Navigation – Plan du site
Dossier : Imperium, Imperii. La Méditerranée, forge de l'Empire

L’idée d’Empire dans une province séparatiste : le cas de l’Épire (XIIIe-XVIIe siècle)

The notion of Empire in a separatist province : The case of Epirus (thirteenth – seventeenth centuries)
Brendan Osswald
p. 97-116

Résumés

Province de l’Empire byzantin devenue indépendante en 1204, l’Épire entretint durant les trois siècles suivants un rapport compliqué avec l’idée impériale. Tout en refusant constamment de s’unir à l’Empire de Nicée puis à l’Empire byzantin restauré, elle tenta elle-même de devenir un Empire, avant d’inventer un modèle politique nouveau, celui du Despotat, qui associait une indépendance politique totale à un fort lien symbolique à l’Empereur byzantin, dont l’Empereur serbe prit provisoirement la place au milieu du xive siècle. Après le retour dans l’obédience byzantine, le lien continua à se distendre tandis que l’Empire ottoman parvenait pour sa part à exercer dans la région une influence bien réelle avant de l’annexer et d’en faire une de ses provinces au xve siècle.

Haut de page

Entrées d’index

Géographie :

Empire byzantin, Épire

Chronologie :

Moyen Age
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Un « État successeur » de l’Empire byzantin
La fondation de l’État byzantin d’Épire
L’empire de Thessalonique
Un nouvel État épirote
Le maintien de l’autonomie
L’association du titre despotique à l’Épire
Face aux Paléologues
Face aux Némanides
Vers l’Empire ottoman
Un retour trompeur dans l’orbite byzantine
L’intégration progressive dans le système ottoman
Le mythe de la translatio imperii
Conclusion

Aperçu du texte

L’État byzantin d’Épire, apparu en 1204/05 sur les décombres de l’Empire byzantin, eut un rapport particulier à l’idée impériale. En effet, alors que cette dernière ne disparut jamais vraiment de la région, les empires environnants, à l’exception bien sûr de l’Empire ottoman, ne parvinrent jamais à la soumettre durablement. De fait, l’Épire est l’une des meilleures incarnations des tendances centrifuges observées dans le monde byzantin et de l’incapacité du pouvoir central à maintenir son autorité dans les provinces ; pour autant elle resta imprégnée de l’idéologie impériale, qu’elle ne remit finalement jamais véritablement en question. Nous nous proposons donc ici d’étudier, non pas comment l’Épire a su conserver son indépendance face à ses voisins, mais comment elle a su concilier intellectuellement séparatisme et idéologie impériale. En d’autres termes, comment les Épirotes ont-ils pu simultanément reconnaître la légitimité de l’Empire tout en refusant d’y appartenir ?

Figure 1 – ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Brendan Osswald, « L’idée d’Empire dans une province séparatiste : le cas de l’Épire (XIIIe-XVIIe siècle)  », Rives méditerranéennes, 58 | 2019, 97-116.

Référence électronique

Brendan Osswald, « L’idée d’Empire dans une province séparatiste : le cas de l’Épire (XIIIe-XVIIe siècle)  », Rives méditerranéennes [En ligne], 58 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 19 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/rives/6331 ; DOI : 10.4000/rives.6331

Haut de page

Auteur

Brendan Osswald

Brendan Osswald est titulaire d’un Doctorat d’Histoire portant sur l’Épire du xiiie au xve siècle. Il travaille également sur la littérature et l’archéologie de cette région. Actuellement membre scientifique de l’École française d’Athènes, il étudie notamment l’architecture du Despotat d’Épire. Parmi ses publications récentes : « S’assimiler ou régner ? Le cas des souverains italiens de l’Épire (xivexve siècles), Marie-Anna Chevalier et Isabelle Ortega, Élites chrétiennes et formes du pouvoir en Méditerranée centrale et orientale (xiiie - xve siècle), Paris, 2017, p. 313-352. « La révolution de 1411 à Iôannina : comment interpréter la Chronique des Tocco ? », Revue historique 685, 2018, p. 23-58.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals