Navigation – Plan du site
Dossier : Imperium, Imperii. La Méditerranée, forge de l'Empire

De l’imperium à Rome et dans le monde romain 

Expressions du pouvoir et notions d’empire
From the Imperium in Rome and within the Roman world : Expressions of power and notions of empire
Stéphane Benoist
p. 23-40

Résumés

L’imperium, terme latin désignant en premier lieu le pouvoir à Rome, civil et militaire, puis la domination par la cité d’un vaste territoire et partant le régime politique à la tête duquel un imperator est placé, permet de revenir sur les approches proposées depuis le siècle des Lumières jusqu’au tournant des xxe et xxie siècles, tant à propos du destin de la cité-État devenue la tête d’un vaste territoire méditerranéen que de l’expression des pouvoirs qui s’exercent dans l’Vrbs et ce que l’on finira par nommer l’Imperium Romanum. Par étapes, le propos se veut philologique et historiographique, et insiste notamment sur les expressions du pouvoir, de la Res publica médiane au iiie siècle de notre ère, ainsi que sur les notions d’empire rendant compte des façons romaines d’envisager le rapport entre la cité (Vrbs) et le monde exploré puis contrôlé (l’Orbis terrarum).

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

En guise d’ouverture
Deux regards croisés
Approches philologique et historiographique
Les expressions du pouvoir
Les notions d’empire
Épilogue

Aperçu du texte

En guise d’ouverture

Ce ne fut point le fait du hasard si le comité scientifique d’un Dictionnaire de l’historien récemment paru choisit de confier la rédaction des notices « Empire » et « Impérialisme » à deux historiens du monde romain. L’un et l’autre ont abordé dans leurs travaux l’histoire provinciale de Rome en Occident (à propos de la péninsule Ibérique, des Gaules et de l’Afrique du Nord) et les phénomènes regroupés commodément sous l’expression, désormais discutée et ce à juste titre, de « romanisation », afin de réfléchir sur les rapports entre histoire romaine et histoire contemporaine des empires. Les deux romanistes introduisirent leur contribution par un rappel au sens originel du terme latin imperium (sur lequel nous reviendrons infra), qui est à l’origine de l’expression « Empire ». Puis ils abordèrent un dérivé plus tardif, apparu au cours du second xixe siècle, « Impérialisme, impérialistes », d’abord employé pour rendre compte de l’existence d’un courant politique ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Benoist, « De l’imperium à Rome et dans le monde romain  », Rives méditerranéennes, 58 | 2019, 23-40.

Référence électronique

Stéphane Benoist, « De l’imperium à Rome et dans le monde romain  », Rives méditerranéennes [En ligne], 58 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 26 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/rives/6125 ; DOI : 10.4000/rives.6125

Haut de page

Auteur

Stéphane Benoist

Stéphane Benoist, professeur d’Histoire romaine à l’Université de Lille, est directeur de l’UMR 8164 HALMA, Histoire, Archéologie, Littérature des Mondes anciens (CNRS, Univ. Lille, Ministère de la culture). Ses recherches portent principalement sur le pouvoir impérial romain, ses modes de célébration et de représentation. Il a notamment publié La Fête à Rome au premier siècle de l’Empire (Bruxelles, 1999) ; Rome, le prince et la Cité (Paris, 2005) et édité Figures d’empire, fragments de mémoire. Pouvoirs et identités dans le monde romain impérial (Villeneuve d’Ascq, 2011) ; Rome, a City and Its Empire in Perspective. The Impact of the Roman World through Fergus Millar’s Research (Leyde, Boston, 2012). Il a récemment proposé « Une histoire personnelle » intitulée Rome. Des origines au vie siècle de notre ère (Paris, 2016).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals