Navigation – Plan du site

AccueilCollection électroniqueChroniques2019Mexique

2019

Mexique

La Sémiotique au Mexique 2019
Marco Antonio Rivera

Texte intégral

IXe Congrès Latino-américain de Sémiotique

1L’événement le plus important de cette année a été, peut-être, la célébration du IXe Congrès Latino-américain de Sémiotique, intitulé Sémiotique Visuelle : Perspectives latino-américaines, qui s’est tenu du 6 au 9 février 2019 dans la ville de Zacatecas parrainé par la Fédération Latino-américaine de Sémiotique (FELS) et l’Université Autonome de Zacatecas.

2Le congrès était composé de six conférences principales, huit panels, sept ateliers et cinquante-quatre tables de travail. Il a rassemblé plus de cinquante universités et institutions en Amérique et en Europe, comprenant diverses disciplines : arts visuels et performatifs, communication sociale, études culturelles, sciences sociales et humanités, théorie des réseaux, optique expérimentale, technologie et interfaces, monde numérique et interactif, urbanisme, science ouverte et cinéma scientifique.

3Les six conférences principales étaient : Sémiotique Visuelle de Jean-Marie Klinkenberg ; Textes, contextes et dialectique, la sémiotique de l´expérience de José Enrique Finol ; Effrontés, sémiotique du visage dans l’ère de la communication numérique de Massimo Leone ; Présent et avenir de la sémiotique du cinéma de José María Paz Gago ; Fondements pour une Archeosémiotique de Roberto Flores ; et Médiatisation et mémoralisation, étude sémiotique discursive de Neyla Pardo.

4Lors du congrès, le sémiologue belge Jean-Marie Klinkenberg et l’analyste du discours Neyla Pardo (ancienne présidente du FELS) ont été honorés pour leur carrière académique par le Haut Conseil Universitaire de l’Université Autonome de Zacatecas.

5Il est à noter que le numéro 3 (seul numéro publié au cours de l’année) de la revue El Signo in Visible, dirigé par Luis Manuel Pimentel, était consacré à cet événement. Il comportait notamment divers entretiens et articles des principaux intervenants du congrès.

Séminaires

6En 2019, la sémiotique au Mexique a poursuivi sur la lancée de l’année précédente avec l’organisation régulière de séminaires sémiotiques répartis sur tout le territoire national, notamment dans les principales villes du pays.

Puebla

7Dans la ville de Puebla, le Séminaire d’Études de la Signification (Ses) — qui est d’ailleurs le seul séminaire du pays bénéficiant, depuis 20 ans, d’un parrainage institutionnel de l’Université Autonome de Puebla (BUAP) — a organisé comme chaque année ses sessions mensuelles, réparties en trois modules : 1.- Relecture de Gilles Deleuze (janvier - avril), 2.- Pathos, affectivité et désir (mai - août) et 3.- Principes de sémiotique tensive, hommage à Claude Zilberberg (septembre - décembre).

8Au cours de l’année, ils ont reçu la visite de deux sémioticiens étrangers  : Massimo Leone, de l’Université de Turin, a donné, en février, une conférence sur Les processus de conversion dans la génération de sens suivi, en août, de Denis Bertrand, de l’Université de Paris VIII, dont la conférence était intitulée : L´esthétique conceptuelle de Claude Zilberberg. Le Ses a également publié les numéros 41 et 42 de leur revue monographique Tópicos del Seminario : Du sujet et de la subjectivité II (janvier - juin) et des Avatars de la forme I (juillet-décembre).

9Malheureusement, cette année 2019 a été marquée par la mort de son directeur depuis sa fondation, le Docteur Raúl Dorra, auteur de plus de 20 livres et de nombreux articles scientifiques publiés dans les revues de divers pays comme l’Argentine, la France, etc. Nous adressons nos sincères condoléances aux membres du Ses pour la perte d’un leader charismatique irremplaçable, au cœur incomparable.

Saltillo

10Le Séminaire de Sémiotique de Saltillo (Coahuila) —, dirigé par le Docteur Marco Antonio Rivera Gutiérrez, a consacré ses efforts au développement de son axe de recherche intitulé Sémiotique de Super-héros, sous le thème général  : De la bande dessinée aux écrans. La Sémiotique de Super-héros. Ce nouvel axe cherche à élucider le sens immanent des super-héros, ainsi que leur signification dans la sémiosphère contemporaine, à travers l’analyse sémiotique de diverses séries, films et bandes dessinées des différents super-héros de Marvel et DC Comics.

11Le laboratoire a également entrepris la diffusion active des résultats de ses recherches, notamment à travers une série de conférences adressées à un public d’adolescents, dans un effort de rapprocher la sémiotique des nouvelles générations, avec un langage accessible qui préserve l’essence de la tâche sémiotique mais sans la terminologie trop technique que seuls les spécialistes comprennent.

