Navigation – Plan du site
Dossier : Au cœur des mutations du négoce en Méditerranée

Les racines agraires d’un entrepreneuriat capitaliste

Les domaines fonciers de la famille Baltazzi à l’arrière-pays d’Izmir au xixe siècle
Alp Yücel Kaya
p. 119-133

Résumés

Originaires de Venise et de l’île de Chio, les Baltazzi s’installent à Izmir au milieu du xviiie siècle. Ils sont connus plutôt par leurs affaires commerciales et financières. Leur activité économique change pourtant de phase avec les Tanzimat et atteint leur apogée dans l’Empire ottoman au cours des années 1840. Cette phase, qui dure jusqu’aux années 1870, montrent les investissements agraires des Baltazzi gagnant de l’ampleur dans l’arrière-pays d’Izmir. En dépit des difficultés administratives pour les sujets étrangers pour devenir propriétaires dans l’espace urbain et rural, leurs liens étroits avec les maîtres des Tanzimat leur évitent les embarras habituels.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Du commerce à l’affermage des impôts
Les Baltazzi dans les campagnes
Les relations de productions et les conflits dans les domaines
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Originaires de Venise et de l’île de Chio, les Baltazzi (ou les Baltacı comme on les nomme en turc ottoman) s’installèrent à Izmir au milieu du xviiie siècle. Ils sont connus plutôt par leurs activités commerciales et financières. C’est la thèse d’Orhan Kurmuş publié en 1974 qui fit connaître pour la première fois les investissements des Baltazzi dans les campagnes d’Izmir. Une étude qui se concentre sur leurs domaines n’est parue que très récemment. Dans cet article, nous allons essayer d’approfondir davantage les racines agraires dans les affaires des Baltazzi en étudiant les nouveaux documents dépouillés dans les Archives ottomanes d’Istanbul.

Lorsque Elena Frangakis Syrett discute les activités économiques des Grecs à Izmir, elle souligne, en exceptant les Baltazzi, que « l’agriculture commerciale à grande échelle n’était pas aussi répandue que la participation grecque au commerce. Cela s’explique notamment par le faible taux de rendement de la propriété foncière par...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alp Yücel Kaya, « Les racines agraires d’un entrepreneuriat capitaliste », Rives méditerranéennes, 59 | 2019, 119-133.

Référence électronique

Alp Yücel Kaya, « Les racines agraires d’un entrepreneuriat capitaliste », Rives méditerranéennes [En ligne], 59 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 14 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/rives/6960 ; DOI : 10.4000/rives.6960

Haut de page

Auteur

Alp Yücel Kaya

Université d’Ege, Turquie

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals