Navigation – Plan du site
Recensions

Isabelle Jonveaux, Moines, corps et âmes

Une sociologie de l’ascèse monastique contemporaine, Paris, Cerf, 2018
Anne Bamberg
p. 433-434
Référence(s) :

Isabelle Jonveaux, Moines, corps et âmes Une sociologie de l’ascèse monastique contemporaine, Paris, Cerf, 2018, 296 p.

Texte intégral

1Voici un ouvrage qui met parfaitement en lumière les changements de paradigmes contemporains concernant l’ascèse dans les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique. L’A. complète ses recherches — dont témoigne une vaste bibliographie — par de nombreuses visites et rencontres surtout en France et en Autriche, deux pays d’Europe où la vie monastique, surtout masculine, est marquée par d’importantes différences. Relevons que dans l’espace germanophone les moines bénédictins et cisterciens mènent une vie apostolique, gérant paroisses ou écoles. Cependant en ce qui concerne l’ascèse et surtout son individualisation et sa « dématérialisation » (p. 95), ils ne se distinguent pas vraiment des moines français et si peu des membres de sociétés de vie apostolique. L’A. mentionne aussi une enquête au Togo, où la différence est plus marquée, notamment en ce qui regarde les questions alimentaires et la manière de vivre la pauvreté. La réalité concrète de l’ascèse est donc aussi fonction du milieu social : « Si le confort de la société augmente, l’ascèse évolue dans le même sens, tout en demeurant un échelon en-dessous de celui de la société » (p. 117).

2Les six chapitres traitent des grands thèmes de l’ascèse corporelle tels le jeûne, les veilles, le silence, la pénitence… et de leurs mutations. On y trouve de très intéressantes pages sur le rapport au corps et la recherche de bien-être : l’épanouissement personnel et la « revendication du bonheur monastique » (p. 150 ss.), « la reconnaissance des désirs naturels » (p. 193 ss.), le sport, facteur de santé, même considéré comme « quatrième dimension de l’ascèse » (p. 209)… Il apparaît que la rhétorique du plaisir — « cosmétique et gourmandise » (p. 226 ss.) ou séjours cure wellness (p. 236 ss.) — n’est pas réservée au marketing monastique. Dans ce contexte on peut regretter que l’A. n’ait pas fait mention du beau cahier édité par R. Walter, Gesundheit aus Klöstern, Freiburg, Herder, 2013 (voir notre recension dans la Revue des sciences religieuses 88, 2014, p. 138-139).

3Ce livre, de lecture agréable, analyse la situation et rapporte des témoignages qui devraient stimuler la réflexion dans les milieux religieux et monastiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne Bamberg, « Isabelle Jonveaux, Moines, corps et âmes », Revue des sciences religieuses, 92/3 | 2018, 433-434.

Référence électronique

Anne Bamberg, « Isabelle Jonveaux, Moines, corps et âmes », Revue des sciences religieuses [En ligne], 92/3 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/rsr/5218

Haut de page

Auteur

Anne Bamberg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page