Navigation – Plan du site
Une langue plurielle

« The Othello Syndrome » de Uri Caine

Jacques Bonnaffé
p. 19-28

Entrées d’index

Mots-clés :

langue, Othello, Caine Uri

Keywords :

language, Othello, Caine Uri
Haut de page

Texte intégral

1Il n’y a pas de prélude, l’opéra commence immédiatement allegro agitato sur un rapide glissando de cordes menant à un formidable coup de tonnerre qui ébranle la salle. Le rideau s’ouvre à la troisième mesure sur un port de Chypre. Une violente tempête fait rage ! Un chœur attend avec impatience le retour d’Otello, général de la flotte vénitienne et gouverneur de l’île. (Ola ! Bougez pas !)

2L’action se passe à Chypre. On est sur le terrain d’emblée ! Vous le savez, tout n’est pas simple à Chypre, économie vacillante, rumeur d’un trou sans fond probablement situé sous l’île et qui n’en fait pas un paradis fiscal idéal mais… quand même assez bien niché pour attirer les convoitises ! Et il y a les Turcs sur la vague justement, mais derrière ! Défaits ! Engloutis ! Stermino ! Dispersi ! Distrutti les Turcs ! Les « Ottomans ». Mais ce sont des Turcs, Shakespeare ne se gêne pas pour l’écrire, lui qui serait plutôt porté aux précautions oratoires… dans les Sonnets. Mais je ne vous parle pas des Sonnets ! Et nous ne parlons pas de Shakespeare puisque d’emblée nous sommes à Chypre. Autrement nous serions à Venise pour le premier acte. Ah ! Venise c’est autre chose, la Sérénissime, Piazza di San Marco, le Palais des Doges c’était leur Maison Blanche, Washington today. Ne perdons pas de temps, donc laissons tomber Venise, laissons tomber la nuit vénitienne, les rues, Brabantio ! Lamentations d’un père de bonne famille, vénitienne : sa fille Desdemona mariée secrètement à un Arabe, Othello m’a tué ! Même aujourd’hui, ça ne se passerait pas sans histoire. Mais tant mieux, on ne serait pas là non plus, sans histoire. Ce soir nous sommes à Chypre, « le Maure 2 », il a chassé les Turcs, il doit passer la vague. Un Vessilio ! La Déesse demona est avec la foule au port « una Vela una Vela », elle ne crie pas Au voleur Au voleur, non elle attend son heure de liesse dans la liesse générale décrétée pour le retour du vainqueur vénitien. Il frôle le récif, Titanicci, Oricalchi il passe le récif et commande une musique de parade à Verdi pour le retour triomphal au port.

3Fuocco di Gioia ! Colpe di canonne, Una Vela ! Ladro Ladro !

4FIRE SONG Bonsoir, Permettez-moi de me présenter

5Please allow me introduce myself : Iago

6The honest Iago, the brave yes the perfect Iago, read Shakespeare, the most honest Iago, that’s in it. Yes inhuman dog too, nobody is perfect, slanderer, oui oui Calomniateur…

7Iago, sans lui pas d’Othello, j’aurais pu réclamer le titre mais j’ai préféré la discrétion.

8Pour la modestie, là personne ne peut me battre.

9Enseigne du Général Othello, factotum et videur de pot

10Nous ne pouvons être tous maîtres. Et tous les maîtres ne peuvent être loyalement servis

11                          Tu m’avais dit que tu le tenais en haine

12                          J’avais bien dit que je le tenais en haine

13               Méprisez-moi si je ne le fais pas

14Je hais le Maure

15mais si j’étais le Maure je ne voudrais pas être Iago

16En le servant je ne sers que moi-même

17                          Tu m’avais dit que tu le tenais en haine

18                          J’avais bien dit que je le tenais en haine

19               Méprisez-moi si je ne le fais pas

20Je n’agis ni par amour ni par dévouement mais sous leur apparence dans mon propre intérêt.

21Illustration ? Subito : L’heure est aux réjouissances Fuoco di Gioia. Fire Song… Cipriotti et tutti quanti.

22FIRE SONG suite Nous laissons de côté le seul personnage triste et grave dans cet ensemble. Roderigo inconsolable petit puceau, viande blanche, amoureux blême de la dame Démona, mais elle n’en sait rien, déclencheur de cette tragédie macabre et sa troisième victime ou quatrième ou cinquième victime selon l’ordre d’importance ou l’heure du décès. Roderigo, qui dans son affliction, trouve pour son malheur un soutien indéfectible en la personne de votre serviteur.

23                          Tu m’avais dit que tu le tenais en haine

24                          J’avais bien dit que je le tenais en haine

25               Méprisez-moi si je ne le fais pas

26Je hais le Maure je te l’ai souvent dit et je te le redis encore et encore. (Attention ce n’est pas parce qu’il est Maure, pas seulement. Je n’ai rien contre les arbres en général. Celui-ci est particulier).

27Eviva Othello eviva les revoilà

28On pense de par le monde qu’il a rempli ma charge, je ne sais pas si c’est vrai mais moi sur un simple soupçon de ce genre, j’agirais comme sur une certitude

29Eviva Othello Othello Othello Othello

30Même si je le hais à l’égal des tourments de l’Enfer je dois hisser le drapeau et l’enseigne de l’amitié

31DRINKING SONG

32— Venez Lieutenant Cassio, Beva con me !

33— Pas ce soir bon Iago

34— J’ai une cruche de vin. Là dehors il y a une bande de vaillants Chypriotes.

35— Je voudrais bien que la courtoisie invente un autre rite de célébration

36— À la… santé du Noir Othello, inch’Allah.

37— J’ai une très pauvre et très malheureuse cervelle pour la boisson

38— Oh ce sont des amis, juste une coupe. Je la boirai pour vous ! Beva con me ! Prima que svampino !

39Ces trois gaillards de Chypre ont l’honneur chatouilleux, maintenant dans ce troupeau d’ivrognes, je dois pousser Cassio à quelque action qui mette l’île en émoi

40Beva con me ! Beva con me !

41La coupe, la coupe ! del Calice !

42Avec une toile d’araignée aussi fine que celle-ci, j’attraperai

43une aussi grosse mouche que Cassio

44Blanc Cassis ou blanc cassé ? Michael Cassio !

45Beva con me ! Beva con me ! Non temo il ver…

46Beva con me, Non temo il ver de vin de Chiotte ch… Chypriotte si

47Bevi bevi bevi con me ! Bevi bevi con me !

48Trinca trinca trincanna…

49Avec ce qu’il a bu ce soir il sera plein de querelle et de hargne.

50Eviva Eviva Vittoria ! Canto canto et bechier

51Et voilà notre capitaine Cassé

52Keep up your bright swords, for the dew will rust them

53Rengainez-vos épées car la rosée va les rouiller

54(sportif)

55Othello a dû sanctionner (à regret, la mort dans l’âme) la blessure infligée par le capitaine Cassio au Vénitien Montano qui avait voulu s’interposer dans l’escarmouche avec le jeune Roderigo, entraîné par… par Iago, pour vous servir, l’horlogerie est un de mes passe-temps… Encore que ça… Ça n’était que de l’échauffement.

56Men should be what they seem. Or those that be not, would they might seem none.

57Voyez son vice.

58Les hommes devraient paraître ce qu’ils sont

59et ceux qui ne le sont pas, ils devraient ne ressembler à rien

60Est-il souvent comme ça ?

61C’est l’habituel prologue de son sommeil,

62Si c’est pas dommage de voir ça mon brave Monsieur

63Non, c’est une Infirmité, il faut essayer de comprendre

64Il peut veiller pendant deux tours d’horloge si la boisson ne balance pas son cerveau,

65Extrait des minutes précieuses dans l’affaire de Monsieur Cassio, Capitaine dégradé, pour avoir provoqué diverses querelles dans l’établissement dit La Taverna con Pergolato, lors de fêtes données pour le retour du général Othello et à l’occasion de ses noces… imprévues… prématurées, précipitées ! Le greffe de ces actes numérotés établi par Monsieur William Shakespeare, Shakespeare, résidant à Stradford-upon-Avon, England

66— Qui était-ce que vous poursuiviez de votre épée ? Que vous avait-il fait ?

67— Le sieur Cassio : Je ne sais pas

68— Est-ce possible ?

69— Je me rappelle une masse de choses mais rien distinctement. Oh Dieu ! Dire que les hommes introduisent un poison dans leur bouche pour qu’il leur dérobe la cervelle. Et dire qu’avec satisfaction nous pouvons nous transformer en bête.

70— Allez ! Vous êtes un moralisateur trop sévère. Le bon vin est un bon génie amical quand on en use bien. Puisque la chose est comme elle est, réparez-la à votre avantage. La femme de notre général est maintenant son général (je l’ai entendue cette nuit croyez moi que ça y allait. Elle a mérité son grade, et le Maure a rempli sa charge). Elle est d’un naturel si ouvert, si bon, si obligeant, si heureux. Importunez-la. Confessez-vous ouvertement à elle pour qu’elle vous aide à retrouver votre poste.

71— C’est une dame fort exquise

72— C’est un morceau de choix. Bien du bonheur pour les draps. Et je vous garantis qu’elle a du tempérament.

73— En vérité c’est la plus fraîche et la plus délicate des températures.

74— Et quel œil ! Engageant !

75— Engageant, mais tout à fait pudique

76— Cette querelle entre vous et son mari, suppliez-la de la raccommoder. Cette amitié brisée sera plus forte qu’avant.

77— Vous me conseillez bien, honest Iago

78— Oui, mais je ne suis pas capitaine, avec mes sabots !

79Je vous assure dans la sincérité de mon amitié et en toute honnête bienveillance, avec mes sabots !

80Je serai bien capitaine, avec mes sabots dondaine

81ho ho ho avec mes sabots !

82Ils m’ont appelé vilaine avec mes sabots

83Je ne suis pas si vilaine avec mes sabots

84Puisque le fils du roi m’aime avec mes sabots

85S’il le faut je serai reine avec mes sabots

86CREDO in un dio crudel che il mia creato

87Simile a se // et che nell ire io nomo

88Jé crois dans un Dieu crudel qu’il m’a créé, semblable à lui

89Dalla vita di un germa o d’un atome (avec un germe et une atome. Crochu !)

90Io sono Scelerato… Perché son Uomo

91vile son nato — je suis né salaud

92comò se dice, une ordure, la fumier,

93Io sento il fango originario in me, la fange la merde c’est le mot que je cherchais, the shit,

94Si questa, questa e la mia fé

95Io con fermo cuore… Qu’on n’est pas prêt de me rattraper, sur ce terrain faut pas me chercher. J’aime le travail bien fait, l’efficacité. Je n’agis ni par amour ni par dévouement mais sous leur apparence, dans mon propre intérêt. Je sais mon prix, je ne méritais pas moins que ce poste, mais mais mais mais, je ne serai pas capitaine et ce n’est pas beau.

96Il n’y a pas de remèdes, c’est la plaie du service. L’avancement se fait par recommandation et par faveur et non comme autrefois à l’ancienneté c’est comme ça, c’est comme ça… C’est comme ça

97Io sono scelerato, c’est comme ça, perche son uomo

98autrefois le second héritait du premier,

99Io credo que il giusto e un istrion beffardo

100le juste est un histrion moqueur

101che tutto en lui bugiardo

102lagrime bacio squardo sacrificio et honore

103Et dopo tanta irisions après tant d’illusions arriva la Morte

104et poï et poï… Nulla

105La morte e nulla ah ah la mort c’est rien Nulla nulle,

106Ecco e Cassio. La saluta e sa vicinna. Madame défendez-moi auprès de votre Seigneur. Petits pas petits. Donnez-moi votre main. Ecco ! Et vos petits doigts souples, comme ils sont durs dites-moi. On les sent prêts pour un toucher vaginal, Aiuuuuuta aiuta Satana, el mio cimento

107Othello’s Confession

108Othello oooo t’es-où Othello Tu fais le Maure ? t’es Hmmm

109À quoi tu penses t’es là par terre dans les étoiles

110t’es mal tombé ? Tu comptes sur moi pour te relever ?

111T’es mal tombé, Lion de Venise, je vais pas me salir,

112Mon pied sur toi c’est pour t’enfoncer.

113Je pourrais t’écraser, si je voulais vraiment t’aider

114Io c’est Iago pour vous servir à tout usage et bon à jeter

115C’est quoi le Syndrôme

116C’est moi le Syndrôme ?

117Je vais te raconter ce qui va se passer :

118Tu vas pleurer tu vas pleurer,

119t’as pas de mouchoir pour t’essuyer, tu l’as donné,

120Demande à ta femme de t’éponger, hmm hm à qui tu dis ?

121On agite un mouchoir et déjà t’es fâché,

122t’es barré tu vois rouge

123Et ça va empirer,

124Je te vois névroser grave, graaaaave trop toxique,

125Tu vois négro t’es brave, tu t’astiques

126Tu peux pas t’arrêter tout le temps d’y penser ?

127pas pas pas t’arrêter, forcément t’es qu’un mec,

128un grand mec : Le Mec ! Un pauvre mec

129c’est toi le problème, et ça va pas s’améliorer,

130(Hmmm hum hum Othello là t’es où ?)

131Écoute écoute tu cours à ton propre enfer

132Tu vois dans sa chambre tu vas rentrer,

133tu vas commander qu’elle se mette à prier.

134Comme elle est pas de ta secte des Othellos fêlés,

135Tu vas lui réciter son Requiem in pace,

136qu’elle devra répéter :

137T’étais où ça hier soir, traîner ? Dans la rue de la gare ?

138Et ton mouchoir tu l’as retrouvé ?

139Elle va gémir qu’elle l’a paumé Hum hmm hmm ?

140Devine qui l’a trouvé ? Tu veux la clé ?

141Soit dit en passant comme pour la chambrer :

142Cassio tu remets ? Qu’est-ce que t’en dis ?

143T’as qu’à l’amener ! Je l’ai supprimé,

144il est trop mort pour la ramener.

145Et toi le Maure trop énervé, faut respirer, Pas l’étrangler Othellooo t’es out ?

146Elle t’a supplié avec des yeux tout amoureux :

147un petit mouchoir tu t’es regardé ? C’était déjà fait. Demande d’abord ! Et après seulement tu tues…

148Demande autour de toi. Regarde attends juste

149toc toc toc c’est ma mégère qui va rentrer,

150Tu la connais tu te l’es déjà fait, tu te l’es fait !

151Emiliaaa ! Qui va baver qu’elle l’a trouvé,

152que c’est à moi qu’elle l’a donné le petit mouchoir,

153dans la rue de la gare.

154Comment je sais ce qui va se passer ?

155Parce que je suis là pour raconter, pour y passer

156tu as même Cassio qui va rentrer, toujours sur pieds,

157innocenté

158T’aurais pu l’épargner non ? la sauver,

159Non mais quel con, mais quel con ce Lion,

160pourquoi pourquoi faut-il toujours d’abord étrangler ?

161il te reste plus qu’à te plomber,

162arrête, coupe arrête tout, stop, zigouille ça coupe,

163oh tu bouges, oh non tu veux pleurer ? Tu veux tu peux

164Tu peux brailler. T’es retombé bas, si bas

165t’es par terre au plus bas

166A terra si nel livide Fango

167Même si je le hais à l’égal des tourments de l’Enfer je dois hisser le drapeau et l’enseigne de l’amitié

  • 1 « Syndrome Othello » se trouve sur ITunes.

168Titres du concert et du disque de Uri Caine « Syndrome Othello »1

  • Othello’s Victory

  • Fire Song

  • Drinking Son

  • Love Duet With Othello and Desdemona

  • Introduction to Act II

  • Iago’s Credo

  • She’s the Only One I Love

  • Iago’s Web

  • Desdemona’s Lament

  • Am I a Fool?

  • The Lion of Venice

  • Othello’s Confession

  • The Willow Song / Ave Maria

  • Murder

  • The Death of Othello

  • Rushdie

169Salman Rushdie (“Eleanor’s solution”, Fury, 2001) : « Othello n’aime pas Desdémone. Ca m’est venu comme ça un jour sans prévenir. Un vrai déclic, une ampoule qui s’allume. Il prétend l’aimer mais ça ne peut pas être vrai. Parce que s’il l’aime alors le meurtre n’a pas de sens. Selon moi, Desdémone est l’épouse trophée d’Othello, son bien le plus précieux et le plus valorisant, la preuve charnelle de sa réputation grandissante dans un monde d’hommes blancs, tu comprends ? C’est la seule chose qu’il aime chez elle. Othello lui-même visiblement n’est pas un Noir mais un Maure : un Arabe, un musulman et son nom sans doute est la latinisation de l’arabe Athalla ou Athullah. Il n’est donc pas une créature du monde chrétien du péché et de la rédemption, mais plutôt de l’univers moral islamique, dont les pôles sont l’honneur et la honte. La mort de Desdémone est un cas ‘d’honneur vengé par la mort’. Elle n’avait pas besoin d’être coupable. L’accusation suffisait. L’agression subie par sa vertu était incompatible avec l’honneur d’Othello. Voilà pourquoi il ne l’a pas écoutée, pourquoi il ne lui a pas accordé le bénéfice du doute, ni ne lui a pardonné, ni fait ce que tout homme qui aime une femme aurait fait. Othello n’aime que lui-même, lui-même en tant qu’amant et chef, ce que Racine écrivain plus ampoulé aurait appelé sa flamme, sa gloire. Pour lui elle n’est même pas une personne. Il l’a réifiée...

170En tout cas c’est ce que j’ai essayé de démontrer, et j’ai obtenu mon doctorat peut-être en récompense de mon effronterie, de mon simple culot. »

Haut de page

Notes

1 « Syndrome Othello » se trouve sur ITunes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Bonnaffé, « « The Othello Syndrome » de Uri Caine », Actes des congrès de la Société française Shakespeare, 31 | 2014, 19-28.

Référence électronique

Jacques Bonnaffé, « « The Othello Syndrome » de Uri Caine », Actes des congrès de la Société française Shakespeare [En ligne], 31 | 2014, mis en ligne le 01 mai 2014, consulté le 17 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/shakespeare/2799 ; DOI : 10.4000/shakespeare.2799

Haut de page

Droits d’auteur

© SFS

Haut de page
  • Logo Société Française Shakespeare
  • Logo Shakespeare 450
  • Logo Shakespeare Anniversary
  • Logo La SFS sur Facebook
  • OpenEdition Journals