Navigation – Plan du site
Recensions

Alain Gignac, L’épître aux Romains

Paris, Cerf, 2014
Jacques A. Ahiwa
p. 615-616
Référence(s) :

Alain Gignac, L’épître aux Romains, Paris, Cerf, coll. « Commentaire biblique. Nouveau Testament », 6, 2014, 642 p.

Texte intégral

1Après une longue période de recherche, A. Gignac signe un commentaire de haute facture sur l’épître aux Romains, texte complexe s’il en est. L’œuvre s’ouvre avec une bibliographie générale qui rassemble de nombreux commentaires spécialisés, des études spécifiques sur l’épître, et diverses autres contributions littéraires permettant de situer l’état actuel de la recherche sur ce texte. L’introduction générale précise les choix et les orientations du commentaire. Elle passe en revue toutes les questions utiles qui entourent la production de la lettre, des manuscrits, classés par ordre d’importance, aux objectifs et processus rédactionnels, en passant par les questions ordinaires portant sur l’auteur, les destinataires, le contexte et les circonstances.

2Le commentaire à proprement parler est organisé en sept grandes sections thématiques analysées suivant le même schéma. Chaque section commence par une brève introduction éventuellement suivie d’une bibliographie générale. L’analyse est alors conduite sur la base du redécoupage de la section en petites unités littéraires. Une traduction littérale est ensuite proposée pour laisser apparaître autant que possible la forme littéraire et les constructions stylistiques grecques. À cette traduction sont annexées des notes présentant les leçons variantes importantes. Après une bibliographie sur la péricope, l’interprétation générale du texte met l’accent sur les mots, expressions et idées‑clés et est accompagnée de notes explicatives de chaque verset.

3L’ensemble de l’ouvrage est entrecoupé de tableaux comparatifs de textes, de plans structurés, etc., ainsi que de quatre excursus portant sur : 1) les traces de la littérature apocalyptique dans les écrits de Paul (p. 87‑88) ; 2) une comparaison synoptique de trois textes de Rm 9, 6 – 11, 15 (p. 416‑417) ; 3) une « arithmétique de Rm 9 – 11 » qui pose le problème du salut en termes numériques entre Juifs et Gentils (p. 432‑434) ; 4) la grande question de la collecte en faveur de Jérusalem (p. 548‑550). La qualité technique du travail est rehaussée en fin de commentaire par un index de la Bible et de la littérature ancienne, un index des thèmes principaux abordés et un index des auteurs modernes cités.

4Si d’une manière générale, l’auteur recourt à l’analyse synchronique, il ne néglige pas pour autant l’enracinement du texte dans le contexte historique et culturel de l’Empire romain au Ier siècle. En outre, il revisite les différentes hypothèses avancées sur certains thèmes développés dans l’épître sans toujours prendre position de façon tranchée. En bien des points, un état de la question global est dressé.

5Le monde de la recherche biblique dans l’espace francophone peut se réjouir et être reconnaissant à Gignac de lui offrir ce précieux outil de travail sur l’épître aux Romains.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques A. Ahiwa, « Alain Gignac, L’épître aux Romains », Revue des sciences religieuses, 91/4 | 2017, 615-616.

Référence électronique

Jacques A. Ahiwa, « Alain Gignac, L’épître aux Romains », Revue des sciences religieuses [En ligne], 91/4 | 2017, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 23 mars 2019. URL : http://journals.openedition.org/rsr/3580

Haut de page

Auteur

Jacques A. Ahiwa

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page