Navigation – Plan du site
L’Académie de Marseille et les trajectoires individuelles

Entre Paris et Marseille

Quelques réflexions sur les relations du provençal Joseph Vernet avec l’Académie phocéenne
Between Paris and Marseille. Thoughts on the relationship between Provençal painter Joseph Vernet and the Marseille Academy
Émilie Beck Saiello
p. 99-109

Résumés

L’article revient sur le thème des relations de Joseph Vernet avec les cercles marseillais étudié dans le catalogue de l’exposition Marseille au xviiie siècle. Les années de l’Académie de peinture et de sculpture. 1753-1793 en présentant de nouvelles découvertes. Il s’interroge également sur les stratégies professionnelles du peintre et sur les liens complexes qui unissent l’artiste, l’institution phocéenne et l’Académie royale de peinture et de sculpture.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Pierre Jacques Volaire, collaborateur de Vernet
Des commanditaires marseillais ?
Vernet et l’Académie de Marseille
Vernet et ses émules provençaux

Aperçu du texte

Dans sa préface au récent ouvrage Artistes savants et amateurs. Art et sociabilité au xviiie siècle (1715-1815), Étienne Jollet revenait sur la notion de sociabilité et rappelait à juste titre qu’« une étude du marché de l’art, des commanditaires, des réseaux professionnels et personnels fai[sai]t désormais partie de tout travail monographique sur un artiste ». Cette démarche apparaît d’autant plus nécessaire dans le cas du peintre Joseph Vernet (1714-1789), dont le succès repose tant sur la qualité de ses œuvres que sur sa capacité à gérer ses différents réseaux de sociabilité. Dans le tissu complexe des échanges, où les fils se croisent et s’entrelacent, il n’est pas rare d’identifier de nouveaux maillons qui viennent consolider la trame. Cela vaut pour l’étude des réseaux marseillais de Joseph Vernet. Le rôle, auparavant imprécis, de ses collaborateurs, élèves, émules et collectionneurs, est aujourd’hui mieux documenté.

Quelques mois seulement se sont écoulés depuis la publicatio...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Émilie Beck Saiello, « Entre Paris et Marseille », Rives méditerranéennes, 56 | 2018, 99-109.

Référence électronique

Émilie Beck Saiello, « Entre Paris et Marseille », Rives méditerranéennes [En ligne], 56 | 2018, mis en ligne le 25 mai 2019, consulté le 21 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/rives/5395 ; DOI : 10.4000/rives.5395

Haut de page

Auteur

Émilie Beck Saiello

Maître de conférences en histoire de l’art, elle travaille principalement sur la peinture de paysage au xviiie s, sur la condition sociale et les stratégies professionnelles des artistes. Elle s’est intéressée au milieu des peintres provençaux dans plusieurs articles sur Joseph Vernet et dans sa monographie Pierre-Jacques Volaire (1729-1799), dit le chevalier Volaire ; mais également aux institutions académiques (codirection de l’ouvrage L’Académie de France à Rome. Le palais Mancini : un foyer artistique dans l’Europe des Lumières (1725-1792) ; article dans le catalogue d’exposition Marseille au xviiie siècle. Les années de l’Académie de peinture et de sculpture. 1753-1793. Elle prépare l’édition critique du « livre de raison » de Vernet et la publication d’actes de colloque sur l’Académie de France à Rome et la culture européenne du Grand Tour.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals