Navigazione – Piano del sito

HomeNuméros94/2-4Les traités d’Ambroise de Milan. ...Liminaire

Les traités d’Ambroise de Milan. Quaestiones disputatae

Liminaire

Les traités d’Ambroise de Milan : quaestiones disputatae
Michele Cutino
p. 123-124

Testo integrale

1L’UR 4377 de Théologie catholique et Sciences religieuses a organisé à Strasbourg les 15 et 16 novembre 2018 deux journées d’étude sur « Les traités d’Ambroise de Milan : quaestiones disputatae ». Ces journées, reprenant la perspective d’une autre journée strasbourgeoise qui avait fait le point en 2013 sur la question des dossiers compris dans la correspondance de l’évêque milanais, visait à prendre en considération des questions ouvertes concernant ses traités. En effet, depuis les actes du colloque international de Milan en 1997, à l’occasion de l’anniversaire de la mort de l’évêque, et en dépit d’un projet de grande envergure visant à rééditer ses œuvres dans la collection « Sources Chrétiennes », ces dernières décennies n’ont vu naître que quelques nouvelles éditions commentées de ses traités, dont la nécessité se fait de plus en plus sentir les deux dernières en date étant l’édition du De Iacob par G. Nauroy en 2010 (SC 534), et du De fuga saeculi par C. Gerzaguet en 2015 (SC 576). Par ailleurs, les études récemment conduites sur la production d’Ambroise ont réinterrogé des questions qui ont toujours accompagné le débat critique sur cet auteur : la reconstruction du parcours littéraire suivi par l’évêque milanais, l’identification éventuelle de phases de production, la distinction entre moment homilétique originaire, composition écrite et révision de ses œuvres, l’établissement d’une possible chronologie relative qui seule puisse véritablement rendre compte de ce parcours. À titre d’exemple, l’intérêt renouvelé pour la publication ou non par Ambroise de la série de patriarchis et la présence ou non de cette initiative dans notre tradition manuscrite n’échappe à personne, et il en va de même pour la tendance qu’ont les critiques à placer dans les dernières années de la vie d’Ambroise, entre 395 et 397, la « publication » de la plupart de ses œuvres, en entendant souvent ce mot dans le sens plus large d’une révision profonde, voire d’une réécriture des matériels auparavant divulgués par l’évêque.

2Il nous a donc semblé utile et nécessaire de favoriser un moment de réflexion sur certaines de ces quaestiones disputatae. Les interventions contenues dans ces actes s’attachent à des thèmes centraux de la production ambrosienne qui, sans aucun doute, pourront fournir des pistes fécondes même à ceux qui sont engagés dans l’activité éditoriale déjà évoquée.

Inizio pagina

Per citare questo articolo

Riferimento cartaceo

Michele Cutino, «Liminaire»Revue des sciences religieuses, 94/2-4 | 2020, 123-124.

Riferimento elettronico

Michele Cutino, «Liminaire»Revue des sciences religieuses [Online], 94/2-4 | 2020, Messo online il 31 décembre 2020, consultato il 23 juin 2021. URL: http://journals.openedition.org/rsr/9070; DOI: https://doi.org/10.4000/rsr.9070

Inizio pagina

Autore

Michele Cutino

UR 4377 – Faculté
de théologie catholique
Université de Strasbourg

Articoli dello stesso autore

Inizio pagina

Diritti d'autore

© RSR

Inizio pagina
  • Logo Université de Strasbourg
  • OpenEdition Journals
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search