard) et implique une conception génétique de la connaissance comme procédé synthé- tique perpétuellement inachevé. Cette vision anti-métaphysique de Kant a été entérinée par l’École de Marburg, où Cassirer s’est formé sur les conseils de Georg Simmel, et qui a influencé Weber à travers les travaux de Windelband et Rickert, les représentants de l’école rivale du néo-kantisme de Baden18.

  • 19 Alan HARDING et Talja BLOKLAND, Urban Theory: A Critical Introduction to Power, Cities and Urbanism (...)
  • 20 Loïc WACQUANT et Aksu AKÇAOG˘ LU, « Practice and Symbolic Power in Bourdieu: The View from Berkeley (...)

10Ainsi, il faut envisager les constellations, catégories et pratiques urbaines (ou autres) comme les produits, armes et enjeux de luttes menées au fil de temporalités multiples, depuis la longue durée des macro-structures séculaires jusqu’à l’horizon phénoménologique de court terme des personnes sur le terrain, en passant par le tempo intermédiaire des cycles politiques et des girations institutionnelles. Ce commandement dément la fable académique éculée présentant Bourdieu comme « le théoricien de la reproduction » – qui continue d’être contée même par des spécialistes de la ville ouverts à son approche (comme Harding et Blokland19), mais elle rend bien compte de ses instructions explicites et de sa pratique scientifique effective20.

Le moment Leibniz-Durkheim

  • 21 Pierre BOURDIEU, Méditations pascaliennes, op. cit., p. 162.

11Déployer le mode de raisonnement topologique afin de débusquer les correspondances, transpositions et distorsions mutuelles entre l’espace symbolique (la grille des classifications mentales qui guide les personnes dans leur construction cognitive et conative du monde), l’espace social (la distribution fluctuante de dotations socialement efficaces ou de capitaux) et l’espace physique (l’environnement construit résultant d’efforts rivaux pour s’approprier les biens matériels et idéels dans et à travers l’espace). Cette façon de penser est indispensable, car « l’espace social tend à se retraduire, de manière plus ou moins déformée dans l’espace physique, sous la forme d’un certain arrangement des agents et des propriétés. Il s’ensuit que toutes les divisions et les distinctions de l’espace social (haut/ bas, gauche/droite, etc.) s’expriment réellement et symboliquement dans l’espace physique approprié comme espace social réifié21. »

  • 22 Émile DURKHEIM et Marcel MAUSS, « De quelques formes primitives de classification : contribution à (...)
  • 23 Elke WEIK, « Research note: Bourdieu and Leibniz: Mediated Dualisms », The Sociological Review, 58, (...)
  • 24 Sur la vision de Leibniz, voir Vincenzo DE RISI, Geometry and Monadology: Leibniz’s Analysis Situs (...)
  • 25 Ernst CASSIRER, Leibniz’ System in seinen wissenschaftlichen Grundlagen, Marburg, Elwert, 1902.

12Ce principe se situe à la confluence de la composante géométrique de la pensée de Bourdieu, ancrée dans ses lectures de jeunesse enthousiastes de Gottfried Wilhelm Leibniz (dont l’analysis situs, développée en réaction à la géométrie perspectiviste de Pascal, illustre bien le rationalisme moniste que Bourdieu cherche à étendre), et de sa veine morphologique inspirée de Durkheim et Mauss22, notamment de leur formulation audacieuse de la correspondance entre le substrat et la disposition physique des groupes sociaux et les « formes de classification » à travers lesquelles ils se voient et voient le monde. Elke Weik a raison de pointer les similarités et les affinités entre Leibniz et Bourdieu23 : la force créatrice qui constitue le monde, c’est Dieu pour le premier et l’histoire elle-même pour le second. Mais Weik s’intéresse avant tout à l’habitus alors que le lien le plus fort entre les deux penseurs est leur philosophie relationnelle commune de l’espace24. Notons ici, en guise de transition vers le quatrième principe, que le premier ouvrage de Cassirer était justement une dissection de la pensée de Leibniz dans son contexte scientifique25.

  • 26 Émile DURKHEIM, « La sociologie et son domaine scientifique » (1900), republié dans Textes, volume (...)
  • 27 Émile DURKHEIM, « La sociologie et son domaine scientifique », op. cit., p. 20-22.

13Quant à la poutre durkheimienne, elle soutient inter alia les efforts objectivistes de Bourdieu visant à disséquer l’anatomie des différents univers sociaux étudiés. Il est indispensable de cartographier la « forme extérieure » des réseaux de positions mutuellement orientées, car « le substrat social est différencié de mille façons aux mains des hommes et ces différences ont une grande signification sociologique, que ce soit pour les causes dont ils dépendent ou pour les effets qui en résultent26 ». Au sens concret et abstrait à la fois, l’« étendue du territoire » occupé par les agents (paysans algériens, petits bourgeois français, résidents de logements sociaux stigmatisés, artistes, intellectuels ou managers d’État), « sa situation géographique » par rapport aux autres espaces d’action, « la forme de ses frontières », ainsi que la « masse totale de la population » et sa densité dans les différentes régions sont des variables clés qui doivent être saisies par une analyse à la fois synchronique et diachronique, car « la structure elle-même ne se rencontre que dans son devenir… Elle est continuellement formée et décomposée, c’est la vie lorsqu’elle a atteint un degré de consolidation défini27 ».

