Navigation – Plan du site
Carnet de la création
Inédit

Le Kojiki. Une création radiophonique

Présentation du Kojiki de Yan Allegret
Julia Peslier
p. 125-126

Texte intégral

1La pièce a été donnée à l’écoute le dimanche 5 janvier 2014, à 21 h, dans l’émission Fictions/Théâtre & Cie, réalisée par Marguerite Gateau et dont Laurence Courtois est conseillère littéraire : c’est elle qui nous a fait découvrir cet auteur. C’était alors un inédit au sens de la diffusion radiophonique ; ce le fut aussi pour la revue Skén&Graphie, au sens d’inédit papier, comme le texte n’a jamais été publié. Nous remercions très chaleureusement ici l’auteur, Yan Allégret, ainsi que Laurence Courtois, Marguerite Gateau et son émission de nous avoir autorisés à publier ces extraits, choisis par la petite équipe du Carnet de la création.

2Au centre du dialogue, l’enfant, dont on ne connaîtra par le prénom, fait affleu­rer des questions, qu’il lance, comme autant de manières de sonder et d’éclai­rer la nuit, afin de faire reculer l’insomnie, aux adultes qui veillent auprès de lui : à son père, mais aussi à deux divinités japonaises, Izanagi et Izanami, respectivement mas­culine et féminine, comme un second couple parental dupliqué à l’échelle cos­mologique. Le Japon est au cœur de ce récit de la création, où l’enfant fonde par le langage et le questionnement sur l’identité, ce qui constitue le mystère du monde et de son origine. L’auteur, Yan Allégret, repart du mythe de la genèse propre à la religion Shintô, pour raconter une histoire, fiction dans la fiction, qui donne consis­tance à des pensées complexes, avec des mots simples. Ce qui commence quand cela commence et même avant que cela commence, ce qui a lieu entre le « quelque part et le nulle part », comment on « [est] avant d’être », et même « avant d’être dans le ventre d’une mère », autant d’énoncés paradoxaux que l’enfant apprivoise peu à peu, dans une simplicité déconcertante.

3L’auteur a ainsi approfondi l’univers mythique, la culture et à l’imaginaire japonais lors d’une résidence à la Villa Kujoyama à Kyoto (Japon), en 2006. La nuit, « le noir des trois baisers » selon le mot de l’enfant, est au cœur du dispositif, où s’érigent les questions, la mise en musique et en espace de ce dialogue. Ce n’est pas la peur du noir, mais bien de sa densité que s’engendre une fable sur l’intelligence propre à l’enfance et sa capacité neuve à regarder le monde. Sa surprise joyeuse face à une trouvaille, son émerveillement face à la compréhension des choses et des êtres qu’il acquiert pas à pas, en cheminant avec ses questions, éclate à chaque scène, avec une capacité à toujours faire tout recommencer comme pour une première fois. L’auteur raconte d’ailleurs comment l’idée de la pièce, ce croisement entre le monde de l’enfance et celui de la genèse du monde incarnée par le couple originel Izanagi et Izanami, lui est venue avec une grande clarté un jour où, rentré en France, il raconte ce vieux récit de création à sa petite fille, en l’adaptant :

  • 1 Yan Allegret, « Genèse de l’écriture », dans Dossier de presse du Kojiki, sur le site de la compagn (...)

On m’a alors offert avant mon départ un livre d’images pour enfants, tiré du Kojiki. De retour en France, j’ai lu le livre à ma fille, racontant l’histoire avec mes propres mots. J’ai réalisé alors que cette histoire résonnait tout autant pour un enfant de sept ans que pour l’adulte que j’étais. Quelque chose d’universel était au travail1.

4Sur la présentation par le site de l’émission, les premiers indices pour mener le spectateur dans ce voyage avec l’enfant, dans le noir de l’écoute qui, peu à peu, s’illumine et fait sens, soulignent ainsi combien l’enfant était au cœur de l’aventure :

Une nuit, un enfant, dont la mère est absente, est visité dans l’obscurité de sa chambre par deux questions : « Comment tout a commencé ? » et « Pourquoi je suis moi-même ? » Convaincu qu’il ne dormira plus jamais parce qu’il ne connaît pas les réponses, l’enfant va voir son père qui lui propose de remplacer son sommeil par une histoire ancienne narrant l’origine du monde : Le Kojiki.
Commence alors un long récit initiatique, dans lequel l’enfant sera tour à tour spectateur, acteur et conteur. Il rencontrera le couple de dieux originels Izanagi et Izanami, parcourra avec eux les étapes de la création du monde, l’enfantement de la première île, le peuplement de la terre, jusqu’à la naissance de la mort elle-même, qui transformera Izanami en protectrice des royaumes souterrains.

  • 2  NouvOson, plateforme de diffusion web multicanale développée par Radio France,
    URL de la page « Fi (...)

5Pour ceux qui souhaitent écouter la pièce, ils peuvent se reporter à la page Fiction du site nouvOson, plateforme de diffusion web multicanale développée par Radio France, ainsi qu’à celle de l’émission où des photographies du studio d’enregistrement sont disponibles et donnent idée de l’atmosphère de travail2.

Haut de page

Notes

1 Yan Allegret, « Genèse de l’écriture », dans Dossier de presse du Kojiki, sur le site de la compagnie (&) So Weiter – Yan Allegret, p. 3,
URL : http://www.soweiter.net/wp-content/uploads/2012/05/dossier_presentation_KOJIKI.pdf [Consulté le 12 juin 2014]

2  NouvOson, plateforme de diffusion web multicanale développée par Radio France,
URL de la page « Fiction » : http://nouvoson.radiofrance.fr/fiction et page Fictions/Théâtre & Cie, France Culture,
URL : http://www.franceculture.fr/emissions/fictions-theatre-et-cie/le-kojiki-demande-ceux-qui-dorment [Consultés le 16.06.2014]

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julia Peslier, « Le Kojiki. Une création radiophonique », Sken&agraphie, 2 | 2014, 125-126.

Référence électronique

Julia Peslier, « Le Kojiki. Une création radiophonique », Sken&agraphie [En ligne], 2 | Automne 2014, mis en ligne le 30 novembre 2016, consulté le 28 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/skenegraphie/1196

Haut de page

Auteur

Julia Peslier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Presses universitaires de Franche-Comté

Haut de page
  • Logo Sken&graphie
  • Logo ELLIADD – Édition, Lanages, Littératures, Informatique, Arts, Didactiques, Discours
  • Logo Presses universitaires de Franche-Comté
  • Logo Université de Franche-Comté
  • OpenEdition Journals