Navigation – Plan du site

AccueilNuméros93/1-2RecensionsÉlie Ayroulet – Aline Canellis (é...

Recensions

Élie Ayroulet – Aline Canellis (éd.), L’exégèse de saint Jérôme

(Antiquité ; Centre Jean Palerne. Mémoires 42), Saint-Étienne, Publications de l’Université, 2018, 381 p.
Guillermo J. Cano Gómez
p. 189-190
Référence(s) :

Élie Ayroulet – Aline Canellis (éd.), L’exégèse de saint Jérôme (Antiquité ; Centre Jean Palerne. Mémoires 42), Saint-Étienne, Publications de l’Université, 2018, 381 p.

Texte intégral

1Ce volume réunit les travaux des spécialistes réunis à Lyon les 15 et 16 octobre 2015 dans le cadre d’un colloque international organisé par l’université Jean Monnet de Saint-Étienne et l’université catholique de Lyon. La richesse et l’enjeu de ce type d’œuvres polyphoniques consiste à trouver un équilibre entre la multiplicité des différents points de vue, intérêts, etc. et l’unité autour d’un même sujet. Il faut reconnaître en l’occurrence le mérite des éditeurs, qui ont su articuler les différentes contributions en les répartissant en quatre sections.

2La première envisage la réception du texte biblique et les aspects théoriques de l’herméneutique de Jérôme, avec des contributions de G. Dorival, de L. Mellerin, d’E. Bona et d’I. Bodrožić. La deuxième examine son herméneutique dans le cas concret de l’exégèse des Psaumes, choix très judicieux pour montrer le développement d’un certain type d’interprétation de la Bible (G. Bady, E. Orlandi, A. Canellis, A. Capone). La troisième partie étend l’étude de l’herméneutique de Jérôme à d’autres livres de la Bible (J.-M. Auwers) et à ses œuvres qui ne sont pas strictement exégétiques (M. Mülke, D. Viellard, J.-L. Gourdain, R. Courtray). Enfin, la dernière partie concerne le rapport entre l’exégèse de Jérôme et sa pensée (R. Franchi, B. Clausi, G. Malavasi, B. Jeanjean, P. Mattei, E. Ayroulet).

3L’étude de ce rapport semble toujours très justifiée dans une recherche consacrée à l’exégèse, mais s’agissant d’un Père du ive siècle — un siècle particulièrement riche en polémiques — et notamment de Jérôme — un auteur qui s’y est entièrement engagé —, il semble plus pertinent encore de souligner la connexion entre exégèse et pensée. La pensée est à la fois cause efficiente et cause finale de toute exégèse : cause efficiente, car une interprétation résulte d’une pensée qui la précède, mais aussi cause finale, dans la mesure où l’exégète soutient un argument face à ses adversaires en s’appuyant sur l’autorité d’un texte reconnu par les deux parties. Le livre qui fait l’objet de cette recension se centre surtout sur le débat de l’Hebraica veritas et sur la controverse avec les Pélagiens.

4Enfin, concernant l’exégèse, il reste un aspect qu’il ne faut jamais négliger : au sein des relations entre maître et disciple, le texte transmis est toujours lié à une interprétation précise. On voit ainsi des exégèses qui passent d’un auteur à l’autre, en formant une sorte de chaîne interprétative dont Jérôme devient un chaînon particulièrement important : dans la continuité de ses prédécesseurs, il reprend des informations des traditions grecques, latines et hébraïques, traditions chrétiennes, païennes et juives, pour incarner, vis-à-vis de ses successeurs et notamment ceux du monde occidental, l’autorité du grand traducteur de la Bible en latin. Ces deux aspects sont aussi présents dans l’œuvre dont nous faisons ici le compte-rendu : on peut y trouver des contributions centrées spécifiquement sur les sources — parmi lesquelles il faut forcément nommer Origène —, mais la plupart des articles se font aussi l’écho du rapport de Jérôme avec ses prédécesseurs et ses successeurs.

5Au final, ce volume représente une étude qui aborde l’exégèse de Jérôme de points de vue différents, mais tous très pertinents. Il en résulte une œuvre riche de par son contenu et harmonieuse de par sa composition.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillermo J. Cano Gómez, « Élie Ayroulet – Aline Canellis (éd.), L’exégèse de saint Jérôme »Revue des sciences religieuses, 93/1-2 | 2019, 189-190.

Référence électronique

Guillermo J. Cano Gómez, « Élie Ayroulet – Aline Canellis (éd.), L’exégèse de saint Jérôme »Revue des sciences religieuses [En ligne], 93/1-2 | 2019, mis en ligne le 06 juin 2019, consulté le 21 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/rsr/6406 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rsr.6406

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page
  • Logo Université de Strasbourg
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search