Navigation – Plan du site

France

La sémiotique en France (2018)
Valeria De Luca

Texte intégral

1L’année 2018 a été marquée en France par une intense activité scientifique ainsi que par de nombreux événements promus par les différentes équipes de recherche. Les activités mentionnées ci-dessous couvrent presque entièrement le spectre des thématiques de recherche de la sémiotique contemporaine française. De même, comme le lecteur pourra le constater, la quasi-totalité de ces activités témoignent des efforts engagés en vue du rayonnement international de la discipline.

Séminaires

2En 2018, le Séminaire International de Sémiotique à Paris (SaIsie) a été coordonné – comme cela avait été le cas en 2017 – par Pierluigi Basso Fossali et Jean-François Bordron, avec la collaboration des membres du conseil scientifique, à savoir Pierluigi Basso Fossali, Denis Bertrand, Anne Beyaert-Geslin, Jean-François Bordron, Nicolas Couégnas, Ivan Darrault-Harris, Maria Giulia Dondero, Jacques Fontanille, Didier Tsala-Effa et Alessandro Zinna. Cette édition du séminaire a prolongé la thématique de l’année précédente autour des relations entre Invention et institution ; en particulier, elle a été consacrée aux tensions sémiotiques entre créativité et institution.

3Le séminaire a prévu des communications traditionnelles ainsi que des tables rondes et des interventions réparties par domaines thématiques (institutions politiques, discursives, juridiques, artistiques, etc.). Une telle répartition témoigne de l’ouverture de la sémiotique actuelle aux différentes problématiques de la culture contemporaine, ainsi qu’au dialogue avec les autres sciences humaines et sociales.

4À la rentrée 2018 du séminaire, un nouveau sujet de recherche a été inauguré, à savoir « La constitution des collectifs. Créativité de groupe, projets participatifs et reconnaissance institutionnelle », prolongeant et relançant les questions autour de la créativité de l’institution. Le séminaire a été coordonné par Pierluigi Basso Fossali. En cohérence avec le thème choisi, l’édition 2018-2019 en cours du séminaire prévoit des interventions collégiales des différentes équipes de recherche de France et de la francophonie européenne.

5L’atelier de sémiotique du laboratoire MICA (Médiations, Informations, Communication, Arts) de l’Université de Bordeaux-Montaigne, dirigé par Anne Beyaert-Geslin, a également vu la participation de nombreux sémioticiens venant de France et de l’étranger, tels que Jean Cristtus Portela, Michela Deni, Denis Bertrand, Francesco Marsciani.

6Pendant toute l’année, l’équipe du laboratoire ICAR (ENS de Lyon/CNRS/Université Lumière Lyon 2) a animé deux séminaires, dont le séminaire « LANDES », consacré respectivement aux thèmes des « discours programmateurs » et de la « modalité/modalisation », et le séminaire « Confluences sémiotiques », consacré au thème de l’engagement. De même, le laboratoire ICAR, en partenariat avec le LabEx ASLAN, a été promoteur du séminaire « Complexité et sciences du langage », organisé par Antonino Bondì, qui a vu la participation de nombreux sémioticiens et linguistes, dont Per Aage Brandt et Franck Lebas.

Manifestations scientifiques et autres activités des groupes de recherche

7En 2018, l’AFS (Association Française de Sémiotique) a travaillé à l’édition des actes du Congrès de 2017 « Greimas aujourd’hui : l’avenir de la structure » qui avait eu lieu dans les locaux de l’UNESCO du 30 mai au 2 juin. L’association organise également l’édition 2019 de son Congrès biannuel, qui aura lieu à Lyon du 11 au 14 juin 2019 sur le thème « (Dés)accords : à la recherche de la différence propice ».

8Au mois de mars, le MICA et l’École doctorale Humanités de l’Université Bordeaux-Montaigne ont organisé une table ronde sur le tatouage, qui a vu la participation de Paolo Fabbri sur le thème « des corps illustrés et historiés ». En juin, le même laboratoire a organisé la deuxième journée d’études « Sémiotique du design d’information 2. Entre datajournalisme et pratique infographique », qui s’inscrit dans le cadre du projet SEMDI (sémiotique du design d’information) promu par la Région Nouvelle-Aquitaine.

9Toujours au mois de mars, dans le cadre du Séminaire Formes Symboliques de l’équipe LIAS-IMM/EHESS Paris, une journée d’études internationales a été coordonnée par Antonino Bondì sur le thème « L’expérience esthétique et la “praxis” : perception, imagination et atmosphères », au croisement entre sémiotique, esthétique et arts.

10Suite aux journées d’études internationales de 2017, le laboratoire ICAR-équipe LANDES (ENS de Lyon/CNRS/Université Lumière Lyon 2) a organisé au mois de juin le colloque international « Les discours programmateurs », auquel ont participé des linguistes et des sémioticiens de renommée internationale, tels que Jean-Michel Adam et Jean-Marie Klinkenberg.

11En octobre, a eu lieu à l’Université Paris 8 le colloque « Sémiotique, implication, engagement », organisé par le réseau doctoral GPS « Grand Paris Sémiotique ». Le colloque a vu la participation de nombreux sémioticiens confirmés, tels que Bernard Darras, Denis Bertrand et Juan Alonso Aldama.

12En novembre, le laboratoire CeReS (Centre de Recherches Sémiotiques) de l’Université de Limoges a organisé le colloque international « Existence humaine et singularité. Perspectives croisées : sémiotique et anthropologie », en continuité avec les études sur les formes de vie et l’orientation anthropo-sémiotique développée par le laboratoire.

13En novembre, a eu lieu le colloque international « Monuments, (dé)monumentalisation : approches sémiotiques », organisé par le laboratoire MICA de l’Université Bordeaux-Montaigne, qui a vu la participation de nombreux sémioticiens francophones et étrangers, dont Jean-François Bordron, Maria Giulia Dondero, Patrizia Violi, Göran Sonesson, Tiziana Migliore et Isabella Pezzini.

14En décembre, les équipes LabEx COMOD de l’Université de Lyon, l’IHSS de l’Université de Paris Diderot, le Complex Digital System Campus, l’Université Nouvelle de Lisbonne (CICS.NOVA), l’UFR Espace CNRS, fédérées autour du projet et du séminaire transdisciplinaire « Actualité de René Thom », ont organisé le colloque international « Actualité de René Thom : la dimension morphologique dans les sciences d’aujourd’hui », qui a vu la participation de nombreux linguistes et sémioticiens à côté de philosophes, mathématiciens, biologistes et épistémologues.

Publications

15La diffusion des actualités de la recherche sémiotique en France est assurée entre autres par les publications des Actes Sémiotiques. Rattachée au CeReS, cette revue est publiée sur support électronique depuis mai 2007 avec une fréquence d’un/deux dossiers par an. Poursuivant le projet de l’édition sur papier, les Actes Sémiotiques se fixent une double ambition : faire fructifier l’héritage intellectuel marqué par la pensée de Greimas et de l’École de Paris en élargissant sa diffusion, et publier les résultats théoriques, mais aussi thématiques, de la recherche actuelle en sémiotique. Ainsi, la revue comprend une rubrique destinée aux Recherches sémiotiques, et une autre consacrée aux Analyses sémiotiques, auxquelles s’ajoutent les rubriques Dialogue et Comptes rendus. Le numéro 121 de 2018, paru en deux livraisons (janvier et juin), comprend, entre autres, le dossier Populisme et esthésie, sous la direction d’Éric Landowski, ainsi que la rubrique « Miscellanées » consacrée au thème Nouveaux jalons pour une sémiotique des objets.

16En 2018, les parutions des ouvrages de sémiotique sont nombreuses et très variées vis-à-vis des sujets traités. Signalons par ordre alphabétique :

  • Driss Ablali et Duygu Öztin Passerat (éds), Les Masques du discours, Istanbul, Anka Matbaa.

  • Pierluigi Basso Fossali et Odile Le Guern (éds), L’Aappropriation. L’interprétation de l’altérité et l’inscription de soi, Limoges, Lambert-Lucas.

  • Amir Biglari (éd.), La Sémiotique en interface, Paris, Kimé.

  • Rémi Clot-Goudard, Viviane Huys et Denis Vernant (dir.), L’Abduction, Paris, Vrin.

  • Marion Colas-Blaise et Verónica Estay Stange (éds), Synesthésies sonores. Du son au(x) sens, Paris, Classiques Garnier.

  • Dario Compagno (éd.), Quantitative Semiotic Analysis, Berlin, Springer.