  • 28 Pierre BOURDIEU, Sociologie générale, vol. 2 : Cours au Collège de France, 1983-1986, Paris, Raison (...)
  • 29 Voir, respectivement, Pierre BOURDIEU, Homo academicus (1984), Paris, Minuit, 1992 et Les Règles de (...)

14Bourdieu accorde un rôle central à ce processus de différenciation qui donne effectivement naissance à la pluralité des capitaux et, en avançant dans l’histoire, à ce méta-champ particulier qu’il nomme « champ du pouvoir ». À leur tour, la diversification des capitaux et leur degré d’objectivation (ils peuvent exister « à l’état pratique, sous forme de mécanismes » ou « à l’état codifié, sous forme de normes ou de règles explicites ») constituent « l’un des grands principes de distinction entre les différentes formes de sociétés28 ». En outre, les facteurs morpho- logiques et leur interaction dans et à travers les frontières de microcosmes ou de zones de l’espace social distincts constituent les principales causes des conflits catégoriels ou cognitifs et des déséquilibres structurels qui propulsent le change- ment social et déclenchent les transformations révolutionnaires, comme on peut le voir dans l’analyse qu’a livrée Bourdieu de la « crise » de mai 1968 en France et de l’invention du roman moderne par Flaubert et ses congénères29.

Le moment Cassirer

  • 30 Loïc WACQUANT, « Practice and Symbolic Power in Bourdieu: The View from Berkeley », loc. cit., p. 6 (...)
  • 31 En effet, Bourdieu a consacré des monographies entières ou des articles de la longueur d’un livre à (...)
  • 32 Pierre BOURDIEU, Language et pouvoir symbolique, op. cit., p. 301.
  • 33 Loïc WACQUANT, « Symbolic Power and Group-Making: On Bourdieu’s Reframing of Class », Journal of Cl (...)

15Reconnaître l’efficacité constitutive des structures symboliques et dresser l’anatomie de leur double empreinte, sur les complexes subjectifs de dispositions (catégories, habiletés et désirs) qui constituent l’habitus, d’une part, et sur le canevas objectif de positions (distributions de ressources efficaces) qui composent les institutions, d’autre part. La « philosophie des formes symboliques » génétique d’Ernst Cassirer constitue la principale source d’inspiration du puissant concept bourdieusien de pouvoir symbolique, épicentre et point culminant de son œuvre – et qui pour- tant est systématiquement négligé par les lectures et les usages conventionnels de Bourdieu, fossilisés autour du triptyque incomplet et redondant d’« habitus, capital et champ30 ». Parce que l’animal humain rencontre l’univers physique non pas comme réalité brute, mais à travers le médium de symboles (matérialisés, dans la taxonomie de Cassirer, par le langage, le mythe, la religion, l’art et la science, cinq sujets que Bourdieu a creusés avec entrain)31, la science de la ville la plus objectiviste doit nécessairement faire une place aux schèmes de classification rivaux à travers lesquels les agents donnent forme et sens au monde urbain. Et parce que le cosmos social peut toujours être vécu et construit depuis une pluralité de points de vue, ces systèmes symboliques concurrents constituent autant d’armes dans la « lutte symbolique pour la production et l’imposition de la vision du monde légitime32 » et, ce faisant, pour le modeler au plan matériel, alimentant l’alchimie historique de la réalisation des catégories qui est l’énigme centrale de l’œuvre de Bourdieu33.

  • 34 Ernst CASSIRER, Essai sur l’homme (1944), traduit de l’anglais par Norbert Massa, Paris, Minuit 199 (...)
  • 35 Ibid., p. 312.
  • 36 Pierre BOURDIEU, Language et pouvoir symbolique, op. cit.

16Rapatrier Cassirer permet de mettre en lumière la valence créative et agonistique de l’action socio-symbolique qui anime la pensée de Bourdieu : « L’homme, comme les animaux, se soumet aux règles de la société mais, de plus, il participe activement à la détermination des formes de la vie sociale et il a le pouvoir effectif de les modifier34 » Pour autant qu’il ne peut vivre cette vie sans l’exprimer, l’agent social est porteur – au double sens de soutenir et souffrir – d’une « polarité fondamentale » ou d’« une tension entre la stabilisation et l’évolution », la perpétuation de formes existantes et la création de nouvelles formes. Les systèmes symboliques constituent donc le moyen, le lieu et l’enjeu d’une « lutte incessante entre tradition et innovation, entre forces reproductrices et forces créatrices35 ». Injecté dans le cadre bourdieusien, le pouvoir symbolique en tant que capacité socialement reconnue de forger et d’inculquer des schèmes classificatoires36 qui ordonnent, célèbrent ou dénigrent certains lieux et populations dans l’espace social et physique, peut être mobilisé tant pour solidifier que pour modifier l’ordre social et sa matérialisation.

  • 37 Loïc WACQUANT, The Two Faces of the Ghetto, Cambridge, Polity Press, 2018.

