Navigazione – Piano del sito

HomeNuméros94/1RecensionsJoseph Lê Minh Thông, Qui est « l...

Recensions

Joseph Lê Minh Thông, Qui est « le disciple que Jésus aimait » ?

Préf. de L. Devillers (Lire la Bible 195), Paris, Cerf, 2019, 160 p.
Jacques Ahiwa
p. 92-93
Riferimento/i:

Joseph Lê Minh Thông, Qui est « le disciple que Jésus aimait » ?, préf. de L. Devillers (Lire la Bible 195), Paris, Cerf, 2019, 160 p.

Testo integrale

1La figure du disciple bien-aimé n’a pas encore livré tous ses secrets. L’A. revisite de façon remarquable l’insoluble question de son identité dans un style accessible à un large public. L’ouvrage s’ouvre par une pertinente préface de Luc Devillers, professeur à l’université de Fribourg (Suisse), dans laquelle il relève l’intérêt et l’actualité de la question dans l’espace francophone et discute certains points de la thèse de l’A., qu’il ne partage pas entièrement. Le livre se compose de cinq chapitres méthodiquement organisés et se termine par une riche bibliographie rassemblant les travaux relatifs au thème étudié.

2Dès l’abord, l’A. fait une observation importante sur l’expression « disciple bien-aimé », communément employée. Trop général et vague, ce qualificatif atrophie la signification réelle de l’expression johannique du « disciple que Jésus aimait », qui, quant à elle, met bien en exergue Jésus en tant que sujet de l’amour, et le disciple en tant qu’objet de cet amour.

3L’A. ouvre ensuite sa recherche par la question de l’auteur du quatrième évangile. Il analyse la suscription, « évangile selon Jean », dans les différents documents du iie au ive siècle. La difficulté se trouve dans l’identification de ce Jean : l’apôtre ou le presbytre (chap. i) ? L’A. analyse les figures de Jean l’apôtre, le fils de Zébédée, du disciple que Jésus aimait et des disciples anonymes du quatrième évangile. Il en ressort que ces personnages sont tous différents (chap. ii). L’essai d’identification du disciple que Jésus aimait devient alors une tâche incertaine, car toutes les tentatives de nommer ce personnage restent hypothétiques et insatisfaisantes (chap. iii). L’enquête ne s’arrête pas pour autant, elle se poursuit sur la base du texte johannique par l’analyse des occurrences qui mentionnent « le disciple que Jésus aimait ». Les caractéristiques de cette figure, son témoignage, sa présence aux dernières heures de la vie terrestre de Jésus et la controverse sur sa mort sont ainsi passés en revue (chap. iv). Le dernier chapitre s’intéresse au processus de rédaction du quatrième évangile, que l’A. répartit en trois étapes conduites successivement, d’abord par « le disciple que Jésus aimait », chef de file et fondateur de l’école johannique, ensuite par « l’évangéliste », auteur de la première conclusion (20, 30-31) et enfin par « le rédacteur » de l’évangile, qui a composé le chapitre 21.

4Par cette remarquable étude, l’A. offre au monde francophone un bel état de la question sur l’énigme de la figure du « disciple que Jésus aimait », dont il recommande finalement le respect de l’anonymat, certainement voulu par le rédacteur de l’évangile au service de son projet littéraire. Espérons que cette nouvelle étude, avec les questions qu’elle soulève, provoquera d’autres relectures de cette figure toujours insaisissable.

Inizio pagina

Per citare questo articolo

Riferimento cartaceo

Jacques Ahiwa, «Joseph Lê Minh Thông, Qui est « le disciple que Jésus aimait » ?»Revue des sciences religieuses, 94/1 | 2020, 92-93.

Riferimento elettronico

Jacques Ahiwa, «Joseph Lê Minh Thông, Qui est « le disciple que Jésus aimait » ?»Revue des sciences religieuses [Online], 94/1 | 2020, Messo online il 15 janvier 2020, consultato il 13 mai 2021. URL: http://journals.openedition.org/rsr/7879; DOI: https://doi.org/10.4000/rsr.7879

Inizio pagina

Autore

Jacques Ahiwa

Articoli dello stesso autore

Inizio pagina

Diritti d'autore

© RSR

Inizio pagina
  • Logo Université de Strasbourg
  • OpenEdition Journals
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search