Navigation – Plan du site
L’Académie de Marseille et les trajectoires individuelles

Art et enjeux politiques en Méditerranée : les tombes de gouverneurs de Minorque (1759‑1763)

Art and political stakes in the Mediterranean: The graves of the French governors of Menorca (1759‑1763)
Émilie Roffidal
p. 71-85

Résumés

Les tombeaux des gouverneurs français de Minorque, réalisés à la demande du roi Louis XV, sont installés au terme d’un processus de commande ayant mobilisé de nombreux acteurs à Versailles, Marseille et Mahon. Ces modestes projets funéraires, que le sculpteur Jean-Michel Verdiguier – directeur de l’Académie de peinture et de sculpture de Marseille – aurait souhaités plus ambitieux, dépassent le cadre de la micro-histoire locale. Ils témoignent d’un certain nombre d’enjeux spécifiques, propres aux territoires situés aux frontières du royaume. Sont ici interrogés la charge symbolique de ces « objets » dans un contexte politique très particulier, celui de la guerre de Sept Ans, l’impact des faits de guerre sur la production littéraire et artistique, tout comme la place de Marseille et de ses institutions académiques comme interface du pouvoir royal en Méditerranée.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Minorque, microcosme européen et mondial
Les acteurs de la commande : une triangulation Versailles, Marseille, Minorque
Les tombeaux et la production d’images « minorquines »
Formes, textes et enjeux des tombeaux

Aperçu du texte

« CY GIST
HAUT ET PUISSANT SEIGNEUR JEAN TOUSSAINT DE LA Pierre
MARQUIS DE FREMEUR, SEIGNEUR DE KARMADIO ROSNERHO
PENDREF ET AUTRES LIEUX SITUEZ EN BRETAGNE, CHEVALIER
DE L’ORDRE ROYAL ET MILITAIRE DE ST LOUIS, LIEUTENANT GÉNÉRAL DES
ARMÉES DE SA MAJESTÉ TRES CHRÉTIENNE,
GOUVERNEUR DE MONTINEDY, COMMANDANT POUR LE ROY DANS
L’ISLE MINORQUE OÙ IL EST DÉCÉDÉ LE 2 AVRIL 1759 DANS
LA 62ÈME ANNÉE DE SON ÂGE.
CE MARBRE A ÉTÉ POSÉ PAR LES ORDRES DU ROY LOUIS
QUINZE POUR CONSERVER ET HONORER LA MÉMOIRE D’UN SUJET
VERTUEUX ET FIDÈLE ».

Cette inscription funéraire, placée dans le bas-côté droit de l’église Santa Maria de Port-Mahon, marque la tombe du marquis de Frémeur, l’éphémère gouverneur de Minorque, nommé le 1e mai 1758 et décédé le 2 avril 1759. Une deuxième épitaphe en latin, scandée par la même référence prestigieuse au roi Louis XV, lui fait pendant : elle est dédiée au comte de Lannion, gouverneur de l’île de 1756 à 1758, puis de 1759 à 1762, année de son décès. Commandés au sculpteur m...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Émilie Roffidal, « Art et enjeux politiques en Méditerranée : les tombes de gouverneurs de Minorque (1759‑1763) », Rives méditerranéennes, 56 | 2018, 71-85.

Référence électronique

Émilie Roffidal, « Art et enjeux politiques en Méditerranée : les tombes de gouverneurs de Minorque (1759‑1763) », Rives méditerranéennes [En ligne], 56 | 2018, mis en ligne le 25 mai 2019, consulté le 20 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rives/5373 ; DOI : 10.4000/rives.5373

Haut de page

Auteur

Émilie Roffidal

Émilie Roffidal est historienne de l’art moderne, chargée de recherche CNRS au laboratoire FRAMESPA, UMR 5136. Ses travaux portent sur les académies d’art et leurs réseaux dans la France préindustrielle (programme ACA-RES, https://acares.hypotheses.org).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals