Navigation – Plan du site

AccueilActes des colloques17La politique du silence dans 1 He...

La politique du silence dans 1 Henry VI

Catherine Lisak
p. 173-186

Résumés

L'intérêt de ce travail porte sur le rapport difficile que le personnage Richard Plantagenet entretient, dans la première partie d'Henry VI, avec le silence, et plus particulièrement avec la voix tue. C'est au coeur de celle question de la voix muselée puis lâchée que s'explique en partie la naissance du personnage monstrueux que sera son fils Richard III. Cette étude démontre comment Shakespeare exploite remarquablement la relation entre la voix et la syncope de la parole, dont le sillage tracé constitue la quintessence du théâtre. C'est la rhétorique du geste qui vient suppléer celle du verbe, reléguée au second plan. La voix est supplantée, finalement creuse et inefficace lorsque restreinte à sa seule oralité.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Lisak, « La politique du silence dans 1 Henry VI », Actes des congrès de la Société française Shakespeare, 17 | 1999, 173-186.

Référence électronique

Catherine Lisak, « La politique du silence dans 1 Henry VI », Actes des congrès de la Société française Shakespeare [En ligne], 17 | 1999, mis en ligne le 01 novembre 2007, consulté le 24 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/shakespeare/411 ; DOI : https://doi.org/10.4000/shakespeare.411

Haut de page

Auteur

Catherine Lisak

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© SFS

Haut de page
  • Logo Société Française Shakespeare
  • Logo Shakespeare 450
  • Logo Shakespeare Anniversary
  • Logo La SFS sur Facebook
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search