12Cette stratégie de diffusion a été fructueuse comme en témoigne l’excellente participation du public (composé principalement d’adolescents âgés de 14 à 17 ans) à tous les événements organisés. À travers les conférences et les ateliers organisés par le Séminaire de Sémiotique de Saltillo, les jeunes ont eu accès non seulement aux connaissances de la science sémiotique, mais aussi à ses principaux auteurs, notamment  : Ferdinand de Saussure, Charles Sanders Peirce, Roman Jakobson, A.J. Greimas, et les nouveaux classiques de la sémiotique française comme Jacques Fontanille et Claude Zilberberg (malheureusement disparu en 2018). Le thème développé a ainsi permis aux participants d’apprécier à la fois l’objet d’étude (les films et séries de super héros) mais aussi l’efficacité de l’analyse sémiotique appliquée à ce corpus, notamment les méthodes et modèles de la sémiotique française (classiques ou néo-greimassienne), par le biais des dernières recherches du Docteur Rivera Gutiérrez.

13Le programme de diffusion des résultats du séminaire a été divisé en deux cycles de conférences, dirigés par le Docteur Marco Antonio Rivera : le premier cycle, intitulé La sémiotique va à l’école, s’est déroulé à l’Université Vizcaya de las Américas, campus Saltillo, du 25 au 27 février. Il comprenait une conférence principale : La sémiotique des super-héros, l’atelier La sémiotique interprété par les enfants et une conférence interactive. Le deuxième cycle La Sémiotique des Super-héros s’est quant à lui déroulé à l’Institut Universitaire du Centre de Mexique (EDUCEM) Saltillo 1, du 14 au 16 août 2019, sous la forme de trois conférences : 1) La Sémiotique de l’Arrowverse, 2) Supergirl : La féminité généralisée et 3) The Swamp Thing : horreur et écologie.

14D’autre part, il a été décidé de consacrer l’année 2020 à l’analyse sémiotique approfondie du crossover du Arrowverse intitulé Crisis on Infinite Earths, sous le titre général : La Sémiotique du Crossover : le cas de Crise dans les Terres Infinies.

Ville de Mexico

15Concernant la ville de Mexico (capitale du pays), où presque tous les séminaires de sémiotique sont centralisés, les activités quotidiennes des principaux groupes ont été maintenues comme l’année précédente, avec des réunions régulières.

16Au sein de la Licence en Communication Sociale de l’Université Autonome Métropolitaine Xochimilco (UAM-X), le Docteur. Alfredo Tenoch Cid Jurado, directeur des études en Sémiotique Visuelle et de l’Image, a inauguré avec une équipe de collaborateurs composée des Docteurs Berna Valle Canales, Lucero García Franco, Raúl Quinatzi Buendía, Carlos Isaac González et Santiago Osnaya, la Chaire de Sémiotique Umberto Eco pour laquelle ils ont mené les activités suivantes :

17En avril et mai, ils ont organisé une série d’événements et de congrès : la journée ¡Zapata Vive ! (Sénat de la République), le Convegno Semiotica e Sociosemiotica della Serialitá Posmediale (Université de Modena et Regio Emilia – Centre Umberto Eco, Université d’Urbino) et le congrès Nouveaux Récits et Stratégies Traditionnelles (Université de Barcelone – Université Pompeu Fabra).

18On notera également, la tenue du VIe Forum des Spécialistes en Sémiotique Appliquée, les Ves journées de recherche en communication en sémiotique visuelle et le pré-congrès Rumbo a Buenos Aires avec les tables rondes Fiction et nouveaux récits en communication audiovisuelle et Trajectoire dans l’œuvre du sémiologue italien Umberto Eco. Par la suite, ils ont participé en septembre, à Buenos Aires (Arg.), au 14e Congrès Mondial de Sémiotique durant lequel ils ont présenté la chaire Umberto Eco aux sémiologues argentins et d’autres pays.

19Le Docteur Alfredo Cid a également donné de nombreuses conférences : Umberto Eco el’uso delle parole (Université pour les Étrangers de Sienne, mai), Sémiotique du mythe et Sémiotique narrative d’Umberto Eco (El Colegio de Michoacán, octobre) et Le lexique de la sémiotique (ENALT UNAM, novembre), ainsi que des cours de Sémiotique de la restauration (Université Autonome de Yucatan) et de Sémiotique du script (Institut Cubain de Radio et de Télévision - Festival du Film de La Havane, décembre).

20Pour sa part, la Docteure Eréndira D. Camarena Ortiz a mené avec un groupe de collaborateurs, une série d’activités, dans le cadre de l’axe de recherche Sémiotique, à l’École Nationale des Langues, Linguistiques et Traduction (ENALLT) de l’Université Nationale Autonome de Mexique (UNAM). Parmi elles, nous soulignons les conférences Poésie et langues. Un lieu de rencontre, donnée par le Dr. Santiago Montobbio (UNED, Barcelone) en avril, et Le lexique de la sémiotique donnée par le Dr. Alfredo Tenoch Cid Jurado (UAM-Xochimilco) en octobre.

