Navigation – Plan du site

Introduction. Pourquoi étudier les académies ?

Introduction. Why study academies?
Olivier Bonfait
p. 7-20

Résumés

Afin de mieux introduire ce numéro de Rives méditerranéennes consacré à l’Académie de peinture et de sculpture de Marseille dans l’espace méditerranéen des Lumières, cet essai commence par présenter l’historiographie récente sur les académies et écoles de dessin. L’impulsion des historiens (les travaux de Daniel Roche), un nouveau discours sur l’Académie royale, considérée non plus comme une institution d’Ancien Régime imposant des normes et un art académique, mais un « soft power » permettant un renouveau de l’art français, des approches originales sur les écoles de dessin et les académies de province (leurs rôles dans l’histoire de la pédagogie du dessin ou dans le développement des manufactures de luxe) ont permis une nouvelle écriture de l’histoire des académies. Après avoir rappelé l’importance de l’exposition de Marseille de 2016 (Marseille au xviiie siècle), l’essai souligne cinq thématiques communes aux huit contributions : l’enseignement du dessin, le rôle de l’institution dans l’essor des arts du luxe en Provence, l’insertion de l’Académie dans l’espace provençal ; les tensions avec Paris, les critiques émises envers l’institution. Il montre combien celles-ci permettent d’écrire une autre histoire de l’Académie, plus problématisée, plus critique.

Haut de page

Dédicace

À Daniel Roche

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Une institution décriée, une histoire négligée
L’institution réhabilitée : entre « soft power » et pédagogie du dessin
Les nouveaux enjeux des monographies locales et une ouverture du questionnaire : de la culture du corps à la culture matérielle
Une exposition entre célébration de la Marseille des Lumières et renouvellement des études sur l’Académie
L’Académie de peinture de Marseille : nouvelles enquêtes, nouvelles problématiques

Aperçu du texte

Les académies des Beaux-Arts et écoles de dessin du xviiie siècle sont devenus un sujet de recherche non seulement fréquentable et fréquenté depuis une quinzaine d’années, mais aussi porteur par la prise en compte d’approches originales (l’histoire de l’éducation ou les liens avec la culture matérielle par exemple) et l’utilisation de nouvelles méthodes et outils (la géo-spatialisation des données). En juin 2016 s’ouvrait l’exposition organisée par le Musée des Beaux-Arts de Marseille, Marseille au xviiie siècle. Les années de l’Académie de peinture et de sculpture 1753-1793 ; celle-ci avait été l’occasion d’une association entre conservateurs et universitaires digne d’être remarquée et a permis une histoire renouvelée de l’institution grâce à une intense recherche documentaire et à l’inclusion de la production des manufactures de Marseille dans ce nouveau récit sur l’Académie. À peine un an plus tard était inaugurée au Musée Fabre de Montpellier une rétrospective sur la Société des...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Bonfait, « Introduction. Pourquoi étudier les académies ? », Rives méditerranéennes, 56 | 2018, 7-20.

Référence électronique

Olivier Bonfait, « Introduction. Pourquoi étudier les académies ? », Rives méditerranéennes [En ligne], 56 | 2018, mis en ligne le 25 mai 2018, consulté le 17 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/rives/5332

Haut de page

Auteur

Olivier Bonfait

Maître de conférences en histoire de l’art, elle travaille principalement sur la peinture de paysage au xviiie s, sur la condition sociale et les stratégies professionnelles des artistes. Elle s’est intéressée au milieu des peintres provençaux dans plusieurs articles sur Joseph Vernet et dans sa monographie Pierre-Jacques Volaire (1729-1799), dit le chevalier Volaire ; mais également aux institutions académiques (codirection de l’ouvrage L’Académie de France à Rome. Le palais Mancini : un foyer artistique dans l’Europe des Lumières (1725-1792) ; article dans le catalogue d’exposition Marseille au xviiie siècle. Les années de l’Académie de peinture et de sculpture. 1753-1793. Elle prépare l’édition critique du « livre de raison » de Vernet et la publication d’actes de colloque sur l’Académie de France à Rome et la culture européenne du Grand Tour.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals