Skip to navigation – Site map

Un lent processus de reconnaissance professionnelle

Les vignerons en France du xiiie au xve siècle
Mickaël Wilmart
p. 51-63

Abstracts

With the importance of vineyard in the medieval landscape, the wine-grower seems to be a key figure. Yet the term appears late in the archives. This socioprofessional group is early documented in Provins, where the weight of material transmission can be measured in the process of professionalization. This material culture is described in Bourgogne and Aquitaine too. Then, this article examines the other features that allow the emergence of a wine grower group: technical changes, apprenticeship, craft rules, brotherhoods. However, the recognition of the wine-grower as a professional is not everywhere the same. If the pluriactivity is still well present in the 15th century, the historian can note the absence of winegrowers in wine-growing regions.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

Un groupe social et sa culture matérielle
Un métier de plus en plus organisé ?
Une reconnaissance longue à se généraliser

First lines

Le 3 juillet 1390, le Châtelet de Paris est le théâtre du procès d’Olivier le Ruffet et de Thévenin de la Roche, tous les deux dits «  vignerons  ». «  Nez du païs de Bretaigne  », ils sont arrivés à Paris deux ans auparavant pour y «  demourer et ouvrer  » dans les vignes de la capitale, à Charonne, à Montmartre et vers la porte du Temple. C’est à cet endroit qu’ils sont d’ailleurs accusés d’avoir volé des grappes de verjus. Si le propriétaire du clos déclare ne pas les connaître, l’enquête montre qu’il a confié à un homme la «  tâche  » de s’occuper de sa vigne et que celui-ci a recruté les deux hommes pour accomplir le travail. Par sa banalité, cette affaire interpelle l’historien qui s’intéresse à la viticulture médiévale pour deux raisons. Tout d’abord, que recouvre le terme «  vigneron  » définissant le statut professionnel des deux hommes ? À lire l’interrogatoire, on comprend vite qu’il ne s’agit pas de petits tenanciers de clos périurbains, mais bien de manouvriers. Migrant...

Top of page

References

Bibliographical reference

Mickaël Wilmart, « Un lent processus de reconnaissance professionnelle », Rives méditerranéennes, 55 | 2017, 51-63.

Electronic reference

Mickaël Wilmart, « Un lent processus de reconnaissance professionnelle », Rives méditerranéennes [Online], 55 | 2017, Online since 15 December 2018, connection on 22 September 2019. URL : http://journals.openedition.org/rives/5276 ; DOI : 10.4000/rives.5276

Top of page

About the author

Mickaël Wilmart

Mickaël Wilmart est historien et consacre ses recherches à une histoire sociale et économique de la fin du Moyen Âge, avec une prédilection pour l’étude des milieux populaires et de l’économie du quotidien. Il a publié en 2013 Meaux au Moyen Âge. Une ville et ses hommes du xiie au xve siècle (éditions Fiacre) et codirigé en 2014 un numéro thématique de la revue L’Atelier du Centre de recherches historiques intitulé Vignes et vins au Moyen Âge. Pratiques sociales, économie et culture matérielle.

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • OpenEdition Journals