Navigation – Plan du site

AccueilNuméros88/3RecensionsStéphanie Anthonioz, Le prophétis...

Recensions

Stéphanie Anthonioz, Le prophétisme biblique. De l’idéal à la réalité

Paris, Cerf, coll. « Lectio Divina, 261 », 2013, 267 p.
Bertrand Pinçon
p. 406-407
Référence(s) :

Stéphanie Anthonioz, Le prophétisme biblique. De l’idéal à la réalité, Paris, Cerf, coll. « Lectio Divina, 261 », 2013, 267 p.

Texte intégral

1Cette monographie brosse une analyse à la fois approfondie et synthétique du prophétisme de la Bible en partant de quelques questions fondamentales qui traverseront tout le livre : quel est le propre du prophète de Bible ? Non seulement par rapport aux prophéties du Proche-Orient Ancien mais également par rapport au don de la Tora au Sinaï ? Autrement dit comment, dans la Bible hébraïque, s’est constitué, à côté du Pentateuque, un corpus prophétique, appelé par l’auteure : la Bibliothèque des neviim ?

2À partir de références intertextuelles, S. Anthonioz montre comment les prophètes de la Bible ont pour eux de transmettre des paroles du Seigneur qui, loin d’être le fruit d’une série d’incantations ou d’actes divinatoires, se constituent en Écritures interprétatives, c’est-à-dire en littérature. Ce « décollement » biblique ainsi observé s’est effectué, autour de l’exil à Babylone, grâce à une prise en compte progressive du rappel de la Tora comme constitutive de la Révélation divine pour tout Israël, aussi bien sur sa terre qu’en dehors. Comme le souligne l’A. avec justesse (p. 227) : le livre prophétique (livre scellé d’Isaïe, rouleau lacéré chez Jérémie puis réécrit par son scribe Baruch, rouleau avalé par Ezéchiel) n’est-il pas une relecture actualisante de l’invention du Livre de la Loi au temps de Josias dans le Temple de Jérusalem (2 R 22) ?

3Bien qu’il forme un corpus aisément identifiable, le prophétisme n’est pas un phénomène uniforme. Il est pluriel à la fois dans le style, dans le temps et dans l’espace. C’est ce que montre l’A. avec force exemples dans la présentation de chacun des livres prophétiques.

4À partir d’une étude diachronique (notamment de critique rédactionnelle) et d’une approche synchronique, l’A. fait le point sur la complexité éditoriale des écrits des prophètes antérieurs (ceux des livres dits historiques de Samuel et Rois), de chacun des trois grands prophètes postérieurs (Isaïe, Jérémie et Ézéchiel) et des Douze petits prophètes.

5Au bout du compte, cette traversée dans le corpus des neviim pose avec acuité la question du rapport à la royauté dont le prophétisme prend le relais en temps de crise (destruction du Temple, déportation, fin de la monarchie) pour en renforcer de son autorité divine la Révélation du Sinaï dans l’histoire singulière d’Israël : de l’idéal à la réalité. « Et force est de constater qu’il n’existe que pour réaffirmer le fondement de la loi et renvoyer à la Tora de Moïse. En ce sens, la bibliothèque des Neviim commente la Tora et ne déploie pas tant son fondement mythique (c’est le rôle de l’Exode) que sa validité « historique » (p. 109-110 et 230-231).

6Mais, qu’en est-il du rapport à la sagesse ? Cette monographie n’en dit mot. On peut le regretter même si référence est faite, ici ou là, au livre de Ben Sira. Pourtant, la sagesse n’est-elle une figure royale par excellence ? Et la sagesse personnifiée qui prend la parole n’a-t-elle pas des accents éminemment prophétiques ?

7Nonobstant, le prophétisme biblique a bien pour lui cette capacité d’actualisation de la Révélation à l’histoire contextuelle d’Israël sur sa terre comme au dehors : en affirmant l’universalité de la foi tout en confessant l’unicité d’un Dieu, créateur et sauveur. Yhwh, Dieu de l’alliance, est tout autant celui de l’Histoire particulière d’un peuple que celui qui préside à la création du monde d’un bout à l’autre de la terre. C’est tout à l’honneur de l’A. de l’avoir montré dans son travail de recherche.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bertrand Pinçon, « Stéphanie Anthonioz, Le prophétisme biblique. De l’idéal à la réalité »Revue des sciences religieuses, 88/3 | 2014, 406-407.

Référence électronique

Bertrand Pinçon, « Stéphanie Anthonioz, Le prophétisme biblique. De l’idéal à la réalité »Revue des sciences religieuses [En ligne], 88/3 | 2014, mis en ligne le 15 mars 2020, consulté le 14 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/rsr/8427 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rsr.8427

Haut de page

Auteur

Bertrand Pinçon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page
  • Logo Université de Strasbourg
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search