17Appliqué à l’espace urbain, ce principe implique de prêter attention, non seulement à la phénoménologie de la vie comme réalité vécue située dans des lieux spécifiques, mais également aux mots qui désignent les personnes, les objets, les activités et les lieux dans la ville, car la catégorisation conséquente est un vecteur de préservation ou de transformation de la réalité particulièrement puissant du fait de la concentration des autorités symboliques (religieuse, politique, juridique, journalistique, artistique, universitaire et scientifique) dans la métropole. Le marquage matériel de la réalité urbaine à travers sa moulure symbolique prend une forme paradigmatique et paroxystique avec la stigmatisation territoriale, dont les sites et les circuits de production, de diffusion et de consommation s’égrènent à travers la ville et agissent sur l’ensemble de ses résidents, quand bien même elle se fixe sur des quartiers de perdition socio-morale situés aux marges inférieures de l’espace urbain37.

Trois mises en garde

  • 38 Pierre BOURDIEU, Science de la science et réflexivité, op. cit.

18Un rationalisme rectifié en action ; procéder à l’historicisation radicale des formes sociales arbitraires et de leur sédimentation dans les institutions et les corps socialisés ; retracer la trialectique de l’espace symbolique, social et physique ; disséquer la réalisation des constructions mentales : pris ensemble, ces principes façonnent une perspective scientifique qui diverge fortement de celles informées par le positivisme, le réalisme et l’herméneutique, les épistémologies rivales qui règnent sur les sciences sociales d’aujourd’hui. Cette posture stipule des investigations centrées sur une « construction de l’objet » pleinement consciente et active qui écarte aussi bien le formalisme vide que l’empirisme aveugle pour nous plonger dans les spécificités des cas historiques grâce à une analytique généralisante38. Outre ces principes, on peut distiller de la pratique scientifique de Bourdieu trois mises en garde générales qui profiteront aux chercheurs sur la ville (ou sur tout autre objet d’étude concret) désireux de s’approprier son travail, à la lettre ou dans l’esprit.

  • 39 Pierre BOURDIEU et Loïc WACQUANT, An Invitation to Reflexive Sociology, Chicago, The University of (...)
  • 40 Pour des illustrations récentes, voir Mariano CROCE, « The Habitus and the Critique of the Present  (...)
  • 41 Pierre BOURDIEU, Les Structures sociales de l’économie, Paris, Le Seuil, 2000, p. 40-59.
  • 42 Pierre BOURDIEU, Manet. Une révolution symbolique, op. cit., p. 648-649.

19Tout d’abord, éviter la fétichisation des concepts : Bourdieu est souvent lu à tort comme un « théoricien », alors que c’était un détracteur têtu de la « théorisation ostentatoire » (conspicuous theorizing). Il concevait la théorie non pas comme le maître hautain mais comme l’humble serviteur de l’investigation empirique, et il n’a jamais fait avancer la première sinon en développant la seconde39. Pour remédier à cette distorsion scolastique courante, illustrée dans les études sur la ville par de nombreux articles récemment publiés dans Progress in Human Geography (j’omets ici les références par charité intellectuelle), il convient de faire passer à l’arrière-plan la définition textuelle des concepts et de reporter son attention sur la manière dont Bourdieu les convertit en opérations concrètes de recherche pour forger ses objets empiriques. Il y a moins à gagner à décrypter des dizaines de cri- tiques ou de défenses scolastiques de l’habitus, si brillantes soient-elles, qu’à repérer les variables que Bourdieu déniche et met en relation pour retracer la fabrication et le modus operandi d’un groupe d’agents donné ou de telle figure historique innovante40. Dans Les Structures sociales de l’économie, par exemple, il combine observation ethnographique, analyse de conversations et analyse des correspondances multiples (ACM) pour reconstituer la « genèse sociale du système de préférences » des acheteurs de maison et détecter les conditions dans lesquelles leur « sens de la propriété » tacite est activé ou non41. De même, dans son exploration programmatique du marcottage des « dispositions de Manet », il illumine concrètement la manière dont l’« assurance et l’aristocratisme » de son hexis se combine à son « esprit de défi, de compétition » pour former « l’habitus clivé d’un bourgeois artiste qui réalise une sorte de synthèse des opposés », avec son « côté conformiste » nourri par une famille aisée intégrée à la haute société parisienne et un « côté rebelle » qui alimente son « double refus viscéral » du style académique et du style bohème42.

  • 43 Ceci est particulièrement évident dans le cas de deux concepts largement populaires parmi les macro (...)

20Deuxièmement, et par voie de conséquence, prendre garde au piège rhétorique : d’innombrables auteurs peignent leurs recherches aux couleurs du vocabulaire bourdieusien alors qu’en réalité, les notions développées par ce dernier ne jouent aucun rôle dans leur analyse. Les mots sont là, mais pas les concepts. La preuve en est que leurs conclusions et leurs arguments sont identiques à ceux qu’ils auraient pu obtenir par n’importe quelle approche alternative (ce qu’ils sont généralement). Le concept de champ est peut-être le plus maltraité à cet égard, comme lorsqu’il est invoqué à titre de synonyme insipide de domaine ou d’arène d’« action stratégique » sans afficher aucune des propriétés distinctives qui caractérisent un champ comme tel chez Bourdieu (différenciation, autonomie, monopolisation, organisation chiasmatique, effet de prisme, etc.). En « parlant le bourdieusien » à tort et à travers, non seulement ces auteurs confondent la rhétorique et l’analytique, mais ils se privent des bénéfices théoriques et empiriques qu’un déploiement effectif des outils de Bourdieu pourrait leur apporter43.

  • 44 Loïc WACQUANT, « A Concise Genealogy and Anatomy of Habitus », loc. cit.

21Ce genre d’effets de manche stériles peut facilement dégénérer en jeux de mots dépourvus de sens, comme l’illustre la multiplication comique des habitus relatifs à la ville dans la recherche récente : « habitus métropolitain », « habitus des banlieues », « habitus de gentrification », « habitus point.com », sans parler de l’absurde « mini-habitus » (qui annonce sans doute l’onction imminente du nano- habitus), qui montrent tous que leurs inventeurs ne saisissent ni la signification ni la formation de l’habitus44. Il est constitutif d’une métropole que d’abriter une diversité de populations et de catégories, un large échantillon de conditions sociales et une pluralité de microcosmes sociaux délimités produisant tous des schémas de perception et d’appréciation rivaux. Il s’ensuit, en toute logique, que la métropole engendre une grande diversité d’ensembles de dispositions concurrents (correspondant à des classes élargies de positions et de trajectoires), et non un habitus singulier unifié qui serait caractéristique de la ville en tant que telle. Parler d’« habitus de la métropole » (ou de la banlieue ou autre), c’est ronflant mais ce n’est rien d’autre qu’un jargon pseudo-bourdieusien creux (Bourdieubabble).

  • 45 Pierre BOURDIEU et Loïc WACQUANT, An Invitation to Reflexive Sociology, loc. cit., p. 96.

22Troisièmement, il est non seulement possible, mais généralement désirable, de découpler les concepts bourdieusiens de sorte à s’assurer qu’il y a un réel profit à les utiliser de façon isolée avant de les recombiner si besoin pour cadrer et résoudre le puzzle empirique auquel on est confronté. Je suis bien conscient que Bourdieu et moi-même avons plaidé en faveur de la stratégie inverse dans An Invitation to Reflexive Sociology, soulignant que « des notions telles qu’habitus, champ et capital ne peuvent être définies que dans le système théorique qu’elles constituent, pas de façon isolée45 ». Mais en 1992, notre priorité était d’offrir une vue d’ensemble de l’architecture et de la logique interne des théories de Bourdieu et d’expliciter la synergie entre ses différents concepts à des lecteurs qui, pour la plupart, n’en étaient pas familiers. Il se trouve qu’au cours des deux décennies qui ont suivi, les travaux les plus fructueux inspirés par Bourdieu se sont avérés être ceux qui déployaient des éléments de son système, tandis que les auteurs qui cherchaient à l’exploiter dans sa totalité ont trop souvent pataugé. Il nous faut donc tenir compte de l’enseignement de Bachelard, pour qui l’épistémologie est historique et change tactiquement ses prescriptions en réaction à la menace la plus grande qui pèse sur la connaissance.

  • 46 Pierre BOURDIEU, Esquisse d’une théorie de la pratique, précédée de trois essais d’ethnologie kabyl (...)

23En outre, la lecture théologique des écritures bourdieusiennes recommandant d’appliquer ses notions centrales omni et simul se trouve en tension, sinon en contradiction, avec l’aspect pragmatique de tout projet de recherche, et il s’oppose à la façon dont Bourdieu lui-même les employait. À titre d’exemple, dans tout son travail sur l’Algérie, le sociologue français exploite l’habitus et le pouvoir symbolique sans faire aucune mention du champ46, pour la simple raison qu’aucun champ n’existe dans les communautés agraires de la campagne kabyle. Cette stratégie de prudence s’avère particulièrement pertinente pour les chercheurs qui en sont encore à tâtonner vers une compréhension élémentaire de la pensée de Bour- dieu : mieux vaut appliquer correctement un concept dans le périmètre analytique qui lui incombe que d’en invoquer cinq à contre-emploi ou pour produire de simples effets déclamatoires.

24Pour illustrer mon propos, je mentionnerai le travail de Nathan Marom, dont la récapitulation de « Cent ans de distinction spatiale à Tel Aviv » offre un cas modèle d’utilisation économique, efficace et fructueuse de Bourdieu qui vient valider ces trois recommandations. Pour comprendre la trajectoire des oppositions socio-spatiales qui ont ponctué l’existence de cette ville contestée, Marom se concentre sur une opération unique, « la traduction de l’espace social en espace physique ». Il s’appuie élégamment sur deux concepts seulement, espace social et pouvoir symbolique (duo qui se trouve constituer le moyeu de la pensée de Bourdieu) ; il les mobilise pour rompre avec la problématique naturalisante de la ségrégation héritée de l’écologie urbaine et pour dépasser les approches en termes d’économie politique qui sont aveugles à la puissance performative des formes symboliques et des luttes de classification. Bourdieu pousse Marom à formuler une nouvelle question, à en historiciser les termes et à creuser des données lui permettant de documenter de nouvelles facettes empiriques du phénomène, pour produire en bout de course une interprétation originale des principes changeants de la vision et de la division spatiale de Tel Aviv à travers différentes échelles, que d’autres perspectives théoriques n’auraient pas pu engendrer.

