Navigation – Plan du site

Le professionnel. Une catégorie d’analyse pertinente dans le contexte médiéval ?

Introduction
Sandrine Victor et Juliette Sibon
p. 7-20

Résumés

La notion de « professionnalisation » peut sembler anachronique appliquée au Moyen Âge. Cependant, l’étude des normes économiques, des pratiques et des marchés aux xiiie-xve siècles invite à utiliser le concept. La professionnalisation des activités n’est pas associée à une société spécifique à un moment particulier, mais est un processus permanent au sein des sociétés. Dans le champ des sciences humaines, le thème a d’abord intéressé la sociologie, puis les sciences de l’éducation. Mais les sources à la disposition des historiens, à partir de dossiers autour de la boucherie et de la viticulture, permettent d’éprouver le concept dans le contexte médiéval.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

La professionnalisation, processus permanent des sociétés
La professionnalisation au prisme de la sociologie
Les apports des Sciences de l’éducation
La professionnalisation, outil pour une approche des marchés médiévaux ?
Intuitions de contexte
Enjeux et problèmes
La professionnalisation sur les marchés médiévaux du vin et de la viande
Le socle historiographique
Les hommes, les produits

Aperçu du texte

La notion de «  professionnalisation  » peut sembler anachronique appliquée au Moyen Âge. Cependant, l’étude des normes économiques, des pratiques et des marchés aux xiiie-xve siècles invite à utiliser le concept. La démarche est heuristique et il s’agit de se demander si cette notion a du sens au Moyen Âge, à l’instar d’autres concepts tels que «  l’expertise  », «  l’industrie  » ou encore «  l’entreprise  » mis en valeur par l’historiographie récente.

La professionnalisation, processus permanent des sociétés

La professionnalisation des activités n’est pas associée à une société spécifique à un moment particulier, mais est un processus permanent au sein des sociétés. Elle revêt une forme plurielle en fonction des groupes de professionnels plus ou moins structurés. Selon le dictionnaire de l’Académie française, l’adjectif «  professionnel  » apparaît au xixe siècle, ce qui est confirmé par le Littré, qui qualifie le terme de néologisme dérivé du nom «  profession  ». L’adjectif est a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sandrine Victor et Juliette Sibon, « Le professionnel. Une catégorie d’analyse pertinente dans le contexte médiéval ? », Rives méditerranéennes, 55 | 2017, 7-20.

Référence électronique

Sandrine Victor et Juliette Sibon, « Le professionnel. Une catégorie d’analyse pertinente dans le contexte médiéval ? », Rives méditerranéennes [En ligne], 55 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 14 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/rives/5249

Haut de page

Auteurs

Sandrine Victor

Sandrine Victor est maître de conférences en Histoire médiévale à l’Institut National Universitaire Champollion d’Albi, et membre de l’UMR 5136 Framespa de Toulouse. Ses travaux portent sur l’Histoire de la construction, en particulier en Catalogne au bas Moyen Âge. Ses recherches se centrent autour d’une approche économique et sociale des chantiers. Elle interroge en particulier les notions d’entreprise et d’entrepreneurs du bâtiment, les figures d’experts et de professionnels, ou encore les réseaux et opportunités d’affaires.

Juliette Sibon

Juliette Sibon est agrégée d’histoire et maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’Institut national universitaire Champollion (Albi). Après une thèse de doctorat consacrée à la communauté juive de Marseille au xive siècle parue en 2011, ses travaux portent sur l’insertion économique et politique des juifs en Provence du bas Moyen Âge. Elle est également l’auteure de deux ouvrages consacrés aux juifs dans la France des derniers Capétiens.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals