Navigation – Plan du site
Varia

Élites et société politique dans l’Italie méridionale péninsulaire entre XIIIe et XVe siècle

Serena Morelli
p. 135-164

Résumés

Cet article aborde une tradition historiographique qui a imputé au long règne angevin la formation de groupes de pouvoir qui ont constitué les élites politiques du Mezzogiorno continental dans un cadre cristallisé déjà au xive siècle. À travers les principaux axes de recherche suivis ces dernières années, qui ont conduit à un renouveau global de l’historiographie, on enquête sur la relation avec la cour et le servitium regis, sur le rôle de la capitale et sur les contextes citoyens et seigneuriaux. Le but est de repérer s’il y avait des virages chronologiques, qui contribuèrent à définir les aspects identitaires des groupes de pouvoir politique entre la fin du xiiie siècle et la moitié du xve siècle.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Officiers et administration
La société de cour
Les classes politiques de la capitale : la noblesse de « siège »
Les périphéries du Royaume : les universités
Les périphéries du Royaume : le milieu seigneurial
Des questions ouvertes

Aperçu du texte

À première vue, l’objet du présent article n’est pas nouveau, à savoir les classes dirigeantes du Mezzogiorno au temps de la première dynastie angevine (1266‑1435). Comprenons les élites du Royaume par antonomase, pour la Péninsule. Il s’entend, du moins, pour sa partie continentale après les Vêpres (1282). La question de ces classes dirigeantes a été abordée sous des angles multiples. Mais ils ont été souvent conditionnés par la conviction que les Anjou, à proportion de leur longue permanence au pouvoir durant des années riches en événements décisifs pour l’Occident, auraient déterminé les traits fondamentaux de la société méridionale. Pour nuancer cette vision simplificatrice, l’analyse des classes politiques du Mezzogiorno angevin exige de préciser d’abord plusieurs facteurs de nature générale, comme le rôle et le développement d’un corps d’officiers, la diffusion d’un cursus studiorum et certains phénomènes de mobilité sociale liés à l’accès aux offices. De fait, ces divers élém...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Serena Morelli, « Élites et société politique dans l’Italie méridionale péninsulaire entre XIIIe et XVe siècle », Rives méditerranéennes, 60 | 2020, 135-164.

Référence électronique

Serena Morelli, « Élites et société politique dans l’Italie méridionale péninsulaire entre XIIIe et XVe siècle », Rives méditerranéennes [En ligne], 60 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 11 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/rives/7463 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rives.7463

Haut de page

Auteur

Serena Morelli

Università della Campania « Luigi Vanvitelli », Naples, Italie

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals