Navigation – Plan du site

AccueilNuméros92/1RecensionsFrançois Georgeon, Le mois le plu...

Recensions

François Georgeon, Le mois le plus long. Ramadan à Istanbul de l'Empire ottoman à la Turquie contemporaine

Épilogue : Le mois de ramadan dans l’Istanbul d’aujourd’hui, miroir d’une société métropolitaine, par J.-F. Pérouse, Paris, CNRS Éditions, 2017
Ataa Denkha
p. 144
Référence(s) :

François Georgeon, Le mois le plus long. Ramadan à Istanbul de l'Empire ottoman à la Turquie contemporaine, épilogue : Le mois de ramadan dans l’Istanbul d’aujourd’hui, miroir d’une société métropolitaine, par J.-F. Pérouse, Paris, CNRS Éditions, 2017, 352 p.

Texte intégral

1Le turcologue F. Georgeon, aborde le thème du mois du ramadan du point de vue de l’histoire culturelle, religieuse, sociale et politique en Turquie. En huit chapitres bien équilibrés, il retrace l’évolution de ce mois de jeûne à Istanbul. Les trois premiers chapitres sont consacrés à la description du ramadan avec toutes ses significations, ses rites religieux et ses dimensions sociales, avec un accent particulier sur la convivialité familiale et l’hospitalité. À partir des chapitres IV et V, il démontre comment ce mois est aussi marqué par les enjeux politiques. Ces derniers font de lui une affaire d’État et, sous le règne d’Abdülhamid, le ramadan devient une affaire personnelle du souverain, évolution par laquelle s’ouvre une phase nouvelle. Puis l’A. explique au chapitre VI que l’âge d’or touche à sa fin avec les derniers ramadans ottomans. Dans les deux derniers chapitres, il analyse comment avec l’époque de la laïcité républicaine les activités du ramadan glissent des espaces publics aux privés et que le mois du ramadan devient un mois comme les autres quoique marqué par un certain rigorisme religieux. De la conclusion de l’ouvrage ressort la distinction entre l’Islam vécu à Istanbul aux époques ottomane et turque. Ces deux entités reflètent deux visions différentes des pratiques religieuses, entre autres celle du ramadan. Et l’épilogue dû à J.-F. Pérouse étend l’étude à la manière de vivre le mois de ramadan dans l’Istanbul d’aujourd’hui avec ses nouveaux lieux et ses nouveaux rituels. C’est un ouvrage riche qui s’adresse à un large public et pas seulement aux passionnés de l’histoire de la Turquie. Grâce à la qualité et la complémentarité des époques parcourues, le lecteur aura une vision plus claire des pratiques de ce mois de ramadan qualifié par l’A. de « sultan des mois » (p. 25).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ataa Denkha, « François Georgeon, Le mois le plus long. Ramadan à Istanbul de l'Empire ottoman à la Turquie contemporaine »Revue des sciences religieuses, 92/1 | 2018, 144.

Référence électronique

Ataa Denkha, « François Georgeon, Le mois le plus long. Ramadan à Istanbul de l'Empire ottoman à la Turquie contemporaine »Revue des sciences religieuses [En ligne], 92/1 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 18 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/rsr/4598 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rsr.4598

Haut de page

Auteur

Ataa Denkha

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page
  • Logo Université de Strasbourg
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search