Navigation – Plan du site

AccueilNuméros61Les notices d’AldébaranLes notices d’Aldébaran

Les notices d’Aldébaran

Les notices d’Aldébaran

Véronique Ginouvès, Françoise Acquier et Delphine Cavallo
Référence(s) :

Véronique Ginouvès, « Histoire du projet des formes urbaines de la ville nouvelle des rives de l’étang de Berre par d’anciens employés de l’EPAREB », Aldébaran, Sources de la recherche, [En ligne], mis en ligne le 21 octobre 2020 14h35. URL : http://journals.openedition.org/aldebaran/7761.

Françoise Acquier, « Fos Etang de Berre, 200 ans d’histoire industrielle et environnementale », Aldébaran, Sources de la recherche, [En ligne], mis en ligne le 12 octobre 2020 10h39. URL : http://journals.openedition.org/aldebaran/7747.

Françoise Acquier, « SIDE Système d’information du développement durable et de l’environnement », Aldébaran, Portails thématiques, [En ligne], mis en ligne le 09 octobre 2020 10h15. URL : http://journals.openedition.org/aldebaran/7692.

Françoise Acquier, « Conservatoire du littoral », Aldébaran, Portails thématiques, [En ligne], mis en ligne le 09 octobre 2020 09h12. URL : http://journals.openedition.org/aldebaran/7661.

Delphine Cavallo, « EPSEAL Fos/Crau », Aldébaran, Blogs et listes de diffusion, [En ligne], mis en ligne le 10 octobre 2020 18h46. URL : http://journals.openedition.org/aldebaran/7702.

Texte intégral

La rubrique « Les notices d’Aldébaran » est un extrait de la revue électronique Aldébaran, [https://journals.openedition.org/​aldebaran].
Cette revue signale des ressources documentaires et des informations diverses en sciences humaines et sociales, par des notices de sites et des conseils de recherche.

Histoire du projet des formes urbaines de la ville nouvelle des rives de l’étang de Berre par d’anciens employés de l’EPAREB (Véronique Ginouvès)

[http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/​dyn/​portal/​index.xhtml?page=alo&aloId=12927]

1Au début des années 2000, un travail de recherche a été mené sur les formes urbaines de la ville nouvelle des rives de l’étang de Berre pour répondre à un appel à proposition lancé par le ministère de la culture intitulé « Villes Nouvelles Françaises ». Divers acteurs opérationnels de l’EPAREB (Établissement public d’aménagement des rives de l’étang de Berre) qui y avait travaillé à des périodes diverses ont été enregistrés entre 2003 et 2007 dans ce cadre qui s’inscrivait dans un programme de recherche interministériel « Histoire et Évaluation des Villes Nouvelles Françaises » (HEVN), intervenant plus de trente ans après l’apparition des premières villes nouvelles. Afin de mieux comprendre l’impact de ces projets urbains sur le territoire des rives de l’étang de Berre, les auteurs ont choisi de réaliser un inventaire de la production de l’EPAREB de 1973 à 2002 pour présenter une vision globale de ces villes nouvelles en distinguant l’influence des politiques locales successives sur les différentes périodes du projet d’urbanisation. Dans le cadre de ce programme, 13 entretiens ont été enregistrés, représentant une durée de 24 heures. Ils sont décrits dans la base de données de la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme et mis en ligne, lorsque les questions juridiques et éthiques ont été résolues. Le rapport de recherche qui est issu du programme est déposé sur HAL SHS, sous le titre Les Formes urbaines de la ville nouvelle des Rives de l’étang de Berre : histoire du projet, Laboratoire INAMA, rapport de recherche pour le BRAUP, diffusé en février 2010. Il a été rédigé par René Borruey, Pascale Bartoli et Anne Carpentier [Référence HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/​hal-01824896]. L’enquêteur qui a enregistré les entretiens, René Borruey, est historien et architecte, enseignant à l’école nationale supérieure d’architecture de Marseille (ENSA-Marseille) et membre du laboratoire INAMA.

