Navigation – Sitemap

HauptseiteNuméros80/4RecensionsL'histoire de saint Thomas d'Aquin

Recensions

L'histoire de saint Thomas d'Aquin

Pierre Gauthier
Version(en):

Guillaume de Tocco, L'histoire de saint Thomas d'Aquin. Traduction française du dernier état du texte (1323) avec introduction et notes par Claire Le Brun-Gouanvic, Paris, Éd. du Cerf, Sagesses chrétiennes, 2005, 223 p.

Volltext

1Voici traduite pour la deuxième fois en notre langue la plus ancienne biographie de Thomas d'Aquin, puisque le première traduction fut faite en 1925 par Thomas Pègues et François-Xavier Maquart. Elle pourrait aussi être dite la première puisqu'elle est faite sur la quatrième rédaction de G. de T., beaucoup plus longue que les précédentes et différente en de nombreux endroits ; la traduction du P. Pègues était celle de la troisième rédaction. Ces rédactions successives sont une indication de la manière selon laquelle leur auteur, qui avait connu S. Thomas à Naples en 1273-1274 et entendu son enseignement et sa prédication, composa son ouvrage : de l'une à l'autre, et surtout des trois premières à la quatrième, des faits nouveaux sont ajoutés. G. de T., prêcheur comme S. Thomas, fut le promoteur de la cause de canonisation du Maître (18 juillet 1323). Il composa son ouvrage entre 1318 et 1323, après avoir recueilli le témoignage des personnes qui avaient fréquenté S. Thomas : sa famille, Raynald de Piperno, son fidèle compagnon, Ptolémée de Lucques, dominicains l'un et l'autre, des moines de Fossanova, des laïcs au nombre desquels Barthélemy de Capoue, haut fonctionnaire du royaume de Naples- Sicile qui aida beaucoup le biographe. Il allait de soi que celui-ci fît aussi part de ses souvenirs personnels. Cette documentation orale recueillie de vive voix fait passer au second plan la documentation écrite dont il put s'inspirer, celle-ci étant contemporaine ou postérieure à l'étude de G. de T. En vue de la canonisation, l'auteur avait deux objectifs: faire apparaître les vertus de Thomas, ce qu'aujourd'hui nous nommons l'héroïcité des vertus, et faire reconnaître les miracles obtenus par son invocation. Comme il poursuit l'un et l'autre de ces buts, G. de T. nous fournit des indications précieuses sur les procès de canonisation au XIVe siècle et sur la personnalité du futur saint. Sous ce dernier aspect, le document dessine le portrait du maître dominicain par l'examen des douze vertus, de l'humilité, la première, à l'abstraction de l'esprit, abstractio mentis, en laquelle le biographe voit le caractère propre de l'élévation de son candidat. Cette capacité de se donner à l'étude, qui était le fruit d'une disposition naturelle et d'une discipline jamais relâchée, a laissé le biographe dans l'étonnement et l'admiration : il la souligne maintes fois. S. Thomas se coupait de la vie bruissante autour de lui, il se rendait alie-natus a sensibus pour s'enfermer dans l'activité intellectuelle et contemplative. Ce mode de vie appelait une contrepartie de service, accompli ou supporté par l'entourage du Maître, en premier par son compagnon Raynald de Piperno qui tenait auprès de Thomas le rôle d'une nourrice. Cette capacité d'abstraction le rendait aussi insensible aux douleurs corporelles et indifférent aux grands de ce monde: elle était «l'unique voie d'accès aux choses célestes et la condition nécessaire du travail exégétique» (p.16).

2Le recueil des miracles, obtenus par l'intercession de Thomas et présentés pour sa canonisation, consigne 146 récits de faits miraculeux, avant tout des miracles de guérison.

3Le livre contient à la fin une bibliographie abondante, précédée d'un index des noms de personnes et d'un index des noms géographiques, et suivi de la table détaillée des matières. La traduction française est d'une lecture très agréable : G. de T. et sa traductrice, par l'introduction et les notes au bas des pages, lèvent le voile sur la personnalité d'un auteur effacé derrière son œuvre, et ils nous rappellent, si besoin était, qu'il fut un homme et un saint.

Seitenanfang

Zitierempfehlung

Online-Version

Pierre Gauthier, L'histoire de saint Thomas d'AquinRevue des sciences religieuses [Online], 80/4 | 2006, Online erschienen am: 22 Oktober 2015, abgerufen am 21 April 2021. URL: http://journals.openedition.org/rsr/2093; DOI: https://doi.org/10.4000/rsr.2093

Seitenanfang

Autor

Pierre Gauthier

Weitere Artikel des Autors

Seitenanfang

Urheberrechte

© RSR

Seitenanfang
  • Logo Université de Strasbourg
  • OpenEdition Journals
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search