  • 47 Loïc WACQUANT, « A Concise Genealogy and Anatomy of Habitus », loc. cit.
  • 48 Michael STORPER et Allen J. SCOTT, « Current Debates in Urban Theory: A Critical Assessment », Urba (...)

25L’article de Marom achève de confirmer que, si chacun des sept concepts majeurs organisant le travail de Bourdieu (habitus, capital, espace social, champ, pouvoir symbolique, doxa et réflexivité épistémique) peut être utilement mobilisé par les chercheurs qui étudient les constellations urbaines, le plus puissant et le plus générateur d’entre eux reste sans conteste celui d’espace social. Pas seulement parce qu’il s’ancre dans une métaphore géographique, mais parce que c’est la « catégorie-mère » dont découlent les concepts plus restreints de champ, corps et appareil (les trois types d’environnement spécifiques dans lesquels l’action sociale s’enracine et prospère47), et qu’il va « comme un gant » à la ville entendue comme milieu propice à l’incubation, la différenciation, la prolifération et l’accumulation des formes de capital concurrentes. De fait, l’espace social est la catégorie qui distingue le plus nettement Bourdieu de tous les courants existants de la théorie urbaine et qui comble le vide béant au cœur de ces courants, que ce soit l’écologie et l’ethnographie inspirées de l’École de Chicago, l’économie politique, l’urbanisme post-colonial, la théorie de l’assemblage, l’urbanisme planétaire ou l’approche du nexus du territoire urbain48.

26Pour conclure, mettre Bourdieu au travail exige non pas de réciter un catéchisme avec admiration ou dédain, de répliquer ou de réfuter des conclusions nécessairement liées à un temps et un lieu bien précis, ou encore de se lancer dans une dissertation théorique pour ou contre le maître-penseur, mais bien plutôt d’investir dans des opérations concrètes de recherche les principes de construction de l’objet qu’il a utilisés et donnés en exemple dans sa propre pratique scientifique. Rupture épistémologique, triple historicisation, mode de pensée topologique et reconnaissance de l’efficace constitutive des structures symboliques ne sont pas des slogans théoriques destinés à être criblés sur le papier, mais des bleus pra- tiques permettant la fabrication concrète de projets de recherche sociologique. C’est donc la mimesis, et non l’exegèse, qui devrait guider les chercheurs en sciences sociales désireux de s’appuyer sur la machinerie scientifique et l’héritage de Pierre Bourdieu afin de les développer ou de les défier.

Haut de page

Notes

1 Tom MEDVETZ et Jeffrey SALLAZ (s.l.d.), The Oxford Handbook of Pierre Bourdieu, New York, Oxford University Press, 2018.

2 Helena WEBSTER, Bourdieu for Architects, Londres, Routledge, 2010; Nikolaus FOGLE, The Spatial Logic of Social Struggle: A Bourdieuian Topology, Lexington, Lexington Books, 2011; Roland LIPPUNER, « Pierre Bourdieu », in Frank ECKARDT (s.l.d.), Handbuch Stadtsoziologie, Berlin, VSA Verlag, 2012; voir Loïc WACQUANT, Bourdieu Comes to Town: Pertinence, Principles and Applications », International Journal of Urban and Regional Research, 42, n° 1, p. 86-105.

3 Loïc WACQUANT, « Marginality, Ethnicity and Penality in the Neoliberal City : An Analytic Cartography », Ethnic & Racial Studies 37, n° 10 (symposium avec les réponses d’Andy Clarno, Michael Dawson, Matt Desmond, Amy Lerman, Mara Loveman, Douglas Massey, Dorothy Roberts, Robert Sampson, William Julius Wilson et Andreas Wimmer), 2014, p. 1687-1711 ; traduction française : « Marginalité, ethnicité, pénalité dans la ville néolibérale : une cartographie analytique », Revue de l’Institut de sociologie, 2014, p. 9-31.

4 Pierre BOURDIEU, Choses dites, Paris, Minuit, 1986, p. 13-52.

5 Un échantillon de convenance fournit le florilège suivant : Bourdieu a été lié à Marcel Mauss et à Claude Lévi- Strauss par Collins (Randall COLLINS, Four Sociological Traditions, New York, Oxford University Press, 1994) et Moore (Henrietta MOORE (s.l.d.), Anthropological Theory Today, Cambridge, UK, Polity Press, 1999), mais caté- gorisé comme crypto-marxiste par Alexander (Jeffrey C. ALEXANDER, Fin-de-Siècle Social Theory : Relativism, Reduction and the Problem of Reason, Londres, Verso, 1995) ; associé à John Austin par Butler (Judith BUTLER, Excitable Speech : A Politics of the Performative, New York, Routledge, 1997) et jeté dans la bouillie rhétorique grumeleuse de la « théorie de la pratique », aux côtés de Marshall Sahlins et Anthony Giddens, par Ortner (Sherry B. ORTNER, Anthropology and Social Theory : Culture, Power, and the Acting Subject, Durham, Duke Uni- versity Press, 2006) ; condamné comme structuraliste impénitent par Sewell (W.H. SEWELL Jr, Logics of History : Social theory and Social Transformation, Chicago, University of Chicago Press, 2005) et loué comme commpa- gnon de route de Garfinkel par Lemert (Charles LEMERT (s.l.d.), Social Theory : The Multicultural, Global, and Classic Readings, Boulder, Westview Press, 2016) ; relié à Wittgenstein par Schatzki (Theodore R. SCHATZKI), Social Practices : A Wittgensteinian Approach to Human Activity and the Social, Cambridge, Cambridge Univer- sity Press, 2008) et au pragmatisme américain par Shusterman (Richard SHUSTERMAN (s.l.d.), Bourdieu : A Cri- tical Reader, Cambridge, Blackwell, 1999) ; et décrit comme « d’abord et avant tout un empiriste » par Joas et Knöbl dans leur panorama des principaux courants théoriques (Hans JOAS et Wolfgang KNÖBL, Social Theory : Twenty Introductory Lectures, Cambridge, Cambridge University Press, p. 371). En outre, la plupart des exégètes considèrent que Bourdieu a élaboré une théorie sociale « critique », qualificatif qu’il a expressément rejeté car il le jugeait redondant et prétentieux, ornement rhétorique dont aucune science n’a besoin.

6 Loïc WACQUANT, « Scrutinizing the Street: Poverty, Morality, and the Pitfalls of Urban Ethnography », Ame- rican Journal of Sociology, 107, n° 6 (mai), 2002, p. 1468-1532.

7 Pierre BOURDIEU, Jean-Claude CHAMBOREDON et Jean-Claude PASSERON, Le Métier de sociologue. Préala- bles épistémologiques (1968), Berlin, New York, Mouton de Gruyter, Paris, EHESS, 2005 ; Pierre BOURDIEU, Science de la science et réflexivité, Paris, Raisons d’agir, 2001 ; voir Hans-Jörg RHEINBERGER, On Historicizing Epistemology : An Essay, Stanford, Stanford University Press, 2010, pour un profil élégant de ce courant.

8 Louis ALTHUSSER, Étienne BALIBAR, Roger ESTABLET, Pierre MACHEREY et Jacques RANCIÈRE, Lire Le Capital, Tome 1 et 2, Paris, Maspéro, 1965.

9 Dans L’Activité rationaliste de la physique contemporaine (Paris, PUF, 1951, p. 9-10), Gaston BACHELARD qualifie ces opérations de phénomenotechnique, le déploiement collectif des moyens de construction expérimen- tale d’un phénomène : lorsque « les deux sociétés, la société théoricienne et la société technique se touchent, coopèrent, [...] nous avons quitté la nature, pour entrer dans une fabrique de phénomènes. Objectivité ration- nelle, objectivité technique, objectivité sociale sont désormais trois caractères fortement liés. » Pour une approche différente de la relation d’Althusser à Bachelard, voir Étienne BALIBAR, « Le concept de coupure épis- témologique de Gaston Bachelard à Louis Althusser » in Étienne BALIBAR, Écrits pour Althusser, Paris, La Décou- verte, 1991.

10 Loïc WACQUANT, « A Sociological Workshop in Action: Actes de la recherche en sciences sociales », p. 683- 685, in Lawrence D. KRITZMAN (s.l.d.), The Columbia History of Twentieth-Century French Thought, New York, Columbia University Press, 1999.

11 Gaston BACHELARD, Le Matérialisme rationnel, Paris, PUF, 1953, p. 207.

12 Gaston BACHELARD (1938), La Formation de l’esprit scientifique. Contribution à une psychanalyse de la connaissance objective, Paris, Vrin, 1999, p. 14.

13 Pierre BOURDIEU, « Structuralism and Theory of Sociological Knowledge », Social Research, 1968, p. 681- 706; Pierre BOURDIEU, Choses dites, op. cit., p. 147-166.

14 Pierre BOURDIEU, « With Weber, Against Weber » (2000), in Simon SUSEN et Bryan S. TURNER (s.l.d.), The Legacy of Pierre Bourdieu: Critical Essays, Londres, Anthem Press, 2011, p. 111-124.

15 Max WEBER, From Max Weber: Essays in Sociology, ouvrage dirigé et traduit par H. H. GERTH et C.-WRIGHT MILLS, New York, Oxford University Press, 1946.

16 Pierre BOURDIEU, Méditations pascaliennes, Paris, Le Seuil, 1997.

17 Le rejet par Bourdieu de la théorie marxiste de l’histoire et de son imagerie de la base et de la superstruc- ture est clair et net dans ce passage de son ouvrage inachevé sur Manet : « La recherche d’un facteur expli- catif d’un changement social, problème central dans les sciences sociales et historiques, est rendue difficile par la rémanence, dans les cerveaux, d’un marxisme délavé, dont il est très difficile de se débarrasser, non parce qu’il est dominant (en fait il ne l’a jamais été), mais parce qu’il est rampant, qu’il rampe, à l’état de banalité de sens commun dans les discussions à prétention. La doxa intellectuelle est habitée-hantée par des concepts marxistes » qui conduisent à un « réductionnisme et à un matérialisme primaire, mutilé. » in Pierre BOURDIEU, Manet. Une révolution symbolique, Paris, Raisons d’agir / Le Seuil, 2013, p. 577-578.

18 Bourdieu a pu s’imprégner de cette tradition allemande de la philosophie historique dans les années 1960 à travers son rapport quasi filial avec Raymond Aron, qui avait lui-même introduit ce courant de pensée en France dans des ouvrages influents publiés dans les années 1930 (voir Raymond ARON, La Sociologie allemande contemporaine, Paris, PUF, 1935 (rééditions en 1950, 1966, 1981, 2007) et Raymond ARON, Essai sur la théorie de l’histoire dans l’Allemagne contemporaine, la philosophie critique de l’histoire, Paris, Vrin, 1938). Aron a pris Bourdieu sous son aile universitaire lorsque celui-ci a dû fuir l’Algérie, en 1960, à la veille du coup d’État pro-colonial des généraux d’Alger (voir Pierre BOURDIEU, Esquisse pour une auto-analyse, Paris, Raisons d’agir, 2002, p. 47-50).

19 Alan HARDING et Talja BLOKLAND, Urban Theory: A Critical Introduction to Power, Cities and Urbanism in the 21st Century, Londres, Sage, 2014, p. 129-130.

20 Loïc WACQUANT et Aksu AKÇAOG˘ LU, « Practice and Symbolic Power in Bourdieu: The View from Berkeley »,The Journal of Classical Sociology, 17(1), janvier 2017, p. 55-69 (traduction française : « Pratique et pouvoir symbolique chez Bourdieu vu de Berkeley » dans ce volume).

21 Pierre BOURDIEU, Méditations pascaliennes, op. cit., p. 162.

22 Émile DURKHEIM et Marcel MAUSS, « De quelques formes primitives de classification : contribution à l’étude des représentations collectives », Année sociologique, 6, 1901, p. 1-72.

23 Elke WEIK, « Research note: Bourdieu and Leibniz: Mediated Dualisms », The Sociological Review, 58, n° 3, p. 486-496.

24 Sur la vision de Leibniz, voir Vincenzo DE RISI, Geometry and Monadology: Leibniz’s Analysis Situs and Phi- losophy of Space, Bâle, Birkhäuser, 2007.

25 Ernst CASSIRER, Leibniz’ System in seinen wissenschaftlichen Grundlagen, Marburg, Elwert, 1902.

26 Émile DURKHEIM, « La sociologie et son domaine scientifique » (1900), republié dans Textes, volume 1, Élé- ments de théorie sociale, Paris, Minuit, 1975, p. 21.

27 Émile DURKHEIM, « La sociologie et son domaine scientifique », op. cit., p. 20-22.

28 Pierre BOURDIEU, Sociologie générale, vol. 2 : Cours au Collège de France, 1983-1986, Paris, Raisons d’agir / Le Seuil, 2016, p. 446-449 et 207-211. Ici, Bourdieu établit un lien explicite entre la conception durkheimienne de la différenciation comme tendance maîtresse et caractéristique de la modernité, d’un côté, et la conception wébérienne de la multiplicité des Lebensordnungen, de l’autre : « On peut prolonger l’analyse de Durkheim » sur la purification et l’intensification de fonctions distinctes permises par la différenciation structurale « par une analyse wébérienne » de l’émergence de sphères de vie et de valeurs qui « s’exprime par l’apparition du “en tant que” (als) : l’économie en tant qu’économie, l’art en tant qu’art, le droit en tant que droit » : voir Pierre BOURDIEU, Sociologie générale, op. cit., p. 1005-1006.

29 Voir, respectivement, Pierre BOURDIEU, Homo academicus (1984), Paris, Minuit, 1992 et Les Règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire (1992), Paris, Le Seuil, 2015.

30 Loïc WACQUANT, « Practice and Symbolic Power in Bourdieu: The View from Berkeley », loc. cit., p. 63-64.

31 En effet, Bourdieu a consacré des monographies entières ou des articles de la longueur d’un livre à chacun de ces sujets : Language et pouvoir symbolique (1982), Paris, Le Seuil, Points, 2001 ; « Le démon de l’analogie » (in Le Sens pratique, Paris, Minuit, 1980, livre II) et La Domination masculine, Paris, Le Seuil, 1998 ; « Genèse et structure du champ religieux », Revue française de sociologie, 12, n° 3, p. 295-334, 1971, et « La sainte famille : l’épiscopat français dans le champ du pouvoir » (avec Monique de SAINT-MARTIN), Actes de la recherche en sciences sociales, 44, p. 2-53, 1982, qui, regroupés, constitueraient un solide ouvrage (de fait, ils sont repris dans un recueil de 280 pages des publications de Bourdieu sur la religion en allemand, dans le volume 5 de ses Schriften zur Kultursoziologie, publié chez Suhrkamp Verlag sous la direction de Franz Schul- theis et Stephan Egger en 2011) ; L’Amour de l’art. Les musées européens et leurs publics (avec Alain DARBEL), Paris, Minuit, 1966, et Les Règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire, op. cit. ; et Science de la science et réflexivité, Paris, Raisons d’agir, 2001, qui revisite et complète Le Métier de sociologue, op. cit.