Retrouvez la notice en ligne :
[https://journals.openedition.org/​aldebaran/​7761]

Fos Étang de Berre, 200 ans d’histoire industrielle et environnementale (Françoise Acquier)

[https://fos200ans.fr/​]

2Le web documentaire Fos Etang de Berre, 200 ans d’histoire industrielle et environnementale, a été conçu par Agnès Maury et Cyrille Le Menestrel, en collaboration avec une équipe de chercheurs des laboratoires TELEMMe et INRAE.

3L’introduction en vidéo de ce web documentaire offre une mise en perspectives de ce projet où des chercheurs racontent l’histoire environnementale de ce complexe industriel et portuaire tout en donnant à voir les matériaux utilisés dans leur travail. Les chercheurs se mettent en scène, dévoilent leurs archives et leurs dfférentes méthodologies montrant ainsi que les résultats de recherche ne sont pas désincarnés. On découvre notamment que les problèmes de pollution et de mobilisation citoyenne sont inscrits dans la longue durée dans ce territoire. Plusieurs acteurs politiques, associatifs et économiques apportent leurs témoignages sur les périodes les plus récentes.

4Quatre périodes historiques ont été définies pour présenter l’histoire industrielle et environnementale de Fos/Etang de Berre :

  • 1809-1850 Première industrialisation

  • 1890-1920 Deuxième industrialisation

  • 1950-1980 Des trente glorieuses à la crise

  • Depuis 2000 La relance

5Deux modes de navigation sont proposés pour aborder chaque période : « Immersif » ou « Cartographique », tout en permettant de passer de l’un à l’autre.

  • Le mode « Cartographique » offre un accès aux sources et aux productions audiovisuelles à partir de leur localisation sur un fond de carte datant de la période (sources IGN et Open Street map pour la plus récente).

  • Pour le mode immersif, chaque période est introduite par une vidéo où l’on découvre ses grands enjeux. Les introductions des thèmes sont sonorisés, les sources sont montées en vidéos, des montages sonores sont proposés et de nombreuses archives « en bonus » consultables sous forme de diaporama. Des articles complets permettent d’approfondir chaque thème clé de la période historique. Enfin la découverte d’une période se termine par un résumé synthétique, associé à une bibliographie et une présentation de toutes les productions audio-visuelles mobilisées et produites. Vignétisées, elles sont accompagnées de leurs crédits.

6Le web documentaire est développé sous SPIP. Les textes et données produits par l’équipe de recherche du webdocumentaire sont disponibles sous Licence CC BY-NC-SA 4.0. On peut retrouver l’ensemble des coordinateurs et collaborateurs par période à cette adresse. Toutefois il est plus difficile de retrouver les auteurs des textes. De même la mention des sources des archives sous forme de tableau en fin de période n’intègre qu’une partie des sources mobilisées dans les étapes et capsules. Une meilleure citation des archives serait bienvenue.

7Ce web documentaire a été réalisé dans le cadre du projet PICTURE-IT - Le grand chambardement financé par TELEMMe, LabexMed et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il a également bénéficié d’un soutien du labex DRIIHM, Observatoire hommes milieux littoral méditerranéen & Réseau des observatoires hommes milieux du CNRS.

8Le site est en langue française.

Retrouvez la notice en ligne :
[https://journals.openedition.org/​aldebaran/​7747]

SIDE : Système d’information du développement durable et de l’environnement (Françoise Acquier)

[http://www.side.developpement-durable.gouv.fr/​Default/​qui-sommes-nous.aspx]

9Le portail du Système d’Information du Développement Durable et de l’Environnement (SIDE) ouvre l’accès à l’information environnementale détenue et/ou produite par les services du Ministère de la Transition écologique au sein de l’administration centrale et de ses services déconcentrés (DREAL).

