Navigation – Plan du site

AccueilNuméros88/3RecensionsEusèbe de Césarée, Vie de Constantin

Recensions

Eusèbe de Césarée, Vie de Constantin

Texte critique de F. Winkelmann (GCS). Introduction et notes de L. Pietri, traduction de M.-J. Rondeau, Paris, Cerf, coll. « Sources chrétiennes » n° 559, 2013, 568 p.
Françoise Vinel
p. 411-412
Référence(s) :

Eusèbe de Césarée, Vie de Constantin. Texte critique de F. Winkelmann (GCS). Introduction et notes de L. Pietri, traduction de M.-J. Rondeau, Paris, Cerf, coll. « Sources chrétiennes » n° 559, 2013, 568 p.

Texte intégral

1Année de commémoration, dix-sept siècles après, de la conversion de Constantin, 2013 a été l’occasion de multiples colloques et publications – parmi lesquelles une place non négligeable est à accorder à la traduction française de la Vie de Constantin (VC), la première depuis celle de L. Cousin en 1675, mais précédée de traductions récentes en plusieurs langues. Le texte grec édité par Winkelmann en 1989 (21991) est repris, avec seulement neuf modifications. La collaboration de L. Pietri et M.-J. Rondeau est riche : l’état de la question sur l’auteur, les sources de l’œuvre et sa nature rassemblent les données les plus récentes ; le relevé des multiples documents qui y sont insérés montrent le travail de l’historien qu’est Eusèbe, tandis que le chapitre V de l’introduction (« Certitudes, silences et ambiguïtés », p. 67-102) amène L. Pietri à infirmer nettement, à la suite de Ch. Pietri et P. Maraval, l’accusation portée par Jérôme sur le ralliement de Constantin à l’arianisme. Les rapprochements suggérés avec les discours et lettres de Constantin lui-même (publiés par P. Maraval en 2010) et bien sûr avec les autres œuvres d’Eusèbe, panégyriques de Constantin (dont le Discours à l’assemblée des saints, placé par Eusèbe en annexe de la VC) et Histoire ecclésiastique mettent en perspective et en question différentes facettes du personnage et de son rôle ou de l’image qu’Eusèbe en donne. En fin de volume une chronologie mais plus encore un index prosopographique et un index géographique font aussi de ce volume un instrument de travail pour l’historien de l’Antiquité tardive.

2Peu de sous-titres sont insérés dans la traduction, guidant la lecture sans rompre la continuité du texte, ce qui est appréciable. Surtout, la traduction de M.-J. Rondeau, élégante et précise à la fois, constitue sans aucun doute le meilleur hommage à celui dont le règne, sujet à des interprétations diverses sinon contradictoires, a été si décisif pour l’histoire du christianisme.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Vinel, « Eusèbe de Césarée, Vie de Constantin »Revue des sciences religieuses, 88/3 | 2014, 411-412.

Référence électronique

Françoise Vinel, « Eusèbe de Césarée, Vie de Constantin »Revue des sciences religieuses [En ligne], 88/3 | 2014, mis en ligne le 15 mars 2020, consulté le 06 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/rsr/8479 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rsr.8479

Haut de page

Auteur

Françoise Vinel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page
  • Logo Université de Strasbourg
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search