Navigation – Plan du site
Recensions

Yves Floucat, Pour une métaphysique de l’être en son analogie. De Heidegger à Thomas d’Aquin

Paris, Artège Lethielleux, 2016
Ovidiu-Sorin Podar
p. 635-636
Référence(s) :

Yves Floucat, Pour une métaphysique de l’être en son analogie. De Heidegger à Thomas d’Aquin, Paris, Artège Lethielleux, coll. « Philosophie », 2016, 224 p.

Texte intégral

1Pour bien saisir l’intention qu’Yves Floucat essaie de mettre en œuvre dans ce nouveau volume, il faut recevoir la leçon de son mouvement en apparence seulement paradoxal. Pour continuer le débat philosophique contemporain sur la question de l’être, sur la métaphysique et la nécessité de son éventuel dépassement, sur la querelle de l’onto‑théologi(qu)e, on se serait efforcé de repartir de Thomas d’Aquin pour arriver à, du moins passer — passage obligé ? — par, Heidegger. Mais notre auteur non seulement prend le chemin inverse, de Heidegger à Thomas d’Aquin, mais prend surtout ce chemin sans billet de retour.

2S’il va vers Thomas, c’est donc pour y rester. Et c’est, sans doute, parce que la pensée de l’Aquinate récuse indiscutablement les caractères de la constitution onto‑théo‑logique de la métaphysique. Le propre de saint Thomas fut précisément de s’opposer à l’entrée de Dieu en cette métaphysique qui présuppose, exige et obtient, avec Scot, Suarez, etc., l’inscription de Dieu dans un concept d’étant, toujours univoque. Et en cela même Thomas répond donc par avance à l’ambiguïté de la critique heideggerienne. Cette tactique scandalisera, sans l’ombre d’un doute, un certain nombre de lecteurs, et cela des deux côtés de la barricade : à la fois les heideggeriens et les thomistes. Mais à y regarder de plus près, si l’on veut réellement reprendre à nouveaux frais la décisive question métaphysique de l’ « ousio‑ontologie », la stratégie d’Yves Floucat est plus que cohérente. Toute sa démarche consiste à montrer que l’intelligence est bien contrainte, d’une bienheureuse contrainte, d’affirmer l’être de manière analogique.

3Notre auteur s’inspire ainsi des travaux des P. Courtès et Montagnes, un peu injustement oubliés, et qui méritent à cette occasion toute l’attention qui les replace dans l’histoire des commentaires. Yves Floucat propose ainsi une reformulation de cette analogie, plus fidèle à la lettre et à l’esprit du Docteur, que celle qui a longtemps prévalu dans l’École. Car l’originalité de Thomas n’est pas simplement celle d’une nomenclature conceptuelle, mais surtout d’une option décisive qui détermine toute sa pensée. Puisque l’ « ... esse dupliciter dicitur », l’analogie, en tant que proportio, n’intervient que pour mettre en évidence qu’aucun nom, ni concept, ne devait se dire au même sens de la créature et de Dieu, y compris et surtout celui d’esse. Force est de reconnaître avec Thomas que « la cause de la diversité des noms vient de notre intellect qui ne peut parvenir à voir cette essence de Dieu selon ce qu’elle est, mais qui la voit à travers de nombreuses ressemblances déficientes, se manifestant dans les créatures comme dans un miroir ». Mais alors c’est bien théo-ontologiquement, par excès donc, que Le « tout autrement Autre » demande l’analogie, pour au-delà de la négation y affirmer, même provisoirement, l’être même des res qui sunt. Seule une métaphysique — ainsi libérée ! — de l’être en son analogie sauvegarde ici, entre le Créateur et les créatures, et leur unité, et leur différence, à la fois leur dissemblance au cœur même de leur ressemblance. En revenant ainsi à l’originalité de Thomas, nous mesurons encore son autorité pour d’autres débats à venir…

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ovidiu-Sorin Podar, « Yves Floucat, Pour une métaphysique de l’être en son analogie. De Heidegger à Thomas d’Aquin », Revue des sciences religieuses, 91/4 | 2017, 635-636.

Référence électronique

Ovidiu-Sorin Podar, « Yves Floucat, Pour une métaphysique de l’être en son analogie. De Heidegger à Thomas d’Aquin », Revue des sciences religieuses [En ligne], 91/4 | 2017, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 23 mars 2019. URL : http://journals.openedition.org/rsr/3612

Haut de page

Auteur

Ovidiu-Sorin Podar

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page