Navigation – Plan du site

AccueilNumérosVol 55 - n° 4Comptes rendusDictionnaire du travail, A. Bevor...

Comptes rendus

Dictionnaire du travail, A. Bevort, A. Jobert, M. Lallement, A. Mias (Eds)

Anni Borzeix
p. 534-535
Référence(s) :

Antoine Bevort, Annette Jobert, Michel Lallement et Arnaud Mias (dir.), Dictionnaire du travail, Presses universitaires de France, Paris, 2012, 880 p.

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Le travail dans tous ses états — définitions, états des lieux, analyses, résultats d’enquête, enjeux, controverses, incertitudes, questions… sans oublier les schémas d’analyse théorique, les paradigmes et les illustrations empiriques —, le tout en 140 items, autant d’auteurs, issus de 7 disciplines, et deux index. Une gageure et un bel exploit accompli par une petite équipe éditoriale de 4 sociologues appartenant seulement à deux laboratoires : Institutions et dynamiques historiques de l’économie (IDHE) et le Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (LISE). Mais cette fiche signalétique minimaliste suffit-elle pour identifier les choix (quelles entrées ?), les principes à l’origine de la construction de ce dictionnaire de 880 pages, ou le type de dictionnaire fabriqué ? Encyclopédique ? Non. Critique ? Non plus. Sociologique ? Pas vraiment. Et si les 6 familles d’items énoncées dans l’avant propos — le travail pratiqué et vécu, les catégories professionnelles, les mondes sociaux, les statuts et institutions, les auteurs et paradigmes, les événements — constituent une première indication, l’orientation générale de l’ouvrage, son projet intellectuel et son ambition restent à découvrir par le lecteur. Car il y en a plusieurs, que l’on devine en pointillé dans l’avant-propos. La première ambition est de « satisfaire la curiosité du plus grand nombre », ce qui pour un tout premier dictionnaire sur le sujet se comprend aisément. La deuxième relève d’un parti pris épistémologique important et qui donne le ton de ce dictionnaire : considérer que non seulement la multiplicité des « facettes », des dimensions du travail, est légitime, mais qu’elle doit aussi nourrir la conception même de l’ouvrage. Ainsi, « les points de vue sur le travail et les niveaux d’analyse ont été démultipliés » pour garantir la variété des disciplines et des paradigmes mobilisés. Et le dictionnaire entend « ne négliger aucune de ces orientations ». La troisième ambition du dictionnaire est plus implicite mais tout aussi structurante. Elle découle des cinq acceptions du travail dont il est question dans le volume et qui représentent les principales entrées théoriques privilégiées, à savoir : le travail comme accomplissement pratique, comme implication subjective, comme catégorie de l’entendement, comme statut et comme rapport social. Ce sont elles qui en disent le plus sur les priorités, les registres sous-jacents au choix des entrées et des auteurs, et qui fixent le périmètre couvert par l’ouvrage. Cette version volontairement inclusive, pluridimensionnelle et transdisciplinaire des domaines de connaissance pris en compte sur le travail court le risque de souligner quelques absences dans ce volume très francophone où la sociologie occupe le devant de la scène (86 sociologues pour 15 économistes et 5 ergonomes). Elle a aussi le très grand mérite de combler une lacune : livrer un outil de travail sérieux et précieux — outre les index des mots clés et des noms, une table des entrées aurait pu être utile —, et qui manquait. Une « première » réussie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anni Borzeix, « Dictionnaire du travail, A. Bevort, A. Jobert, M. Lallement, A. Mias (Eds) », Sociologie du travail, Vol 55 - n° 4 | 2013, 534-535.

Référence électronique

Anni Borzeix, « Dictionnaire du travail, A. Bevort, A. Jobert, M. Lallement, A. Mias (Eds) », Sociologie du travail [En ligne], Vol 55 - n° 4 | Octobre-Décembre 2013, mis en ligne le 07 novembre 2013, consulté le 27 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/sdt/7445 ; DOI : https://doi.org/10.4000/sdt.7445

Haut de page

Auteur

Anni Borzeix

Centre de recherche en gestion (UMR 7176), École polytechnique
32, Boulevard Victor, 75015 Paris, France
anni.borzeix[at]polytechnique.edu

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo Association pour le développement de la sociologie du travail
  • Logo CNRS
  • Logo La revue Sociologie du travail mobilisée
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search