Skip to navigation – Site map

HomeNuméros94/2-4RecensionsSantopaolo, Luigi, Sogno, segno e...

Recensions

Santopaolo, Luigi, Sogno, segno e storia. Genesi e fenomenologia dell’immaginario in Dn 2-6

(Analecta Biblica 223), Roma, G&BPress, 2019, 172 p.
Antonella Bellantuono
p. 395-397
Bibliographical reference

Santopaolo, Luigi, Sogno, segno e storia. Genesi e fenomenologia dell’immaginario in Dn 2-6 (Analecta Biblica 223), Roma, G&BPress, 2019, 172 p.

Full text

1Ce livre est la version révisée d’une thèse que L. Santopaolo a soutenue en 2018 à l’Institut Biblique Pontifical de Rome, sous la direction du professeur Agustinus Gianto. L’A., qui enseigne à la Faculté de théologie de l’Italie méridionale (Naples), se propose d’examiner les images contenues dans la section araméenne du livre de Daniel (chap. 2 – 6) avec un double but, à savoir de déterminer, d’une part, si la suite des images présente une cohérence narrative et, d’autre part, de donner une nouvelle définition du genre littéraire du « livret araméen ». En particulier, l’analyse se concentre sur cinq images : la roche acheiropoïète (2, 34.45), le fils des dieux (3, 25), la souche enchaînée (4, 12-20), la lampe et l’inscription (5, 5.24-28), le messager qui ferme la mâchoire aux lions (6, 23). L’A. considère ces figures comme des imagines pendentes, c’est-à-dire des images dont le sens n’est pas immédiatement clair, d’où le besoin d’une étude comparative des parallèles bibliques et extrabibliques. C’est pourquoi il compare ces passages avec des textes du Proche-Orient ancien, la littérature grecque, les papyrus et les monnaies de la période hellénistique, parvenant à des conclusions nouvelles et intéressantes.

2Le livre est composé de six chapitres marqués par une solide rigueur méthodologique. Le premier chapitre résume la situation textuelle complexe de Daniel 1-6 et présente en détail l’histoire de la recherche en référence aux récits de la cour, éléments sur lesquels l’A. reviendra dans la dernière partie du livre. Cependant, le cœur de l’ouvrage est l’analyse linguistique, historique et littéraire des images mentionnées auparavant. La recherche est conduite non seulement sur le texte en araméen mais aussi sur les témoins grecs du livre de Daniel, c’est-à-dire le texte attribué habituellement à Théodotion et celui transmis par le codex 88 et le papyrus 967, le « Old Greek ». Faute de pouvoir résumer ici toutes les nombreuses conclusions tirées par l’A., nous nous contenterons d’en présenter les plus importantes.

3La première enquête concerne la roche acheiropoïète qui s’est détachée de la montagne et qui détruit la statue de Nabuchodonosor. Parmi les textes qui ont pu être source d’inspiration pour ce passage L. Santopaolo identifie les Chroniques de Nabonide et l’Épopée de Gilgamesh. En outre l’A. se concentre sur un détail qui n’a été pas pris en compte par la recherche, à savoir le fait que la roche se détache de la montagne sans aucune intervention humaine et que c’est seulement une portion de la montagne qui tombe sur l’idole. Son interprétation de la montagne comme allégorie du Temple et de la partie détachée comme des groupes séparatistes de l’administration de celui-ci est bien justifiée et novatrice. Dans le troisième chapitre, l’image du « fils des dieux » (Dn 3, 25) est traitée en parallèle avec celle du messager qui a fermé la gueule aux lions en Dn 6, 23. L’A. estime que les deux figures ont une valeur sapientielle. En fait l’expression « fils de Dieu » est également attestée en Si 4, 10 et Sg 2, 38, et elle symbolise l’homme qui, au temps de la persécution, ne recule pas devant la tribulation, alors que la formule « fermer la gueule aux lions » est attestée dans le poème midrashique babylonien Ludlul bēl nēmeqi.

4Les deux derniers chapitres sont les plus intéressants de tout l’ouvrage. Selon l’A., dans les deux images — la souche enchaînée et la lampe et l’inscription — se cache une critique des pratiques divinatoires non juives, l’onirocritique et la lychnomancie. Particulièrement intéressante est la comparaison entre les chaînes de la souche de Dn 4, 12-20, et celles du Prométhée enchaîné d’Eschyle. Dans les deux cas, les chaînes ont une valeur éducative dans la mesure où elles représentent le temps de détention à travers lequel l’homme peut comprendre ses erreurs : Nabuchodonosor a détruit le Temple et Dieu l’enchaîne avant qu’il ne commette des erreurs encore plus graves. L’image est aussi un expédient narratif pour souligner la faiblesse du souverain par rapport à Dieu et pour montrer que ce qui s’est passé à Babylone pouvait aussi arriver à Antiochus IV. Enfin, l’épisode de la lampe de Dn 5, 5.24-28 est comparée aux pratiques lychnomantiques attestées dans les Papyri Graecae Magicae et aux cultes pyrolâtres persans attestés dans les reliefs numismatiques.

5En conclusion, dans son livre, L. Santopaolo décrit un imaginaire préapocalyptique bien défini. Il prouve que les événements narrés dans Dn 2 – 6 ne sauraient être considérés comme des récits de la cour sans cohésion interne, mais représentent plutôt une forme prototypique du roman picaresque. L’A. démontre une solide connaissance aussi bien du monde grec classique et hellénistique que du Proche-Orient ancien. Ces deux univers culturels sont analysés en parallèle comme les deux visages de l’ère de transition dans laquelle le livre de Daniel est né. La lecture est fluide et fournit de nombreuses pistes de réflexion. À n’en pas douter, cet ouvrage peut être considéré comme une contribution précieuse aux études sur le livre de Daniel.

Top of page

References

Bibliographical reference

Antonella Bellantuono, Santopaolo, Luigi, Sogno, segno e storia. Genesi e fenomenologia dell’immaginario in Dn 2-6Revue des sciences religieuses, 94/2-4 | 2020, 395-397.

Electronic reference

Antonella Bellantuono, Santopaolo, Luigi, Sogno, segno e storia. Genesi e fenomenologia dell’immaginario in Dn 2-6Revue des sciences religieuses [Online], 94/2-4 | 2020, Online since 31 December 2020, connection on 18 June 2021. URL: http://journals.openedition.org/rsr/9678; DOI: https://doi.org/10.4000/rsr.9678

Top of page

Copyright

© RSR

Top of page
  • Logo Université de Strasbourg
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search