32 Pierre BOURDIEU, Language et pouvoir symbolique, op. cit., p. 301.

33 Loïc WACQUANT, « Symbolic Power and Group-Making: On Bourdieu’s Reframing of Class », Journal of Clas- sical Sociology, 13, n° 2 (mai), 2013, p. 274-291.

34 Ernst CASSIRER, Essai sur l’homme (1944), traduit de l’anglais par Norbert Massa, Paris, Minuit 1991, p. 311.

35 Ibid., p. 312.

36 Pierre BOURDIEU, Language et pouvoir symbolique, op. cit.

37 Loïc WACQUANT, The Two Faces of the Ghetto, Cambridge, Polity Press, 2018.

38 Pierre BOURDIEU, Science de la science et réflexivité, op. cit.

39 Pierre BOURDIEU et Loïc WACQUANT, An Invitation to Reflexive Sociology, Chicago, The University of Chicago Press, 1992; Cambridge, Polity Press, p. 29-35 et passim.

40 Pour des illustrations récentes, voir Mariano CROCE, « The Habitus and the Critique of the Present : A Witt- gensteinian Reading of Bourdieu’s Social Theory », Sociological Theory, 33, n° 4, 2015, p. 327-346 ; Claire DECOTEAU, « The Reflexive Habitus : Critical Realist and Bourdieusian Social Action », European Journal of Social Theory 19, n° 3, 2016, p. 303-321 ; Geoffrey MEAD, « Bourdieu and Conscious Deliberation : An Anti- mechanistic Solution », European Journal of Social Theory, 19, n° 1, 2016, p. 57-73, et M. STRAND et O. LIZARDO, » The Hysteresis Effect : Theorizing Mismatch in Action », Journal for the Theory of Social Behaviour, 47, n° 2, 2017, p. 164-194, qui présentent des arguments déjà présents chez Bourdieu comme étant nouveaux, ou pré- tendent corriger des erreurs qu’ils ont eux-mêmes introduites du fait de leur compréhension erronée des usages de l’habitus chez Bourdieu ; et le groupe de cinq articles réunis par Silva (Elizabeth B. SILVA (s.l.d.), « Habitus : Beyond Sociology », The Sociological Review, 64, n° 1, 2016, p. 73-92) qui prétendent curieusement étendre « au-delà de la sociologie » un concept qui provient de la psychologie morale et proposent des applications de l’habitus qui, pour quatre d’entre elles, ignorent superbement le travail empirique de Bourdieu sur les questions mêmes auxquelles elles s’intéressent (voir la mise en garde proleptique dans Loïc WACQUANT, « A Concise Genealogy and Anatomy of Habitus », The Sociological Review, 64, n° 1, 2016, p. 64-72 (traduction francaise : « Une généalogie et anatomie concise de l’habitus » dans ce volume).

41 Pierre BOURDIEU, Les Structures sociales de l’économie, Paris, Le Seuil, 2000, p. 40-59.

42 Pierre BOURDIEU, Manet. Une révolution symbolique, op. cit., p. 648-649.

43 Ceci est particulièrement évident dans le cas de deux concepts largement populaires parmi les macro- sociologues anglophones, à savoir le « champ organisationnel » et le « champ d’action stratégique » (voir respectivement Walter W. POWELL et Paul J. DIMAGGIO (s.l.d.), The New Institutionalism in Organizational Ana- lysis, New York, Cambridge University Press, 1991, et Neil FLIGSTEIN et Doug McADAM, A Theory of Fields, New York, Oxford University Press, 2012), qui sont tous deux des dérivations ou des échos sémantiques lointains du champ de Bourdieu et qui masquent le caractère distinctif de ce dernier.

44 Loïc WACQUANT, « A Concise Genealogy and Anatomy of Habitus », loc. cit.

45 Pierre BOURDIEU et Loïc WACQUANT, An Invitation to Reflexive Sociology, loc. cit., p. 96.

46 Pierre BOURDIEU, Esquisse d’une théorie de la pratique, précédée de trois essais d’ethnologie kabyle, Genève, Droz, 1972 ; Algérie 60. Structures temporelles et structures sociales, Paris, Minuit, 1977 ; Le Sens pratique, op. cit., 1980 ; Esquisses algériennes, Paris, Le Seuil, 2008.

47 Loïc WACQUANT, « A Concise Genealogy and Anatomy of Habitus », loc. cit.

48 Michael STORPER et Allen J. SCOTT, « Current Debates in Urban Theory: A Critical Assessment », Urban Studies, 53, n° 6, 2016, p. 114-1136.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Loïc Wacquant, « Quatre principes transversaux pour mettre Bourdieu au travail », Revue de l’Institut de Sociologie, 86 | 2016, 19-33.

Référence électronique

Loïc Wacquant, « Quatre principes transversaux pour mettre Bourdieu au travail », Revue de l’Institut de Sociologie [En ligne], 86 | 2016, mis en ligne le 23 juillet 2019, consulté le 18 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/ris/379

Haut de page

Auteur

Loïc Wacquant

University of California, Berkeley Centre de sociologie européenne, Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Revue de l’Institut de Sociologie

Haut de page
  • Logo Université Libre de Bruxelles
  • Logo Fonds de la Recherche scientifique
  • OpenEdition Journals