Navigation – Plan du site
Recensions

Gustavo Gutiérrez, Heureux, vous les pauvres

Les Plans-sur-Bex, Parole et Silence, 2015, 114 p.
Marie-Jo Thiel
p. 132
Référence(s) :

Gustavo Gutiérrez, Heureux, vous les pauvres, Les Plans-sur-Bex, Parole et Silence, 2015, 114 p.

Texte intégral

1L’on connait le rôle majeur joué par Gustavo Gutiérrez, prêtre, philosophe, théologien péruvien dans l’avènement et l’évolution de la théologie de la libération en Amérique latine. Le présent ouvrage est une apposition de deux textes : le premier, le plus important, explicite « l’option préférentielle pour les pauvres » telle qu’elle revient lors de la rencontre d’Aparecida (Brésil, 2007, la 5e et dernière Conférence du Conseil épiscopal latino-américain et des Caraïbes) et fait partie d’un ouvrage dirigé par le cardinal Gerhard Müller, Pauvre pour les pauvres (Libreria Vaticana 2014 et Parole et Silence 2014) ; le second, le plus intéressant, à mon sens, intitulé « La spiritualité de l’événement conciliaire », est la traduction française (pour l’essentiel) d’un article de Gustavo Gutiérrez, « Die Spiritualität des Konzilsereignisses », dans M. Delgado, M. Sievernich (éd.), Die grossen Metaphern des Zweiten Vatikanischen Konzils. Ihre Bedeutung für heute, Herder, Freiburg, 2013, p. 405-412. Le tout est précédé d’une introduction du Pape François, « Pauvre pour les pauvres », préface du livre homonyme.

2Dans la première partie, il s’agit d’abord de discerner les signes des temps, dans la ligne du Concile, ensuite de réaffirmer l’option préférentielle pour les pauvres, pour finalement arriver à une 3e perspective : Évangélisation et engagement pour la justice. La méthode d’Aparecida, « Voir, juger, agir », conduit à observer à la fois la continuité d’Aparecida avec les textes antérieurs, la tradition de l’Église, et en même temps à cerner la nouveauté et la complexité des différents types de pauvreté.

3La seconde partie revient sur la compréhension christologique de l’option préférentielle sur les pauvres qui dans le texte final d’Aparecida conduit à inciter « à vivre comme une Église samaritaine ». L’A. revient donc sur cette parabole du bon samaritain, soulignant en particulier que « le prochain n’est pas la personne que nous rencontrons dans nos parages ou sur notre route, mais c’est celle à la rencontre de laquelle nous allons ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Jo Thiel, « Gustavo Gutiérrez, Heureux, vous les pauvres », Revue des sciences religieuses, 91/1 | 2017, 132.

Référence électronique

Marie-Jo Thiel, « Gustavo Gutiérrez, Heureux, vous les pauvres », Revue des sciences religieuses [En ligne], 91/1 | 2017, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/rsr/3770

Haut de page

Auteur

Marie-Jo Thiel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page