Navigation – Plan du site

AccueilNuméros88/4RecensionsParoles de Noël

Recensions

Paroles de Noël

Textes édités, traduits et présentés par Jean-Marc Tétaz, Genève, Labor et Fides, 2013, 264 p.
René Heyer
p. 549-550
Référence(s) :

Paroles de Noël, textes édités, traduits et présentés par Jean-Marc Tétaz, Genève, Labor et Fides, 2013, 264 p.

Texte intégral

1C’est peut-être une idée d’éditeur d’introduire dans la fête la plus incontestable d’aujourd’hui : Noël, d’autres « paroles », les voix et les accents, germaniques ou francophones, de prédicateurs protestants. Le rassemblement de textes que procure Jean-Marc Tétaz n’a en tout cas rien de doucereux ni de bêtifiant. Ce sont les grands porte-parole de la pensée protestante à qui nous avons à faire : Luther, Calvin, Jean Daillé (le fameux pasteur du Temple de Paris à Charenton au 17e siècle), Jean-Élie Bertrand (moins connu, il était pasteur à Neuchâtel au 18e siècle), Schleiermacher, Barth, Bultmann, Ebeling, Jüngel.

2On le devine à l’énoncé de ces noms, le florilège de sermons de Noël proposé concentre plusieurs enjeux : le premier est de faire connaître par un parcours historique la théologie protestante aussi bien luthérienne que réformée ; le deuxième est d’illustrer l’importance centrale de la prédication en milieu protestant, y compris pour les théologiens de profession ; le troisième enfin concerne le thème lui-même. Noël n’est pas Noël, s’exclame Jean Daillé, Noël n’a pas à revêtir cette « pompe presque mondaine » qu’il reproche à la communion de Rome d’entretenir. Il faut, dit le pasteur de Neuchâtel, revenir à la simplicité et, suivant la règle calvinienne, supprimer les jours fériés autres que le dimanche (p. 60 et 94). Noël n’est pas une fête, insiste Karl Barth, c’est un fait, un fait sur lequel nous avons à ouvrir les yeux. Et Bultmann : Noël est un événement qui, comme commencement, est toujours un commencement, non pas un commencement qui était une fois un commencement. « Lorsque nous disons qu’il est “toujours commencement”, nous voulons dire : cet événement requiert toujours notre décision. Nous avons à choisir s’il doit être pour nous le commencement » (p. 216).

3Ces quelques notations le font pressentir, le volume est riche d’affirmations puissantes qui interrogent l’auditeur-lecteur, même s’il n’est pas de confession protestante. Les notices d’introduction de Jean-Marc Tétaz, scrupuleuses et complètes, ne font pas du livre un manuel, elles libèrent au contraire la force de conviction de paroles entendues à Noël.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

René Heyer, « Paroles de Noël  »Revue des sciences religieuses, 88/4 | 2014, 549-550.

Référence électronique

René Heyer, « Paroles de Noël  »Revue des sciences religieuses [En ligne], 88/4 | 2014, mis en ligne le 15 mars 2020, consulté le 06 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/rsr/8944 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rsr.8944

Haut de page

Auteur

René Heyer

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page
  • Logo Université de Strasbourg
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search