10Sa mise en place vise deux objectifs :

  • faciliter l’accès du public aux informations environnementales produites par le ministère et les partenaires du SPE (Service public de l’Environnement)

  • mutualiser les informations environnementales détenues par les centres de documentation du ministère

11Les thématiques prépondérantes affichées : Amiante, développement durable, économie circulaire, science et recherche, risques naturels et hydrauliques.

12La recherche avancée permet une recherche par sujet, date, type de document… et notamment la présence de texte intégral. 140 000 notices dont 32 000 en texte intégral (en 2020). Une fois la requête lancée, le portail permet d’affiner les résultats par type de document, auteur, langue, lieu, thème et sujet.

13Ce portail est mis en œuvre par le Centre de ressources du développement durable. Il rassemble les données de la base Isidoredd et Témis.

14Le site est en langue française.

Retrouvez la notice en ligne :
[https://journals.openedition.org/​aldebaran/​7692]

Isidoredd : Informations scientifiques et documentation sur la recherche à l’écologie et au développement durable (Françoise Acquier)

[http://isidoredd.documentation.developpement-durable.gouv.fr/​index.xsp]

15ISIDOREDD couvre une vaste étendue de domaines : l’environnement, la biodiversité et la gestion durable des milieux, la mer et le littoral, l’aménagement, le génie civil et les infrastructures, les transports, la sécurité routière, les risques, la santé et l’environnement, l’urbanisme, les territoires et les sociétés, le changement global et l’observation de la terre.

16Cette base recense :

  • les publications du Commissariat général au développement durable (CGDD) liées à la recherche, à l’innovation et à la prospective,

  • les documents (rapports finaux, actes de colloques, ouvrages et articles) issus des programmes de recherche pilotés et/ou financés par le ministère (services de la recherche et de la prospective), ainsi que ceux du du Predit (Programme de recherche et d’innovation dans les transports terrestres), du RGC&U (Réseau Génie Civil et Urbain), etc.

17Les 3 500 documents (en date de 2020) couvrent la période de 1991 à nos jours. A partir des années 2000, tous les documents sont disponibles en texte intégral.

18La requête s’effectue sur les champs, sujet, auteur, lieux, titre, année guidée par l’auto-complétion. La case à cocher « Texte intégral » permet de sélectionner les ressources numériques parmi les résultats.

19Cette base est mise en œuvre par Le centre de ressources du développement durable. Elle alimente la base payante Urbamet.

20Le site est en langue française, les termes disponibles pour la recherche avancée sont traduits en anglais.

Retrouvez la notice en ligne :
[https://journals.openedition.org/​aldebaran/​7676]

Conservatoire du littoral (Françoise Acquier)

[http://www.conservatoire-du-littoral.fr/​]

21Crée en 1975, le Conservatoire du littoral a pour mission d’acquérir des parcelles du littoral menacées par l’urbanisation ou dégradées pour en faire des sites restaurés, aménagés dans le respect des équilibres naturels.

22Ses objectifs sont la préservation des milieux et paysages menacés, l’équilibre des littoraux face aux changements climatiques, l’accueil du public dans le respect des sites et le développement durable d’activités compatibles. Il gère 750 sites.

23Sous l’onglet Conservatoire, on découvre outre des informations administratives, une « Collection photographique » produite par des photographes qui proposent un regard artistique sur ces paysages : 1 000 images originales appelées « figures du littoral », sont ainsi présentées.

24L’onglet Paysage et Sites est particulièrement riche.

  • Un Atlas multimédia de 147 albums commentés et illustrés permet de découvrir la diversité des paysages littoraux. Pour chaque album, plusieurs cartes sont disponibles : une permettant de visualiser de façon dynamique l’évolution de l’urbanisation, une présentant les différents types de paysages (dune, plaine, réserve naturelle, zone industrielle ou agricole...). Les séquences de paysages sont réalisées à partir d’un montage de photographies commentées.

