Navigation – Plan du site

AccueilNuméros88/3RecensionsCyprien de Carthage, Ceux qui son...

Recensions

Cyprien de Carthage, Ceux qui sont tombés (De Lapsis)

Texte critique du CCL3, Introduction et traduction de Graeme Clarke et Michel Poirier, Paris, Cerf, coll. « Sources chrétiennes, 547 », 2013, 262 p.
Hugues Agbenuti
p. 410-411
Référence(s) :

Cyprien de Carthage, Ceux qui sont tombés (De Lapsis), Texte critique du CCL3, Introduction et traduction de Graeme Clarke et Michel Poirier, Paris, Cerf, coll. « Sources chrétiennes, 547 », 2013, 262 p.

Texte intégral

1Après la publication en 2006 du traité sur L’unité de l’Église de Cyprien de Carthage (n° 500 de la collection), celle de son De lapsis est à saluer. En introduction, l’analyse critique et littéraire de G. Clarke et M. Poirier offre au lecteur une présentation éclairante sur l’occasion et les conditions de transmission de cet écrit. Le rappel des traits du christianisme africain à ses commencements fait aussi mieux saisir les réflexions et prises de position de Cyprien. Les notes complémentaires en fin de volume reviennent sur quelques idées théologiques présentes dans ce libellus : la signification de la vengeance divine, le baiser rituel chrétien, l’ordre des vierges, le pouvoir des martyrs, le régime de la pénitence et les œuvres de charité.

2Révélateur du talent littéraire et rhétorique de l’auteur, le texte s’adresse à l’Assemblée des évêques d’Afrique qui tente de résoudre le difficile problème de la réintégration des apostats. Cyprien commence par une immense action de grâce à Dieu pour la fin de la persécution et la paix retrouvée par l’Église. Il ne cache pas son inquiétude d’un éventuel retournement de situation. Voilà pourquoi il pointe du doigt les causes de cette épreuve qui sont selon lui les péchés des hommes, la dégradation de la vie privée et des liens sociaux. L’Église entière a été meurtrie et humiliée. Toutefois le courage des confesseurs, des vierges et des martyrs constitue pour l’Église des couronnes de gloire dans cette lutte contre « l’Ennemi ».

3Au nombre des apostats, Cyprien veut qu’on distingue ceux qui sont tombés par légèreté, entrainant même leurs enfants, de ceux qui ont procédé par ruse en obtenant des certificats fictifs, tous par peur de la torture ou de perdre leur bien. Pour lui, ceux qui se sont exilés eux-mêmes n’ont pas démérité puisqu’ils ont préféré perdre leur bien plutôt que de renier leur foi. Il demande aussi que soit examiné avec indulgence le cas de ceux qui se sont fait délivrer un certificat de sacrifice sans avoir réellement sacrifié. Il n’exclut pas ceux qui ont fait le projet de sacrifier sans y avoir succombé ni ceux qui ont sacrifié sans avoir été vus. Apparaissent ainsi au fil des pages la complexité des situations, la difficulté durable liée à cette question des lapsi, surtout dans les communautés chrétiennes d’Afrique.

4Mais l’apostasie n’est pas l’unique malheur qui a frappé l’Église de Carthage : Cyprien dénonce l’imposture de ceux qui sans s’être réellement repentis ont été réadmis à la communion eucharistique sans discernement. En dehors de l’évêque, un martyr ou un confesseur, quelles que soient ses vertus, n’est pas habilité à réintroduire qui que ce soit dans la communion ecclésiale.

5Pour finir, Cyprien exhorte à une authentique repentance par la confession, la pénitence, la prière, le jeûne et l’aumône. Pour lui, « celui qui aura ainsi donné satisfaction à Dieu, qui par sa pénitence pour son acte et sa honte de sa faute aura gagné plus de vertu et de foi à cause du chagrin de sa chute, celui-là sera exaucé et assisté par le Seigneur, rendra la joie à l’Église qu’il avait attristée naguère, et ne méritera plus seulement que Dieu lui pardonne, mais aussi qu’il le couronne ». Au milieu du iiie siècle à Carthage, De Lapsis est un véritable appel à la conversion dans la sincérité du cœur dans une Église meurtrie, et à la recherche de son unité interne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hugues Agbenuti, « Cyprien de Carthage, Ceux qui sont tombés (De Lapsis) »Revue des sciences religieuses, 88/3 | 2014, 410-411.

Référence électronique

Hugues Agbenuti, « Cyprien de Carthage, Ceux qui sont tombés (De Lapsis) »Revue des sciences religieuses [En ligne], 88/3 | 2014, mis en ligne le 15 mars 2020, consulté le 09 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/rsr/8471 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rsr.8471

Haut de page

Auteur

Hugues Agbenuti

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page
  • Logo Université de Strasbourg
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search