  • Nicolas Couégnas et Jacques Fontanille, Terres de sens. Essai d’anthroposémiotique, Limoges, Pulim.

  • Verónica Estay Stange, La Musique hors d’elle-même. Le paradigme musical et l’art contemporain, Paris, Classiques Garnier.

  • Manar Hammad, Sémantique des institutions arabes II. L’instauration de la monnaie épigraphique par les omeyyades, Paris, Geuthner.

  • Eleni Mitropoulou et Nicole Pignier, Le Sens au cœur des dispositifs et des environnements, Saint-Denis, Connaissances et Savoirs.

  • David Piotrowski, Morphogenesis of the Sign, Berlin, Springer.

  • François Rastier, Faire sens. De la cognition à la culture, Paris, Classiques Garnier.

17Parmi les numéros de revue, signalons la parution du numéro 9 de Signata – Annales de Sémiotique/Annals of Semiotics, consacré à la « Sémiotique de l’écriture », dirigé par Jean-Marie Klinkenberg et Stéphane Polis.

18Aussi, signalons la parution du numéro 196 de la revue Communication et Langages consacré à « Eliseo Verón. Vers une sémio-anthropologie », coordonné par Gustavo Gomez-Mejia, Joëlle Le Marec et Emmanuël Souchier, avec un texte inédit d’Eliseo Verón « La sémiosis sociale, 2 – Idées, Moments, Interprétants ».

19En 2018, il faut également signaler la parution d’un numéro de la revue La part de l’Œil consacré à la sémiotique visuelle promue par Algirdas Julien Greimas : no 32, Dossier « L’œuvre d’art entre structure et histoire » et « Greimas et la sémiotique de l’image » (ce dernier, dirigé par Maria Giulia Dondero et Jean-Marie Klinkenberg) qui comprend les textes de plusieurs sémioticiens français.

20En 2018, signalons également la parution du volume XXIII de la revue Texto !, dont le numéro 2 a été coordonné par Carine Duteil-Mougel, et le numéro 4 par Audrey Moutat.

Soutenances de thèse

21Parmi les soutenances en sémiotique qui ont eu lieu au cours de 2018, signalons, sous réserve de plus amples informations, les thèses de :

  • Camille Vacher, Vides, espaces typographies dans l’art : une approche sémiotique, sous la direction d’Isabelle Klock-Fontanille ;

  • Lina Marcela Linan Duran, Approche sémiotique de l’intégration des TIC et de leurs usages dans l’enseignement universitaire colombien, sous la direction de Nicole Pignier ;

  • Céline Cholet, Représenter la découverte en sciences naturelles : étude sémiotique sur la médiation scientifique. Le cas des publications scientifiques du Muséum d’histoire naturelle, sous la direction d’Anne Beyaert-Geslin ;

  • Aurore Famy, Le Rôle des discours dans la construction des savoirs scientifiques. Médiations sémiotiques de l’information savante. Le cas de l’épilepsie, sous la direction de Nicolas Couégnas ;

  • Julien Thiburce, Le Dialogisme urbain. De l’usage tacite des espaces publics aux formes d’appropriation narrative et affective de la ville, sous la direction de Pierluigi Basso Fossali.

Autres nouvelles

22Une mention à part mérite la triste nouvelle du départ le 12 octobre 2018 de Claude Zilberberg (1938-2018), figure de pointe de la sémiotique post-greimassienne et fondateur de la sémiotique tensive. Plusieurs hommages ont été adressés au théoricien par de nombreux membres de la communauté française ainsi que par les équipes italienne et brésilienne sur les sites nationaux des différentes associations, ainsi que sur les réseaux sociaux et dans la presse nationale. Un nouveau site rassemblant ses travaux, des ressources consultables en ligne, ainsi que des entretiens avec le sémioticien a été mis en place par l’équipe brésilienne à l’adresse : http://claudezilberberg.org/​.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Valeria De Luca, « France »Signata [En ligne], 2018, mis en ligne le 16 septembre 2019, consulté le 15 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/signata/2549

Haut de page

Auteur

Valeria De Luca

ICAR - Université Lyon 2, Lyon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Signata - PULg

Haut de page
  • Logo Presses universiatires de Liège
  • Logo Université de Liège
  • OpenEdition Journals