  • Chacun des 750 sites protégés est présenté sous forme d’une fiche précisant histoire, faune et flore, gestion et modalité d’accès. L’accès à un site spécifique est facilité par un tri par région, département et commune ainsi que par un moteur de recherche.

  • Blocs paysages illustrent de manière sensible et synthétique les grands types de paysages que le Conservatoire du littoral protège au travers d’une coupe animée allant de la mer jusqu’au relief intérieur. Le clé de tri par motif est particulièrement précise (bocage, calanque, côté rocheuse, digue...).

25L’onglet Dossiers regroupes en 3 grands thèmes, majeurs, transverses et localisés, les principales missions et réalisations du Conservatoire du littoral en donnant accès à des documents produits par leurs services (plaquettes, film…).

26Un moteur de recherche permet un accès direct aux documents sur l’ensemble du site.

27L’observatoire du littoral est un établissement public administratif national français lié au Ministère de la Transition écologique et Solidaire.

28Le site est en langue française.

Retrouvez la notice en ligne :
[https://journals.openedition.org/​aldebaran/​7661]

EPSEAL Fos/Crau. Carnet des études participatives en santé environnement ancrées localement (Delphine Cavallo)

29[https://fosepseal.hypotheses.org/​]

30EPSEAL Fos/Crau est le carnet des études participatives en santé environnement ancrées localement (EPSEAL), conduites par Barbara Allen, Alison Cohen, Maxime Jeanjean, Yolaine Ferrier, Marlène Lecour, Johanna Lees, et Valeria Siniscalchi. Lancées en 2015, ces études visent à « produire des connaissances locales légitimes, robustes et pertinentes en santé environnementale, en associant étroitement les habitants des villes étudiées à toutes les étapes de la recherche : de la construction de l’objet scientifique et du questionnaire d’enquête, à l’interprétation des résultats et à la réflexion sur leur utilisation, en passant par l’analyse des données collectées de manière représentative auprès des habitants, jusqu’à la valorisation et la dissémination des résultats. »

31À ce titre, le carnet fait partie intégrante du dispositif méthodologique déployé par l’équipe de recherche. Outre les actualités des études – annonces des présentations publiques, offres d’emploi –, le carnet permet aussi d’annoncer aux principaux concernés les dates et lieux des ateliers collaboratifs, qui visent à impliquer les habitants dans l’analyse et l’interprétation des résultats préliminaires des enquêtes. Il est aussi un lieu de valorisation à la fois des outils de l’enquête  questionnaire, notes de synthèse des ateliers collaboratifs – et de ses résultats puisque les rapports des deux enquêtes sont disponibles en libre accès sur le carnet (Fos, Saint-Martin-de-Crau). Enfin, le carnet a vocation à permettre d’accroître la portée de l’étude en conservant un espace d’échanges pérenne post-projet.

32L’étude Fos EPSEAL, à Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis (2015-2016), a été financée sur des fonds confiés à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) par l’ITMO Cancer d’AVIESAN. Le deuxième volet conduit à Saint-Martin-de-Crau (2018-1019) a bénéficié à nouveau du soutien de l’ANSES. Les projets sont basés au Centre Norbert Elias (EHESS-CNRS).

33Le carnet est en langue française.

Retrouvez la notice en ligne :
[https://journals.openedition.org/​aldebaran/​7702]

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/rives/docannexe/image/8513/img-1.png
Fichier image/png, 520k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Véronique Ginouvès, Françoise Acquier et Delphine Cavallo, « Les notices d’Aldébaran », Rives méditerranéennes [En ligne], 61 | 2020, mis en ligne le 09 mars 2021, consulté le 14 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/rives/8513 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rives.8513

Haut de page

Auteurs

Véronique Ginouvès

Responsable de la phonothèque de la MMSH

Articles du même auteur

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires AAU-CRESSON

Delphine Cavallo

Responsable de la diffusion et du traitement numérique de la recherche
TELEMMe – MMSH – AMU - CNRS

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search