21La Docteure Camarena Ortiz a elle-même participé à de nombreuses activités telles que le 14e Congrès Mondial de Sémiotique (Buenos Aires, Argentine), le pré-congrès Rumbo a Buenos Aires (UAM-Xochimilco) et le Séminaire de Recherche sur la Didactique de la Langue et la Littérature (Faculté de Philosophie et Lettres, UNAM).

22Toujours à l’UNAM, mais à l’Institut de Recherches Sociales (IIS), le Docteur Julio Horta, avec la Maitresse Georgina Paulín Pérez et la Docteure Georgina Flores, coordinateurs du Séminaire Institutionnel Sociosémiotique et Culture, ont publié l’ouvrage Sociosemiótica y Cultura. Principios de semiótica y modelos de análisis (Sociosémiotique et Culture. Principes de sémiotique et modèles d’analyse) (IIS-UNAM, 2019), présenté à la Foire Internationale du Livre du Palacio de Minería en mars 2020. Ils ont également organisé le 1er Colloque des Étudiants en Sémiotique et Analyse du Discours du 6 au 8 mai 2020 à la ville de Mexico.

23Le Dr. Julio Horta a participé, avec la Docteure Berna Valle, à la table Sémiotique et représentation, problèmes de représentation à partir d’une approche interdisciplinaire (Faculté de Sciences Politiques et Sociales, UNAM, septembre) ; il a également dispensé le cours Sémiotique de la communication et la culture, avec Abel Cervantes.

24Par ailleurs, le Séminaire d’Anthroposémiotique, coordonné par le Docteur Ramón Arzápalo Marín, avec les Docteurs María de la Luz Sevilla González, Nelson Eduardo Álvarez Licona et Alfonso Ruiz Belman, a poursuivi ses sessions régulières à l’Institut de Recherches Anthropologiques de l’Université Autonome du Mexique (UNAM) en accueillant des invités de l’UNAM et d’autres universités.

25En plus de ses sessions régulières, le Séminaire d’Archéosémiotique, dirigé par le Docteur Roberto Flores Ortiz, a invité Massimo Leone (Université de Turin), qui a donné deux conférences : Micro-interactions et macro-oscillations dans la sémiotique de la culture et Matière, matérialité et matériaux en anthropologie sémiotique, les 28 et 29 janvier respectivement. De plus, le directeur du séminaire et l’un de ses membres ont participé à deux conférences dans le cadre du Séminaire sur les Mythes et la Religion du Département d’Anthropologie Sociale (DEAS) de l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire (INAH).

26Enfin, le Séminaire de Sémiotique de la Culture et de l’Analyse du Discours — siégeant au laboratoire d’Anthropologie Sociale de l’École Nationale d’Anthropologie et d’Histoire (ENAH) — a contribué à l’organisation du 7e Congrès Transdisciplinaire Esthétiques de la Rue, autour des graffitis comme pratique culturelle urbaine, du 22 au 24 mai ; tandis qu’en novembre, sa directrice, la Docture Julieta Haidar, a donné une conférence sur les relations entre la dimension intelligible et l’affect, à la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université Autonome de Nuevo León (UANL).

Autres écoles

27À Tijuana (Basse Californie), l’École Supérieur d’Arts Visuelles (ESAV), le Docteur Jaime Jiménez Cuanalo et ses collaborateurs ont poursuivi les cours de sémiologie appliqués à diverses disciplines telles que l’architecture, le design, la photographie, etc. ; ils ont également participé au Xe Congrès International des Arts de Guanajuato, avec une communication intitulée Activisme incommodant.

28Le Docteur Jaime Jiménez Cuanalo a également publié, aux éditions Zona Límite, son ouvrage Traité General de Sémiologie. Objet, problème, méthode et théorie (avec une préface de Salvador León) et mis en circulation le numéro 1 de sa revue bilingue Ciencia y Arte / Art & Science, avec trois articles : Photopoésie de Salvador León, Style de Martha Soto et Créativité de Jaime Jiménez Cuanalo.

29Enfin, l’École d’Études Culturelles (ECC), située à la ville de Mexico, a continué d’offrir des cours ponctuels en sémiotique appliquée aux arts, au design et à d’autres domaines connexes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marco Antonio Rivera, « Mexique »Signata [En ligne], Chroniques, mis en ligne le 25 septembre 2021, consulté le 12 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/signata/3414 ; DOI : https://doi.org/10.4000/signata.3414

Haut de page

Auteur

Marco Antonio Rivera

Docteur en Sciences du Langage, Spécialiste en Sémiotique, Directeur du Séminaire de Sémiotique de Saltillo

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search