Navigation – Plan du site

AccueilNumérosTome CXXIII N°2Le corps au Moyen Âge : anthropol...Imperfection et destruction du corpsCorps martyrisés, corps sanglants...

Le corps au Moyen Âge : anthropologie, histoire, littérature (2e partie)
Imperfection et destruction du corps

Corps martyrisés, corps sanglants, corps dépecés : le Perlesvaus, ancêtre du gore ?

Tortured bodies, bloody bodies, severed bodies: Perlesvaus, ancestor of "gore"?
Armand Strubel
p. 271-287

Résumés

Le roman communément appelé Perlesvaus, qui se désigne lui-même comme Haut Livre du Graal, déconcerte par une accumulation spectaculaire d’actes de barbarie et le goût du détail horrible. Par la théâtralisation d’une violence outrancière (innombrables têtes coupées, cadavres mutilés, cuve de sang où l’on noie des chevaliers…), ce conte cruel pose la question d’un imaginaire proche du gore moderne. Mais les débordements d’hémoglobine, en dehors de rares moments de fascination esthétique pour des jeux de couleur, ressortissent à une dialectique entre la matière – une imagerie archaïque, violente voire sadique – et la senefiance. Une rhétorique de l’enargeia qui repose sur l’exhibition sanglante, vise à susciter la pitié, comme le montre l’apparition récurrente du sang du Christ. Dès lors, la vision du sang est à la fois signe du sacré et voie de la catharsis. La violence sanglante de l’Ancienne Loi est sublimée par la compassion, et l’aventure chevaleresque prend une forme sacrificielle.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Un livre « saoulé de sang »
Sang, violence et barbarie : la tentation du « gore »
Un roman à feu et à sang : typologie des scènes sanglantes
La matière et le sang, ou l’« archaïsme » du Haut Livre du Graal
Le spectacle du sang et l’efficacité de l’image
Rhétorique du sang
Le sang et la pitié
Le sublime et le sacré
Muances sanglantes du Graal
Sang et senefiance
La chair et le sang, ou la vie selon l’Ancienne Loi
La catharsis par le sang

Aperçu du texte

Des têtes coupées transportées par chariots entiers, ou servant de parure à la selle d’une demoiselle, des mains tranchées qui tiennent encore l’épée, d’inquiétantes jeunes filles qui inventent la fenêtre guillotine ou règnent sur une troupe de chevaliers qu’elles ont fait mutiler, des gens noyés dans leur sang… Il ne s’agit pas d’une préfiguration médiévale de Massacre à la tronçonneuse, et l’anachronisme n’est pas seul en cause. Ce livre s’intitule le Haut Livre du Graal, plus communément appelé Perlesvaus, et s’inscrit dans la vaste production des continuations du Conte du Graal ; il dispute même à la Queste del Saint Graal le statut de roman allégorique, ou parabolique.

Le Perlesvaus raconte les errances sanglantes de Gauvain, Lancelot et Perceval sur les chemins du Graal, et nous met face à un problème délicat : pourquoi tant de haine, tant de violence, dans un livre destiné pour les auditeurs, à leur faire « oblier totes les vilenies qu’ils ont en leur cuers » ? Dérapages d’une...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Armand Strubel, « Corps martyrisés, corps sanglants, corps dépecés : le Perlesvaus, ancêtre du gore ? »Revue des langues romanes, Tome CXXIII N°2 | 2019, 271-287.

Référence électronique

Armand Strubel, « Corps martyrisés, corps sanglants, corps dépecés : le Perlesvaus, ancêtre du gore ? »Revue des langues romanes [En ligne], Tome CXXIII N°2 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 23 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/rlr/2107 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rlr.2107

Haut de page

Auteur

Armand Strubel

Centre d’Études médiévales de Montpellier — EA 4583, Université Paul-Valéry Montpellier III

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La Revue des langues romanes est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de la Méditerranée
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search